Législatives : la tambouille du PCF avec le PS

pierre-laurentLes révélations du jour du Canard Enchaîné ne s’arrêtent décidément pas à l’affaire Solère. On y apprend ainsi que la direction du PCF tient un double discours et tandis qu’elle discute d’un côté avec la France Insoumise, elle s’apprêterait en douce à passer sous pavillon PS.

L’hebdomadaire rapporte ainsi une rencontre « discrète » entre Pierre Laurent et Benoît Hamon en début de la semaine dernière. « Au centre de leurs discussions : un accord législatif entre le PS et le PC » nous livre le Canard. Et Pierre Laurent de se justifier : « Nous sommes libres de discuter avec vous de ce sujet, puisque Mélenchon a décidé unilatéralement de présenter des candidats contre des députés communistes sortants. »

Le coup porté par cette information est d’autant plus violent que des rencontres sont engagées depuis plusieurs semaines entre la France Insoumise et le PCF, qui, en dépit de la décision de sa direction, a fait le choix majoritaire de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon à l’élection présidentielle. Ainsi, après une rencontre d’ordre général le 23 janvier en présence de Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent, un groupe de travail sur les élections législatives, qui s’est encore réuni jeudi 7 février, s’est constitué et a entamé des échanges sur l’ensemble des sujets, question des « députés communistes sortants » également bien entendu. Tout cela ne valait donc rien et les paroles étaient des mots jetés en l’air puisque pendant que le PCF faisait mine de discuter au grand jour avec la France Insoumise il menait en parallèle des tractations secrètes avec le PS. Chacun comprendra que la méthode n’est pas admissible et fait note d’un profond mépris affiché par la direction communiste.

Sur le fond, on décèle désormais plus clairement la contrepartie que réclamerait le PCF, derrière son tarte à la crème « contrat de majorité », à ceux qui n’ont pourtant pas posé le moindre geste de rupture avec le quinquennat qui s’achève lorsque l’occasion leur en été donnée depuis le 29 janvier : un troc de circonscriptions. Ainsi, Benoît Hamon a beau avoir investi aux législatives les ministres responsables de la politique subie depuis 5 ans, les Valls, El Khomri, Touraine, Le Guen et consorts…, il a beau s’être auto-corseté dans son équipe de campagne avec des garde-fous valsistes comme Luc Carvounas ou les toujours secrétaires d’Etat Fekl et Lemaire, il a beau s’être de manière incompréhensible abstenu, lui (!) et son groupe, le 2 février sur la proposition de résolution des députés communistes à l’Assemblée nationale pour imposer un référendum sur le CETA, peu importe donc pour la direction du PCF cette fuite en avant perpétuelle : Benoît Hamon et le PS peuvent continuer à ne faire qu’un pourvu que le PCF soit payé en circonscriptions sonnantes et trébuchantes. On repense alors à André Chassaigne qui le 23 novembre 2016 déclarait sur LCI : « Moi je n’ai pas l’habitude de vendre mon âme pour un plat de lentilles »… En tout cas, preuve est faite que le « contrat de majorité » dont parle le PCF ne relève pas d’une politique de législature qu’il faudrait mener mais d’un accord entre groupes, fossilisant le PCF comme supplétif d’un PS qui aurait les mains libres.

C’est en évacuant de la sorte le fond politique que le PCF pense pouvoir mener campagne sur le terrain pour les législatives en utilisant d’un côté l’image de Jean-Luc Mélenchon tandis qu’il discute de l’autre en coulisses avec le PS d’un accord électoral. Bref en mangeant à tous les râteliers, quitte à perdre dans cette confusion ses propres militants… Cette façon de faire est surtout novice par rapport à la clarté réclamée par le pays. Alors que les enjeux de l’élection présidentielle sont si décisifs, un tel double-jeu de la part du PCF ne saurait venir entacher la campagne présidentielle de Jean-Luc Mélenchon qui s’appuie au contraire sur une cohérence de pensée et une résolution dans l’action.

Notons que Pierre Laurent a par ailleurs réclamé « un accord viable qui ne soit pas remis en question par la direction du PS après la présidentielle ». Certes, c’est faire là preuve de beaucoup de naïveté car qui peut envisager que les équilibres au sein du PS ne seront pas rebattus par le score de la présidentielle, ce sur quoi comptent justement les vallsistes ? A moins que Pierre Laurent ne mise désormais sur Benoît Hamon plutôt que sur Jean-Luc Mélenchon pour cette élection ? Cela expliquerait mieux un tel tir dans le dos dont Benoît Hamon se gausse encore : « Le simple fait d’annoncer un accord avec le PC affaiblira Mélenchon s’amuse par avance Hamon. Cela permettra de récolter quelques points de plus dans les sondages donc de dépasser Fillon et de rattraper Macron ». C’est du moins ce qu’il croit en réfléchissant selon les vieux critères de la politique à l’ancienne faite de répartition de parts de marché électorales en considérant que les électeurs sont des citoyens captifs. Rira bien qui rira le dernier.

