Hamon passe et le PS reste

Par-delà les exercices obligés du débat télévisé de la veille, le flou stratégique entretenu à dessein autour de la candidature de Benoît Hamon par le principal intéressé a été levé dès le lendemain au détour de deux émissions radio : sur RMC-BFM Benoît Hamon annonce qu’il se présentera quoi qu’il en coûte à l’élection présidentielle s’il est investi par le PS et, si tant est qu’il soit élu (hum…), on apprend sur France-Inter qu’il gouvernerait avec Macron plutôt qu’avec Mélenchon. Tout un programme.

Mieux vaut toujours se dire les choses sans biaiser. Benoît Hamon l’a enfin fait ce matin sur RMC-BFM en affirmant qu’ « il y aura un bulletin de vote Benoît Hamon à l’élection présidentielle ». Autrement dit « l’unité » qu’il propose consiste en un regroupement derrière lui. Voilà qui éclaire les électeurs, nombreux au regard de la participation famélique à la primaire du PS, qui tout en ayant dès à présent fait le choix de l’insoumission et de la candidature Jean-Luc Mélenchon ont profité du vote de dimanche dernier pour infliger une défaite à Manuel Valls et ont ce faisant en grande partie fait le résultat de Benoît Hamon.

Le vote à la primaire du PS est respectable pour qui croit à la nature démocratique du processus et bien sûr qui adhère au corpus programmatique d’au moins l’un des candidats. S’y ajoute également le jugement porté sur l’action du candidat lorsque celui-ci fut en responsabilité et la confiance dans les pratiques de pouvoir du candidat une fois qu’il sera élu, et notamment sa capacité à maintenir l’orientation annoncée. Qui participe à la primaire sans souscrire à tout cela introduit de fait un biais démocratique.

Or les propos rapportés par le journaliste de France-Inter Thomas Legrand permettent de préciser le cadre dans lequel s’inscrit Benoît Hamon. Après avoir refusé de dire s’il se sentait plus proche de Macron que de Mélenchon, Benoît Hamon a finalement avoué, à la question de savoir s’il pourrait plus facilement gouverner avec l’un qu’avec l’autre : « Pas Mélenchon ».

Résumons : Benoît Hamon qui se voit en vainqueur de la primaire entend porter jusqu’au bout l’étendard du PS : bien peu matérialiste, il préfère le 5ème strapontin de la présidentielle en s’asseyant sur le message de désertion populaire du PS signifié dimanche dernier par les non-électeurs. Et non content d’introduire une candidature inutile, le même assume de faire le choix de préférer recréer les gouvernements Hollande sous l’égide de Macron et gouverner avec celui-ci plutôt qu’avec Mélenchon. Tout cela a sa propre cohérence mais méritait d’être clarifié, même s’il est un peu mesquin que ce second aspect ait dû être divulgué par un journaliste plutôt qu’assumé par Benoît Hamon.

Chacun agira désormais en responsabilité. Le PCF d’abord, qui grenouille autour de Benoît Hamon pour feindre de travailler à un rapprochement avec Jean-Luc Mélenchon et dont Benoît Hamon vient de dire lui-même qu’il ne veut pas (à moins que le PCF n’ait naïvement escompté faire passer la Frane Insoumise et Jean-Luc Mélenchon sous les fourches caudines du PS…pour donc gouverner avec M. Macron ?). Les citoyen-ne-s surtout, qui pour certains ont été tentés de faire le choix d’aller voter à la primaire du PS pour rendre à Manuel Valls la monnaie de sa pièce pour son action désastreuse à Matignon. Beaucoup, forts de la dynamique populaire qui accompagne la campagne de Jean-Luc Mélenchon et de la France Insoumise, anticipaient un retrait d’un Benoît Hamon désigné candidat pour permettre au camp de l’humanisme émancipateur d’atteindre le second tour. On voit au regard des déclarations de Benoît Hamon que non seulement ce fût une erreur, mais que, derrière les palinodies de campagne de la primaire, l’orientation stratégique et la compatibilité macronniste de tous ceux qui se reconnaissent encore dans le PS restent les mêmes.

La primaire est donc ramenée à ce qu’elle a toujours été : un enjeu interne au PS dont, contrairement à ce qui est affirmé, l’objet n’est pas de trancher entre deux lignes stratégiques à gauche mais de rassembler le parti sur la seule ligne qui continue à faire synthèse entre tous : la voie Hollande.

