Quand le PS abuse ses électeurs et les transforme malgré eux en complices

urrneOn savait que les primaires en tant que processus relevaient d’une forme de supercherie. La mascarade autour des chiffres de participation à la primaire du PS ce dimanche va plus loin : elle manipule les électrices et les électeurs en rompant le lien entre l’individu et le citoyen, une personne ne valant plus une voix. La participation à la primaire du PS en devient un exercice à haut-risque.

Les chiffres de participation fournis par le PS (entre 1,6 et 1,7 millions de votants), quand bien même ils seraient réels, ne sonnent pas simplement comme un désaveu mais bien comme un verdict infligé au PS : votre politique est un échec et vous êtes devenus des inutiles ont signifié en substance les électrices et les électeurs qui manquaient aux urnes (lire ici).

Certes le second tour n’aurait pu suffire à contredire ce constat. Mais l’affaire du décompte des votes annihile carrément toutes les velléités qui auraient pu subsister chez certains de participer au scrutin de dimanche. Les électrices et les électeurs ont en effet été manipulés par le PS. En usant d’un coefficient multiplicateur pour augmenter artificiellement le nombre votants de 28 %, le PS a dédaigneusement rompu le pacte démocratique qui lie l’organisateur aux votants dans toute élection selon le concept un homme-une femme une voix. En effet, ce pourcentage s’applique à chaque votant. Dès lors, celui ou celle qui a glissé un bulletin dans l’urne ne compte plus pour Un mais pour 128/100 soit 1,28 voix. Autrement dit en allant voter à la primaire, on est manipulé et on se prête malgré soi au gonflement des chiffres de participation. Voilà qui refroidit l’envie de participer à l’exercice.

Mais même en s’en tenant à l’argument fallacieux adopté par le président du comité d’organisation de la primaire Christophe Borgel qui affirme que les 350.000 votants supplémentaires apparus dans la nuit de dimanche à lundi existent bel et bien, le PS ne peut s’exonérer de la contrepartie de son bidouillage sur les chiffres des candidats. Le PS et Christophe Borgel nous disent en effet que les scores des 7 candidats auraient été inchangés : « J’ai demandé à ce que les résultats soient actualisés au plus vite. Et, effectivement, on a appliqué au nouveau total de votants les pourcentages de la veille. » Il y aurait donc eu des « votants pour rien ». Dans ce cas, le vote de chacun-e de ces 350.000 électeurs supplémentaires n’aurait en effet été pris en compte qu’en termes de participation et non plus dans le résultat entre les candidats. Ce sont donc des électeurs fantômes dont le choix a été effacé dans l’affichage du résultat qui définit le rapport de force entre les candidats. Et donc le 2nd tour. Toutes les corrections qui pourraient intervenir 48 h après sont superfétatoires : la définition politique du paysage post-élection entre les candidats est révolue depuis longtemps dans le temps médiatique. La primaire du PS n’impuissante dès lors pas que le candidat. Elle impuissante aussi les électeurs.

Votant à la primaire du PS, vous avez donc deux solutions : soit être nié en tant que décideur, votre vote étant décompté mais votre choix ignoré ; soit être manipulé et participer à l’insu de votre plein gré au gonflement des chiffres par le PS. Dans sa quête d’une relégitimation forcée par le vote pour être amnistié de sa politique, le PS ne se contente pas de s’auto-dissoudre, il entraîne avec lui les électrices et les électeurs. Le mieux est dans ce cas de se tenir à distance de tripatouillages qui réduisent encore un peu plus à l’impuissance le candidat qui sortira, pour rien, de cette primaire.

 

29 commentaires sur “Quand le PS abuse ses électeurs et les transforme malgré eux en complices

  1. Jean-Pierre Boudine dit :

    Tout ceci est exact et nous devons le prendre avec humour et sang-froid. Comme je l’ai entendu dire par un syndicaliste : « Un certain nombre de gens ont voté parce que –on me demande mon avis, je le donne–« . Des gens votent pour Valls, mais ont l’intention de voter pour Macron. D’autres, disent : « Hamon m’intéresse, mais je voterai sans doute Mélenchon ». Le succès relatif (tout de même assez inattendu) de Hamon, qui s’est un peu peinturé en écolo-socialiste, s’il se confirme, est plutôt un bon signe pour nous, même s’il va tenter de nous faire concurrence, davantage que ne peut le faire Valls. De toutes façons, personne ne va nous faire de cadeaux. mais nous avançons.

    Aimé par 1 personne

    • marc dit :

      au lieu de parler de concurrence, ne pourrait -on pas parler d’alliance , qui , entre autres permettrait de sortir de ces analyses politiques froides et belliqueuses, et permettait de voir la gauche représentée, et meme en capacité de contrer le FN ?

