Solder les comptes

A la mi-mars, nous sortions avec Sacha Mokritzky un ouvrage intitulé Retraites, Impasses et perspectives, Vers le mouvement populaire (aux Editions du Borrego, 12 € franco de port). Son lancement a été, comme chacun peut s’en douter, bouleversé par la crise du coronavirus et le confinement. Lire la suite

Le Covidothon de Philippe

Cela en serait risible si ce n’était aussi grave. Samedi 28 mars, le premier ministre Edouard Philippe promettait d’apporter « toutes les réponses aux Français » dans ce qui était présenté comme une conférence de presse. Au final, nous eûmes droit une fois encore à un grand raout communicationnel, une émission de politique spectacle où Edouard Philippe, à mi-chemin entre Stéphane Berne et Michel Cymes, s’est mué en animateur d’un Covidothon infantilisant, l’utilité en moins. Lire la suite

Le discours de la honte

Macron s’est exprimé une fois encore, une fois de plus, une fois de trop. Macron s’est exprimé pour ne rien dire. Sinon pour essayer une fois encore de faire la morale aux Françaises et aux Français et raffermir par des mots que chacun sait pour lui vides de sens un pouvoir dont il sent qu’il lui échappe.  La « grande peur » de Macron n’est pas sanitaire, elle est politique. Lire la suite

Les médias, adversaires ou acteurs du mouvement populaire ?

Pour ce septième épisode de Quartier constituant sur QG, avec mon amie Charlotte Girard nous recevions Edwy Plenel, directeur de la rédaction de Mediapart et auteur du livre La sauvegarde du peuple.

L’occasion de l’interroger sur la place et le rôle des médias non pas dans la séquence destituante lorsqu’il s’agit de mettre à jour des effets de système, pas même lorsqu’une 6ème République sera advenue, mais bien au coeur du processus constituant que nous voyons actuellement se dessiner.

Les médias peuvent-ils s’abriter derrière une objectivité supposée (hum…) doivent-ils prendre parti, le parti du peuple ?

Echange (et émissions précédentes) à retrouver ci-dessous ou sur le site de Quartier général.

Politique sanitaire de l’offre : le crash test

Le coronavirus joue le rôle de grand révélateur. Si l’impréparation, la désorganisation et même la pénurie sautent aux yeux de tous et produisent d’ores et déjà des effets terribles en termes de santé publique, elles ont aussi un effet rebond : elles conduisent à des choix politiques contraires à l’intérêt général. Une politique sanitaire de l’offre s’emboîte dans la toute puissante mais absurde politique économique de l’offre imposée au service public ces dernières années. Se met ainsi en place en pleine crise sanitaire un système qui consiste à décider non pas en fonction de ce qui devrait être fait, pas même de ce qui pourrait l’être en fonction de l’existant, mais de ce qui peut être pratiqué pour occulter les choix désastreux dont on meurt aujourd’hui. Lire la suite

Les Confinés

Vous êtes confiné à cause du coronavirus ? Eux aussi ! Chaque jour, des citoyens engagés et bavards dissertent sans filtre sur l’actualité à travers Skype. Une bouffée d’oxygène pour analyser les responsabilités des incompétents d’aujourd’hui et surtout pour préparer le monde meilleur de demain.

S’abonner à la chaîne You Tube Les Confinés