65 commentaires sur “Hamon passe et le PS reste

  1. alain trelohan dit :

    le ps a toujours trahi ses électeurs et le fait une fois de plus ; qu’il disparaisse et qu’on reconstruise un parti propre et populaire avec l’aide de Mélenchon.

    Aimé par 3 people

    • Eric Fernandez dit :

      En fait nous sommes dans la stratégie TSM (Tout Sauf Mélenchon ). L’idée est de grappiller quelques % de voix au dépend de Mélenchon afin de lui interdire le second tour. Leur but, puisque la technique du vote utile ne fonctionne plus, est de tromper l’électeur en faisant croire que c’est Mélenchon qui ne veut pas se rassembler avec Hamon qui feint lui de lui tendre la main. Il va falloir sortir de cette nouvelle technique d’en fumage.

      Aimé par 2 people

      • bacquier dit :

        Je pense que l’objectif final est un second tour des présidentielles Macron-Le Pen pour faire élire Macron bien sûr. Stratégie préparée de longue date par connivence entre ligne PS de droite ( voir Hollande), le MEDEF, la droite. La victoire Fillon n’étant plus une surprise mais commenditée et rendue possible par les votes de l’aile droite du PS. Aux primaires PS, on garde Hamon et Valls puis au second tour on chasse Valls.
        On accroche quelques gamelles au cul de Fillon, Hamon Gêne la FI, Fillon perd une partie des voix de la droite traditionnelle et du Centre, juste ce qu’il faut pour qu’elles aillent sur Macron, Macron récupère des voix Vallsiste et il est second. La manip a fonctionné, le réflexe républicain fait élire Macron et toute la droite y compris celle du PS et les conservateurs boivent du petit lait sinon du Champagne.

        Aimé par 1 personne

    • PROCHASSON Dominique dit :

      Cette semaine des éditorialistes est claire : c’est l’ensemble de la machine qui se mobilise pour amener la « masse » à aller voter ou il faut . J’ai regardé par vidéo les meeting de HAMON. Habitué de ceux de JLM j’ai eu une nette sensation d’incomplétude . le « syndrome canadadry » (pour ceux qui s’en rappellent ) . j’ai retrouvé la trâme décrite par JLM dans son livre « le choix de l’insoumission » , construite à partir de l’observation des expériences sud américaines mais aussi européennes ou autres. Mais c’est une pale imitation , sans engagement fermes , la plupart du temps , avec : signature du PS les incontournables points sociétaux qui permettent d’engendrer le conflit afin de ne pas avoir à s’appesantir sur l’essentiel : Ainsi, je comprends trop bien quelle urgence il y a de mettre en avant la libéralisation du shit, ou même le RU ! . Reconnaissons les copains que l’écohumanisme est bien plus évident à tenter d’expliquer aux indécis ; parce qu’un point entraine une solution de progrès sur un autre (Cf les perspectives sur une ile comme Guadeloupe ) . Les solutions sont sources de solutions, chacune implique une couche de société dont elle puisse tirer et maitriser moyen de vivre et fierté au travail …… Alors que , après ces meeting de HAMON, je tirais juste l’encouragement qu’au moins un candidat (autre que Le Pen, Guenau, Dupont Aignan…) égratignait légèrement l’étau de la finance. Mais j’étais incapable d’énoncer clairement l’ensemble de son programme !
      Tout cela s’est effacé après son duel avec Valls et surtout son « pas avec Mélenchon » qui a ravi les chroniqueurs . Ceux là qui de plus en plus s’inventent toutes les occasions possibles pour ne jamais oublier de citer Macron pour susciter que chez le moindre auditeur ou téléspectateur et par diffusion , PERSONNE ne soit en mesure de ne pas connaitre le nom et la qualité supposée (sans même connaitre un traitre mot d’un début de mesure) . J’ai donc définitivement refusé de m’attacher à la personnalité « sympa » de HAMON du jour où il a introduit sa volonté de réunir la « Gauche » de …….Macron à Mélenchon . (et non pas de Valls à Mélenchon comme j’ai pu le lire )

      Aimé par 2 people

  2. TOMADA, L'INSOUMISE dit :

    Pas d’accord, hier soir B.Hamond a dit qu’il se sent proche plutôt de JLM que de Macron, et que pour lui la gauche va de JLM à Valls en y intégrant tout le PS comme lui a dit de faire son Général Cambadélis … je ne suis pas pro Ps du tout, mais il ne faut pas dire n’importe quoi parce-que ça nous arrange … attention aux dérapages mes camarades !