      J'aime

  2. Brunet Philippe dit :

    Je ne suis pas socialiste et ne l’est jamais été. Je nai pas pris part à la primaire du PS. Je suis un « front de gauche » sans parti de rattachement (qu’il soit ancien ou nouveau ou ripoliné) qui craint d’être encore une fois déçu du processus électoral à la Présidentielle.
    Alors qu’il existe une chance (petite!) de catalyser les forces de gauche en vue d’obtenir un score plus qu’honorable, tout semble fait pour se replier sur soi même. Rien ne sert de délégitimer à outrance le poids électoral (même pipé) obtenu par Hamon !!! Au contraire, c’est le moment où jamais de travailler au cpurs de cette campagne électorale à une recomposition d »une vraie gauche. Mais pour cela faut-il encore que les égos ne l’emportent pas. J’attends les réactions de JlM sur le contenu des propositions d’Hamon !! Et ce que ce contenu peut produire comme catalyse avec les autres forces du front de gauche. Et rien d’autre.
    je ne veux pas plus me lier aux « insoumis » qu’à quiconque. Je rêve d’une gauche vraie, unie dans sa diversité bataillant contre les mefaits du Capital. Il faut être capable de s’unir. Tel est mon horizon politique. Je me fous bien de savoir si ma voix pésera 1 ou 1,28 aux élections présidentielles.

    Aimé par 1 personne

    • Jean-Alain dit :

      Pourquoi JLM irait s’occuper du « programme » de B. Hamon quand la FI travaille à son propre programme depuis de longs mois. Le programme de la FI existe ou se peaufine; à l’électeur, suivant sa sensibilité, de chercher ce qui lui convient dans les différents programmes, à lui de faire son boulot d’électeur, si son intention est de ne pas voter qu’à la bonne tête du candidat ou à ce qu’en disent les médias, et aux « insoumis » de faire leur travail de conviction, de démonstration, de présentation de leur programme. On ne peut pas rester sur des positions de parti si on veut que le peuple de gauche soit enfin victorieux…

      J'aime

    • CHALON dit :

      il y a deux mois, Hamon n’était pas candidat… comment peut on d’un coup proposer un programme en si peu de temps ?????

      Aimé par 1 personne

    • Guillaume dit :

      Je partage entièrement cette vision qui aurait dû être d’emblée celle de quiconque souhaite battre la droite. Personne ne doit s’opposer à l’unité et rien ne doit l’ entraver ni les programmes, ni les « mouvement », ni les égos. Tout autre attitude et suicidaire. Moi aussi je me fous de savoir si mon vote pèse 1 ou 1,28. C’est une arithmétique de politicien qui ne voit pas le mouvement réel des citoyens mais les seuls rapports de force et les intrigues entre appareils en étant obnubilé par les « scores » du PS.

      J'aime

    • Daniel EG2A dit :

      Ne soyez pas trop pessimiste, moi j’ai un pronostic : Hamon l’emporte, Valls ne le soutient pas et crée un parti socio-démocrate. Le PS implose, et après discussions et entente, la gauche du PS rejoint Mélenchon. C’est pas beau ça?

      J'aime

    • Brun dit :

      Vous attendez les réactions de JLM sur le contenu des propositions de Monsieur Hamon. Et si vous vous demandiez ce que pense Monsieur Hamon du programme « l’avenir en commun »? Et quel crédit accorder à ce monsieur qui, après avoir indiqué qu’il abrogerait la loi El Khomri annonce qu’il soutiendrait la candidature de Monsieur Valls si celui-ci gagnait la primaire de la belle arnaque, alors qu’il a utilisé le 49.3 pour faire passer cette mauvaise loi? Vous rêvez. C’est bien le mot.

      J'aime

      • Ricardo dit :

        Oui moi j’ai rêvé du résultat du 2nd tour de la vrai élection du mois de Mai
        Mélenchon 50,7 Valls 49,3

        J'aime

    • Ricardo dit :

      Militant PS sort de ce corps ! Faut pas que tu nous prennes pour des naïfs .
      D’accord pour être tous unis derrière la candidature de Jean Luc Mélenchon et notre programme !

      J'aime

  3. LAURENT dit :

    Ce serait stratégiquement une erreur de fermer portes et fenëtres à Hamon s’il est désigné : il faut au contraire tenter encore et toujours de convaincre son électotat de conforter les chances de JLM s’ils veulent que la majorité de leurs idées soient portées, sans qu’il soit utile évidemment de récupérer l’idée du salaire universel…

    J'aime

  4. grockleclown dit :

    A reblogué ceci sur leclownet a ajouté:
    Je suggère que les personnes ayant voté au premier tour, et qui sont aujourd’hui scandalisés (on le serait à moins) de l’utilisation qu’il est faite de leur voix par le PS, se rendent de nouveau dans leur bureau de vote Dimanche.
    Non! Pas pour voter….. mais pour réclamer la restitution du document qu’ils ont signé (la charte) et du Euro qu’ils ont versé.

    J'aime

  5. Nous sommes beaucoup à savoir, et ce depuis fort longtemps, que l’institution Ps a toujours été un ramassis (de coquins), plus préoccupés à faire une carrière perso que de s’intéresser au bien commun. Preuve supplémentaire, ce scrutin truqué entre amis et concurrents de façade, dont le seul soucis semble être de récupérer la machine Ps pour mieux l’utiliser au profit du clan qui sortira vainqueur et vaincu de cette primaire socialiste. Laissons- le Ps se déliter et le mieux que l’on ait à faire est de l’ aider à disparaître politiquement.
    La victoire d’Hamon ne peut que nous conforter. Entre l’Europe de la commission européenne, le poids de la finance et celle du parti socialiste qui reste globalement social libéral, il aura beaucoup de mal à convaincre de la cohérence de son programme. Il ne suffit pas d’ergoter, il faut ensuite mettre derrière les mots, des actes. Pour l’instant, aidons-les électeurs (Ps et tous les autres) à se rassembler derrière Jean-Luc Mélenchon. C’est la seule porte de sortie à gauche.

    J'aime

  6. De Savoie dit :

    Bon allez les « gens », vous n’allez quand même pas prendre ces vessies pour des lanternes non ?… Et puisque il faut qu’on vous le martèle à coups de faucille dans l’crâne, je vous annonce (avec qqes journées d’avance sur la presse orientée) les résultats de cette mascarade : Le candidat de la « gauche »… oui,oui du P.S s’appelle…………………….Insoutenable…………………………….Manuel valls !!! Si, si, vous allez voir à 200 contre 1.

    J'aime

  7. Pascal Lebrun dit :

    Tout cela est pourtant fondamental. 1 vote, ou 1,28 vote, pardonnez-moi, mais c’est symptomatique d’un fonctionnement qu’on ne supporte plus depuis des lustres. Les mascarades et les mensonges, ça devient insupportable.
    On a supporté les excès et les grossièretés pendant 5 ans, puis l’incompétence prétentieuse et à l’honnêteté douteuse des « donneurs de leçons de gauche » pendant les 5 ans qui ont suivi, ça suffit maintenant, il faut soigner leur addiction au pouvoir et leur sectarisme à ces gens-là !
    Alors gauche unie pour gauche unie parce que ça fait joli, franchement ça ressemble à une question de principe qui ne nous avance pas à grand chose.
    Si on veut faire une analyse « politicienne », elle est pourtant simple. Benoit Hamon a de fortes chances de représenter – rappelez-vous, c’est important – le PS…! Et non la gauche.
    Valls battu va faire pencher son poids électoral vers Macron, non pas tant parce que les vieux socialistes mous l’ont en estime, mais surtout parce que tous ceux qui culpabilisent de le faire vont se sentir le vent en poupe pour choisir le petit banquier libéral.
    Quelle quoi sa légitimité, j’espère que Hamon est conscient d’une part de la base sableuse sur laquelle il va être choisi, d’autre part que son « programme » ne repose pas sur autant de travail en profondeur, sérieux, raisonnable et chiffré que celui de la France Insoumise.
    Il faut être sérieux, la gauche unie, on s’en tape, et ce qu’il faudrait, c’est qu’Hamon se libère de son parti et rejoigne tous les domaines qu’il a en commun – comme son nom l’indique ! – avec « L’avenir en commun ».
    … Et s’il ne le fait pas, ce n’est pas très grave.
    Le parti socialiste de Mitterrand est moribond, je ne vais pas pleurer.
    Par contre la pression de la finance, le nombre de pauvres, les menaces sur l’environnement, les risques de conflits ont leurs aiguilles dans le rouge, et ça, ça mérite qu’on en cause !

    J'aime

  8. jacques tremlet dit :

    Vous nous faites chier. Vous n’avez pas mieux à faire que de vous acharner sur le PS enle traitant de magoullleur et de faussaire ? Occupez vous de votre campagne, au lieu d’aboyer sans cesse contre les candidats du PS.