    Aimé par 1 personne

    • Thierry Martin dit :

      Vous avez la source de cette déclaration pour savoir qui dit vrai ?

      J'aime

    • Myriam Colin dit :

      trouve nous le passage s’il te plait Tomada!! merci

      J'aime

      • Nowis dit :

        J’arrive pas à retrouver le timing. Mais ce qui a été dit hier au débat :
        Hamon se sent « plus proche de Macron » niveau économique et « plus proche de Melenchon » sur le plan ecologique. Mais quand on lui demande de trancher juste derriere, il annonce être un candidat de gauche avant tout comme Melenchon (ce qu’il a dit, pas d’interprétation).

        Ca a été dit au débat télévisé, juste j’ai la flemme de me retaper le débat entier pour retrouver la minute en question.

        Valls penchait lui plutôt pour Macron.

        Pour ma part, je voterai Melenchon.

        Aimé par 1 personne

    • Jean-Marie Liégeois Belgique dit :

      Benoit Hamon est juste là pour prendre la relève de ce qu’il restera du PS et si il peut par la même occasion nuire à la FI, il le fera et sera soutenu dans son travail par l’oligarchie médiatique et financière pour permettre au candidat Macron de se retrouver face à MLP au second tour. Et une fois Macron élu, tout continuera comme avant sous Sarkozy et Hollande.
      Une union Hamon – Macron pour les législatives est plus que probable.
      .

      Aimé par 3 people

      • exact, la veille au débat, oui, il a dit je préfére melenchon mais pour abuser les naïfs à voter pour lui, ceux de la fi. le lendemain il se dédit sur les merdias, c’est donc un manipulateur, donc un menteur, un pourri lui aussi, vivement qu’on lui trouve une casserole, au fait sa femme est proche des lobbys.

        Aimé par 2 people

    • Sayya Dina dit :

      Il dit exactement : « je suis dans la gauche et la gauche comprend Jean-Luc Mélenchon » (replay à 1h53). Par contre il dit que Macron n’est pas de gauche.

      Aimé par 1 personne

      • Sayya Dina dit :

        Mais il ne dit pas être proche de Mélenchon, il admet juste qu’il est de gauche…
        On est loin d’un soutiens ou d’une envie de rapprochement.
        Sur l’extrait de france inter où en off il ne répond pas à la question de savoir de qui il se sentait proche entre Macron et Mélenchon et la deuxième question à savoir avec qui il pourrait plus facilement gouverner il dit « pas avec Mélenchon ».

        Aimé par 2 people

    • Jocelyne Crampon dit :

      Oui il a dit quelque chose d’approchant. Mais je l’ai ressenti réticent. Il a précisé que JLM était de gauche, et que Macron refusait de dire qu’il l’était – ce à quoi les journalistes ont fait remarquer que Macron refusait seulement le terme socialiste. Mais justement il a bien évité de dire qu’il gouvernerait avec Mélenchon.

      J'aime

    • claudecarron dit :

      Et ca ? C’est faux aussi ? : « On offre un flanc gauche au PS pour contrer Melenchon »

      J'aime

    • etrangenoel dit :

      je confirme! regardez à nouveau le débat d’hier…. B.Hamon a dit qu’il était plus proche de JLM que de Macron!

      J'aime

      • JEAN-PAUL CANOVAS dit :

        Je confirme ce sont ses paroles « plus proche de JLM et non de Macron qui n’est pas de gauche ! »

        J'aime

    • Magali dit :

      Je suis tout à fait d’accord. Il ne fait surtout pas se replier car nous risquons de perdre une occcasion unique de changer la République alors même que de nombreux pays vont être sous la coupe de l’extrême droite et/ou des conservateurs. Hamon veut la 6e République, semble avoir un programme proche de celui de JLM. Si ce n’est pas à lui qu’il faut tendre la main, c’est à ses électeurs car cela pourrait créer un formidable rassemblement. Nous pourrons alors reprendre confiance et peut-être souhaiter un gouvernement à deux têtes avec un JLM capable de poser les choses sur la table notamment pour prendre en charge les points critiques comme le nucléaire.
      Je pense que nous avons une formidable occasion de changer des lois obsolètes et d’aller enfin vers plus de démocratie.

      J'aime

      • claudecarron dit :

        Hamon (+Jadot et les « frondeurs) veulent surtout le PS et l’exact antithèse de la 6e république. Soit on rallie la FRANCE INSOUMISE avec Jean-Luc MELENCHON, soit on va se faire voir ailleurs. Soyons enfin clairs. CC.

        Aimé par 1 personne

    • Baud dit :

      oui ,comme vous j’ai entendu les paroles de B.Hamond, c’est exact….mais d’hier à ce matin …il joue à l’anguille et à mon avis sa stratégie est orchestrée par la tête DU PS en vue de la sortie de Valls…donc attendons la fin de l’épisode « congrès PS »….

      Aimé par 1 personne

      • oui, il joue les anguilles ou les serpents venimeux, il a la meme voix qu’un autre que l’on connait, ce timbre particulier, des endormeurs, des mainipulateurs, des partatiquants du coup de poignards dans le dos., j’espère que beaucoup d’electeuirs de hamon se réveilleront. c’est la pagaille à ce sujet meme dans la FI tellement peu sont informés de ce petit gugus dont personne ne s'(interessait.

        Aimé par 1 personne

    • Guillaume dit :

      Oui j’ai entendu exactement la même hier au débat : Hamon se déclarait proche de JLM. Mais au fond cette question n’a que très peu d’importance sauf à dire que les partisans de JLM espéraient un ralliement de Hamon vers Mélenchon.
      En fait je trouve Hamon franc du collier : il ne se désistera pour personne. Cette déclaration clarifie tout à fait sa position. Elle l’a renforce même, car ses sélecteurs savent maintenant que leur candidat aura le courage d’aller jusqu’au bout.
      Enfin, qui peut penser que des électeurs ont pu voter Hamon en pensant que ce dernier allait in fine se désister pour Mélenchon. Au fond la candidature Hamon ratisserai pour JLM. C’est vraiment prendre les gens pour des imbéciles, incapables qu’ils seraient voter pour un candidat en fonction de son seul programme.
      Non, que voulez-vous, toute la vie politique ne tourne ne pas autour de JLM et autour du fait de savoir qui serait pour ou contre lui. En réalité, Il ne faut pas prêter aux électeurs des intentions qu’ils n’ont pas pour les besoins de la démonstration.

      J'aime

      • claudecarron dit :

        Je dirai exactement comme vous, mais au bénéfice de Jean-Luc MELENCHON, qui n’est pas vraiment aussi esseulé tel qu’on essaie de le faire croire depuis la mise en route du mouvement populaire, la France Insoumise, avec 220500 signataires en soutien et une nette accélération de signatures (110000 en juin 2016) et plus de 2400 groupes d’appuis répartis sur le territoire national et en Europe, dont ne parle (évidemment) personne. les médias n’ont plus, seuls, la parole leur servant surtout à produire de l’intox selon les ordres (qu’ils reçoivent par leurs patrons milliardaires), des millions d’internautes se documentent et informent également. Les marionnettes de la finance, dont fait partie HAMON, peuvent bien jouer la petite musique des cadeaux sociaux ne valant que pour le durée de la campagne, les électeurs ne sont plus dupes depuis les discours et promesses de HOLLANDE du Bourget, pour (uniquement) court-circuiter Jean-Luc MELENCHON en 2012.

        Non, que voulez-vous, les électeurs de gauche, les indécis et les ex abstentionnistes vivement intéressés par la dynamique de gauche que propose la FRANCE iNSOUMISE, ne tournent pas autour des bricolages rigolards de Benoît HAMON et de ses complices « frondeurs » qui sont définitivement démystifiés et qui croient encore pouvoir duper les électeurs qu’ils méprisent.