    J'aime

    • Ricardo dit :

      Ouais et toi occupe toi de la tienne sur ton site au lieu de venir espionner sur le notre. On veut bien te recevoir , à la limite on boit un café ensemble mais après tu retournes chez toi ! Je te signale que cette page est celle de François Cocq membre du PG .

      J'aime

    • bacquier dit :

      ça t’écorcherait pas la gueule de parler poliment ?

      J'aime

  9. keskizpass dit :

    Aucun intérêt de s’intéresser à la machine PS. Laisser faire la droite. Contre-productif au possible.

    Nos idées progressent, les voix de Hamon l’attestent; l’idée est de convaincre ces électeurs de voter pour JLM, de les inciter à préférer l’original plutot que la pâle copie estampillée PS. Ce n’est pas en leur disant qu’ils sont pris pour des pigeons par le parti pour lequel ils votent depuis des années qu’ils feront le pas. L’Homme est toujours prompt au conservatisme face à la remise en cause.

    J'aime

  10. JESTIN Yves dit :

    Le résultat du second tour de cette primaire DU PS ne sera sans doute pas plus fiable que celui du premier tour. Bonne raison pour s’en désintéresser. MéLENCHON me parait capable d’envoyer au tapis tous ses concurrents, de Droite, du Centre ou de gôôôche!

    J'aime

  11. dylando dit :

    Laissons les Ps-istes s’embrouiller entre eux, c’est leurs problèmes, car la Fi est comme un fleuve tranquille. On verra ce qu’il en ressortira après le vote de dimanche.

    J'aime

  12. Hé bien moi j’ ai voté HAMON une fois, et je voterai HAMON une deuxième fois ! Avec un seul but : faire valser VALLS !

    J'aime

    • Ricardo dit :

      On te remercie pas d’affaiblir de la France insoumise et Jean Luc Mélenchon mais c’est peut être ton objectif !
      Plus la participation sera importante plus le PS sera arrogant , de toute façon Il s’arrangeront pour qu’elle le soit !

      J'aime

  13. Lunesoleil dit :

    J’ai été étonné de l’écart du 3ème et 2ème (Montebourg et Walls)
    Les propos de Walls :
    » je veux casser l’esprit de la défaite »
    Et cette volonté presque irrationnelle de vouloir gagner … 🙃 On peut se poser la question, comment ne pas le croire ?, et en même temps lui donner une bonne leçon de citoyen … 1+1+1+1+1+1+1 ,,,, contre Walls

    J'aime

    • Ricardo dit :

      Sûrement laissons les se demerder tout seul quand on est insoumise et insoumise on ne cautionne pas une élection que l’on sait truquée d’avance Dimanche je reste à la maison !

      J'aime

      • Lunesoleil dit :

        Espérons pour le mieux que Hamon l’emporte , car après la farine, la gifle c’est ce qu’on devrait souhaiter à Walls qui laisse sa place désormais à ceux qui font une vraie politique de gauche.
        Je reste chez moi Dimanche, ce n’est pas ma primaire 🙃

        J'aime

      • Ricardo dit :

        Pour le candidat de la France insoumise il serait préférable que ce soit Valls que Hamon le candidat du PS
        Hamon est un candidat canada dry , il a la couleur et le goût de la gauche mais ce n’est pas la gauche !
        Dimanche j’ai aquaponey

        J'aime

      • Lunesoleil dit :

        Trop drôle, Hamon est un candidat canada dry
        Et si, il n’est pas la gauche il est quoi ?
        En astrologie, je vais vous faire une confidence que je n’aurais certainement pas écrit sur mon blog :
        Avec son Soleil en difficulté à Saturne, la structure, le temps, les responsabilités …
        Avec la Lune en difficulté avec Neptune , l’intuition, un idéal de beauté, de foi en quelque chose de meilleur …
        Mars dans l’axe opposition Saturne, blocage, obstacle, attente forcé … Tout ça pour vous dire que tout seul Hamon ne peut pas faire grand chose et qu’il sera toujours le second de service ???
        Un encadrement du MC la vie publique ( en espérant que l’heure n’est pas faussi, c’est du costaud pour déployer ces ailes dans la machine infernale de la politique, on peut pas en dire autant pour Walls avec son encadrement Neptune/Lune et Saturne en difficulté de Neptune, ça ne génére rien de bon et il ne m’inspire vraiment pas. .. ça n’a rien de politique …. Ce n’est qu’un humble avis …
        (Difficulté pour remplacer carré, jargon astro compris par un cercle restreint d’astrologue)
        Très belle soirée et beau Dimanche 😆

        J'aime

  14. […] Quand le PS abuse ses électeurs et les transforme malgré eux en complices […]

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s