        En réalité, il faudrait que ces politicards du « faucialisme », arrêtent enfin de se ridiculiser en prêtant aux électeurs de gauche des intentions qu’ils n’ont plus, même pour les simples besoins d’une ultime campagne qui finira en eau de boudin. CC

        http://www.ladepeche.fr/article/2017/01/17/2498309-les-citoyens-insoumis-soutiennent-melenchon.html

        Aimé par 1 personne

    • Louis St O dit :

      Au début du 4ieme paragraphe vous avez un lien de Thomas le grand ECOUTEZ-LE

      J'aime

    • yvan efratas dit :

      https://cocq.wordpress.com/2017/01/26/hamon-passe-et-le-ps-reste/#more-2760

      Comment penser un « dialogue possible » avec Mélenchon et Macron quand tous les deux veulent la mort du PS ?
      Emmanuel Macron, c’est le centre, pas la gauche. Avec Jean-Luc Mélenchon, je dis que le dialogue est possible, même si je le perçois difficile car il a envie d’aller jusqu’au bout. Se posera la question de savoir qui est le plus à même de rassembler la gauche. C’est une discussion que je souhaite avoir avec lui.

      J'aime

  3. ICI NAPHTALINE dit :

    Vos articles sont extrêmement fatigants, et tout en dénonçant les vielles machineries politiques, y tombent en plein. Les guéguerres d’étiquettes n’ont plus lieu d’être, tout discours qui s’y emmêle est désormais un discours moisi. Vos propos, relayés par JLMn me confortent dans mon idée qu’il faut d’urgence exclure les vieux joueurs politiques, et plus encore ceux qui se donnent l’air de ne pas y toucher. Etre « contre » n’est et ne sera jamais une posture qui vaille. Tacler comme vous le faites, sans style, est d’un médiocre et d’une pauvreté créative so 19ème siècle. En espérant ne plus avoir à tomber sur vos articles contre-innovants qui ont l’odeur de la naphtaline politique.

    J'aime

    • Louis St O dit :

      NAPHTALINE Au lieu de critiquez, allez au début du 4ieme paragraphe vous avez un lien de Thomas le grand ECOUTEZ-LE
      Vous verrez que c’est bien Hamon qui ne veut pas de Mélenchon

      J'aime

  4. Zimmermann dit :

    Je suis d’accord avec tomada j’ai bien entendu à la fin du débat que M Hamon a bien dit suivre la politique de M .Melenchon .

    J'aime

  5. Maxime Public dit :

    Je suis pour JLM mais je voterai pour B. Hamont au deuxième tour de la primaire de gauche (et seulement à ce moment-là). JLM ne peut pas gouverner seul et peut et doit trouver à s’accorder avec B. Hamont, ce qui est beaucoup plus difficile à imaginer avec M. Walls. B. Hamont doit comprendre où sont ses intérêts et ses vrais alliés. Pour mériter d’être aux responsabilités, JLM et B. Hamont doivent laisser leur ego et leur intransigeance pour s’allier contre les forces régressives et obscurantistes de notre pays, et elles sont importantes. Rappelons-nous ce qui s’est passé dans le nord : Mélenchon n’a pas pu rassembler suffisamment pour l’emporter. Ne soyons donc pas trop sûrs de nous ! Pensons à notre pays plutôt qu’à nos ranceurs. C’est ça aussi que doit être la 6ème République.

    J'aime

    • BRETON Daniel dit :

       » JLM ne peut pas gouverner seul et peut et doit trouver à s’accorder avec B. Hamont, » . Pourquoi l’inverse ne serait pas possible ? .Hamon ne devrait il pas s’accorder avec Mélenchon ?
      Curieuse cette façon de raisonner toujours dans le même sens.

      Aimé par 1 personne

    • claudecarron dit :

      2012 n’a rien à voir avec 2017. JLM est au minimum à 16 %? Les bébés de la primaire socialiste, à 8%. Donc s’il y a un rassemblement à y avoir c’est derrière la FI. Sinon, n’en parlons plus. Le vote « utile » au bénéfice du PS pendant 30 ans basta !

      J'aime

    • Louis St O dit :

      Je peux vous dire que 50% des gens qui vont voter Mélenchon ne voteront plus pour le PS, Jamais, vous comprenez.

      Aimé par 1 personne

  6. Tanguy dit :

    Tout pour assoir Macron et Hamon lorgne surtout la direction du PS c’est pour ça que les bons copains Dupont et Dupond se tiennent les coudes
    Comme c’est triste pas de générosité pas de solidarité

    J'aime

  7. Tontonvic dit :

    « Je suis de gauche, elle comprend Jean-Luc Mélenchon. Aujourd’hui Emmanuel Macron se dit ni de droite ni de gauche. La gauche commence avec ceux qui se disent de gauche », tranche Benoît Hamon.

    Issu du dernier débat télé .. a vous de juger mtn

    Aimé par 1 personne

  8. Toto dit :

    J’ai entendu le même chose que Tomada, étonnant ce billet.

    J'aime

  9. J’essaie de comprendre dans quelle situation se trouve Benoît Hamon, ses électeurs prennent l’ultra-gauche pour des coco, (je suis communiste, mon père était syndicaliste anarcho-maoïste),. J’imagine que nous sommes une gauche qui fait peur, que de ce fait, B.Hamon ne s’autorise pas a dire, ni a faire une union avec « La France Insoumise » au risque de perdre son électorat.
    Je conçois que dans l’électorat de « La France Insoumise » beaucoup sont animés par la colère.
    Donc un traité stipulant clairement dans l’union qui serait faite et qui respecterait touts les partis ne serait pas négociable?

    J’ai voté Hollande au second tour, j’ai voté Jean-Luc Mélenchon au 1er tour.

    Un Traîté officielle après sa victoire à la primaire du Parti Socialiste, pour une Europe humaine, Pour l’Ecologie, et avant tout pour touts les réfugiés.

    Nous savons tous que Fillon comme Marine Le Pen vont anéantir 50 de lutte sociale, Sarkosy en a déjà fait assez, et Hollande « Le Lâche » a cédé au lobbys.

    J’ai des enfants, je ne suis pas le seul, j’ai quasiment que des amis issues de l’immigrations, la France s’est construite à travers eux!

    Je ne veux pas devoir à nouveau risquer ma vie, et celle de mes enfants, alors que l’intelligence pourrait balayer ce fascisme.

    Merci Jean-Luc Mélenchon pour vôtre intégrité, Merci Benoît Hamon pour votre ténacité, Merci Yannick Jadot pour vôtre Authenticité;

    Intégrité, Ténacité, Authenticité voilà trois vertu qu’il incombe à un gouvernement!

    Frédéric Hébert

    J'aime

  10. Cha Nzt dit :

    http://www.francetvinfo.fr/politique/ps/primaire-a-gauche/direct-primaire-de-la-gauche-regardez-et-commentez-le-debat-decisif-entre-manuel-valls-et-benoit-hamon-sur-france-2_2033577.html

    Mettre la vidéo à 1h53. Ce n’est pas dit franchement, mais il dit tout de même que Mélenchon est un Homme de gauche et qui se dit de gauche comme lui, contrairement a Macron…
    Et la conclusion de la journaliste est claire, « Le coeur de Benoit Hamon penche donc un peu plus du côté de Mélenchon » et Hamon ne la conteste pas. Donc je suis Tomada, je ne comprends pas bien..

    J'aime

    • Louis St O dit :

      Au lieu de critiquez, allez au début du 4ieme paragraphe vous avez un lien de Thomas le grand ECOUTEZ-LE
      Vous verrez que c’est bien Hamon qui ne veut pas de Mélenchon

      J'aime

  11. Jacques Iché dit :

    tout à fait: c’est ce que B Hamon a répondu au journaliste pendant le débat hier soir en citant les éléments du programme qui les rapprochent.A l’inverse de M. Valls qui a évacué le rapprochement avec JLM..en citant les »progressistes » .(cf débat sur France 2 à/c de la 47ème minute).
    Donc il ne faut pas déformer la vérité même si hélas elle contrarie l’avancée de la France Insoumise.
    La pertinence et la cohérence finiront bien par emporter l’adhésion des citoyens au moment de la confrontation finale.Donc il est urgent de garder son sang froid.Sur ce plan je trouve que JLM a énormément progressé.Essayons de faire la même chose.

    J'aime

    • claudecarron dit :

      Mais le « rapprochement » (verbal, ca ne mange aps de pain) de Hamon n’est absolument pas un gage de rapprochement de Benoît Hamon vers JLM (16%) mais sous-tend ce qui n’est pas dit : « que si rapprochement il y avait, c’était donc à JLM de se rapprocher de Benoît Hamon » (8% d’intention de vote général). Il va s’en dire que le rapprochement ne peut se faire que dans le sens allant vers la FI puisque c’est le programme qui compte avant tout.

      Aimé par 1 personne

  12. apron dit :

    Franchement si Mélanchon et Hamon ne fusionnent pas, c’est à désespérer de la gauche. Après on s’en fiche de savoir qui sera le représentant de cette Union. On vote pour un programme par pour une personne. Mettez vos ego de côtes et montrez l’exemple. Sinon on aura Fillon-LePen et là je ne vais pas voter.

    J'aime

    • claudecarron dit :

      Non « on » ne s’enfiche pas.

      J'aime

    • Richard Letawe dit :

      Ce ne sont pas les candidats qui doivent fusionner, ce sont les électorats. A la fin de la campagne, si nous sommes bien placés, les électeurs de gauche vont se reporter naturellement vers JLM pour éviter un second tour à droite toute. Les électeurs de Hamon seront disponibles pour un projet plus ambitieux et pour un candidat qui ne s’est pas compromis avec Flamby. Ce qu’il faut pour les attirer, c’est passer devant Macron, faire éclater cette baudruche, le remettre à sa place, celle des Lecanuet, des Balladur, des Bayrou, pistonnés par la médiacratie, mais sans assise populaire.

      Aimé par 2 people

      • claudecarron dit :

        Tout à fait d’accord avec toi RICHARD. C’est le peuple qui décide en final et si le peuple de gauche a encore un peu de jugeote il se rassemblera avec la FI.

        J'aime

    • Cha Nzt dit :

      JLM archi contre le R.U, Hamon s’il est gagnant de la primaire le sera en grande partie du fait de cette promesse. Qui va plier ? Certainement pas JLM, qui a expliqué à maintes reprises pourquoi il est contre.. Et si Hamon se désiste sur le sujet, il perd LE sujet de sa campagne dont on parle depuis le début. Rien que ça, en plus des autres divergences; la manoeuvre me parait délicate d’un côté comme de l’autre.. Mais j’espère au moins que l’on s’y essaiera intelligemment. Sans ce rassemblement je crains qu’aucun ne parvienne au 2e tour effectivement, et moi non plus, je ne saurais que faire en cas de Fillon/Le Pen…

      J'aime

  13. Affligeant… On aimerait tellement plus de contradiction sur le fond, sur les programmes, plutôt que cette perte de temps à analyser les petites phrases, interpréter d’éventuelles tactiques politico-politicienne de vieux appareils, donner autant de poids à une demi réponse attrapée en « off » par un journaliste dont on connait les convictions… Monsieur Cocq vous êtes pourtant jeune, semblez très intelligent mais en un billet vous avez réussi à semer en moi un certain doute quant à la capacité de l’entourage de monsieur Mélénchon à effacer les vieux réflexes néfastes de notre république de partis, ses stakhanovistes brillants dont la finalité est… la politique… pour la politique…

    J'aime

  14. Toto dit :

    Voilà l’intervention de Hamon sur Mélenchon ou Macron: https://youtu.be/XwSTbxCYHM4?t=6695

    J'aime

  15. butel dit :

    il vous faudra réécouter l’émission !
    Vous dites n’importe quoi !

    J'aime

  16. Julien dit :

    La passage à France Inter où T.Legrand rapporte que Hamon aurait dit ne pas vouloir gouverner avec Mélenchon: https://www.youtube.com/watch?v=9KHJrcNj-c0

    B.Hamon: « Si je suis élu à la primaire, il y aura un bulletin de vote ‘Hamon’ en mai » https://www.youtube.com/watch?v=HjoxcPRekNA

    Ce n’est pas une question d’égo comme je le lis dans certains commentaires, vous avez trop regardé C dans l’air. Sur le fond il y a bien une divergence majeure par rapport aux institutions européennes qui conditionne le reste (Hollande, Tsipras).

    J'aime

    • claudecarron dit :

      Le pire c’est que je crois de plus en plus que ce n’est pas Hamon qui va gagner dimanche, mais cette engeance droitière de Valls, grâce à un « blitzkrieg » fomenté par la droite et de l’extrême droite (qui s’étaient mis spécialement en réserve pour se préparer au second tour et se venger ainsi des électeurs de gauche venus à la primaire de droite pour virer Sarko et Juppé) venus en renfort pour désorienter la gauche… La tronche de Hamon ! Non seulement il ne va plus lui rester que la place de premier secrétaire d’un PS tournant en eau de boudin, mais en plus, il se sera dévoilé et plombé inutilement.

      J'aime

  17. vincent grieu dit :

    je pense que vous n’avez pas tout saisi les amis…
    Hamon et Valls, et Mélenchon sont dans le même bateau…
    Qu’a fait Mélenchon en 2012? Que fera-t-il en 2017?
    ce sont les pièces du même Puzzle, voila pourquoi Mélenchon est parti en roue libre loin du PG et du PCF…
    Parce-que le PCF ne voulait pas de Mélenchon…

    Arrêtez de croire aveuglément à ce que ces apparatchiks du PS vous racontent depuis des années sans jamais accomplir la moindre chose…

    Je crois aussi, comme Apron qu’on a une vilaine chance de se trouver sur un duel LePen/ fillon…
    voire LePen/ Macron, ce qui serait pire encore d’ailleurs…

    Il est grand temps de virer tous les polliticards qui n’ont fait que se gaver sur le dos de toutes et tous…

    J'aime

    • claudecarron dit :

      A nouveau : les paramètres de 2012 et 2017 sont totalement différents en ce qui concerne JLM et la FI (11,10% en mai 2012, 16% en janvier 2017 et il reste 3 mois), alors il va falloir considérer tout ca.

      J'aime

  18. Frédéric dit :

    Donc en gros, vous n’avez aucune confiance envers le partenaire PCF, « qui grenouille… pour feindre de travailler à un rapprochement » et finalement « pour gouverner avec M. Macron ». Vous vous rendez compte des conséquences sur le terrain des propos que vous tenez? Comment pensez vous que nous puissions ensuite travailler, nous insoumis, à un rapprochement des listes avec le PCF incarné par des élus qui parfois ont milité dans le parti communiste POUR le choix Mélenchon quand elles liront ces propos?

    J'aime

    • claudecarron dit :

      Si c’est à moi que çà s’adresse, je ne confond pas les militants sincères et combatifs du PCF dont j’ai fait partie de 93 à 98, auprès desquels j’ai encore beaucoup de copains qui nous ont rejoint à la FI) et la direction du politbureau embringuée dans d’éternels « accords » tordus avec le PS, en se servant du logo nouvellement créé (apparemment ca commencerait à se faire avec celui de la FI). La décision définitive restant au peuple dans toute sa complexité et diversité, même si les partis continuent de parler d’accords de directions.

      J'aime

  19. PROCHASSON Dominique dit :

    Je pense que nous ne devons absolument pas nous bercer d’illusions concernant la moindre combinaison HAMON et MELENCHON, sinon par le comportement qu’aura chaque électeur de tenir ferme ou de suivre au moins simplement sa propre logique sans douter …plutot que se reporter sur cet ultime détournement qu’est devenu le vote « utile » . Je ne suis pas candidat, ni même chargé d’une responsabilité quelconque à la FRANCE INSOUMISE . Je considère simplement faire partie des braves gens qui adhèrent donc aisément au programme de JLM . Je me permets donc de déclarer qu’il existe, aussi bien chez les élus que chez beaucoup de votants (ou non votants) , un tel nombre de salopards , de crapules assumées ou de trouillards , d’autant plus qu’ils pencheraient bien du coté de la justice ou du partage MAIS croient mettre en danger leur petit confort .

    Aimé par 1 personne

  20. Torrey Canyon dit :

    Pour ceux qui ne sauraient pas que Hamon, c’est le PS dans toutes ses lachetés ! Hamon c’est le discours du Bourget du PS, version 2017, la vocation reste la même : vous désorienter ! Hamon se voit mieux avec Macron que Mélenchon ! ça vous étonne vraiment ? Qu’on se le dise !
    Vous vous êtes déjà fait avoir (pour certains) par le discours du Bourget, et vous en redemandez !

    Aimé par 1 personne

  21. breizhdan dit :

    Si la motivation de Hamon était la refondation de la gauche et non pas une candidature à la présidentielle, celui-ci devrait prendre acte de l’élan populaire qui a viré Valls et créer enfin la rupture avec un PS qui ne porte plus depuis longtemps l’étiquette de gauche. La stratégie du changement d’orientation politique du PS par l’intérieur est vouée à l’échec et il est triste de voir Filoche, Lienemann et quelques autres frondeurs apporter leur caution à ce parti. Léon Blum n’a-t-il pas dit lui-même « Nous sommes les gestionnaires fidèles du capitalisme ».
    Le malheur est de laisser croire aux électeurs du PS depuis de très nombreuses années qu’ils ont vraiment eu un vote de gauche.
    Il est temps de bousculer la table et en finir avec la cinquième république

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s