La tambouille dans laquelle semble s’embourber le PCF est un mauvais coup inexplicablement porté à la candidature de Jean-Luc Mélenchon. En se ré-enfermant dans les logiques d’appareil avec le PS pour un accord politicien, la direction du PCF tournerait le dos aux aspirations et à la dynamique populaires. Elle ne semble pas avoir compris que ce n’est plus sur ce terrain que se construit la construction de majorité sociales et populaires et la victoire à venir du mois d’avril. Après les révélations du Canard, le PCF pourrait bien d’une façon ou d’une autre se retrouver le dindon de la farce.

N.B. : suite à la publication de ce post, Pierre Laurent a finalement publié ce soir à 17 h sur son compte Facebook un démenti aux propos qui lui sont imputés dans l’article du Canard enchaîné. Je vous retranscris sans commentaire celui-ci ci-dessous, jugeant utile une telle clarification. Quant à l’objet de la rencontre qui s’est bien tenue, il n’a lui pas été démenti et est au contraire confirmé par un article du soir.

Démenti : Le Canard enchaîné de ce jour prétend relater, dans une brève information, une conversation qui aurait eu lieu entre Benoît Hamon et moi-même à propos d’un « accord législatif PC-PS ».
Dommage, le tuyau du Canard était cette fois percé. L’intégralité des propos qui me sont attribués ont été inventés. Jamais je n’ai prononcé un seul des mots qui me sont prêtés. Pierre Laurent

85 commentaires sur “Législatives : la tambouille du PCF avec le PS

  1. Ricardo dit :

    Je le répète à longueur de commentaires et de conversations le PCF est un boulet pour le monde du travail et pour la France insoumise, il faut rompre tous les ponts avec ce parti soumis au PS depuis 35 ans ! Ils ne sont pas rancuniers il ne faut pas oublier que c’est Mitterand et le PS qui les ont tués

    Aimé par 1 personne

    • EMIN dit :

      Oui et Jean-Luc Mélanchon est un grand admirateur de Mitterand ….. alors faire confiance à qui ?

      J'aime

      • Ricardo dit :

        Admirateur ! le mot est excessif . Il reconnaît seulement que l’augmentation du SMIG , la retraite à 60 ans , la 5ème semaine de congés payés , l’abolition de la peine de mort… étaient en leur temps de grande avancées sociales et sociétales ! Le PCF n’a plus besoin de personne pour se saborder tout seul , Il pense récupérer quelques postes de députés pour faire rentrer de l’argent au parti , mais Il mise peut être sur le mauvais cheval !

        Aimé par 1 personne

      • JESTIN Yves dit :

        Melenchon ne se cache pas d’être un grand admirateur de Mitterrand mais il a bel et bien rompu avec le PS. Hélas on ne peut pas en dire autant du PC. Décidément les vieux démons ont la vie dure. Pierre LAURENT ment, le Canard enchaîné est bien informé.

        J'aime

      • prochasson dominique dit :

        Pourquoi pas……faire confiance au contenu du programme ? ce serait pas plus simple, non ? à condition de ne pas faire semblant de refuser la « personnalisation » alors que nous sommes toujours plombé par un passé de culte de différentes personnalités ! et puis, quand même, reproché à JLM son ancienne appartenance au PS pour …..s’arranger avec le PS actuel ! des communistes qui s’accordent avec une entité sub claquante qui n’a jamais autant fait la preuve qu’elle a totalement muté .

        J'aime

  2. Schmitt dit :

    excellente analyse –

    J'aime

  3. BEX dit :

    Bonjour,
    Avez-vous la possibilité de me transmettre l’article du canard, car ce soir je vais en auditeur et observateur pour la France Insoumise à une réunion du PCF qui présente sa candidate aux élections législatives.

    J'aime

    • francoiscocq dit :

      Non désolé, le Canard n’existe qu’en version papier. Mais tout est dans la note, excepté le commentaire final du Canard à propos de la stratégie électorale du ps :  » Trop fort Hamon »

      J'aime

      • B.R dit :

        Démenti de Pierre Laurent: Le Canard enchaîné de ce jour prétend relater, dans une brève information, une conversation qui aurait eu lieu entre Benoît Hamon et moi-même à propos d’un « accord législatif PC-PS ».
        Dommage, le tuyau du Canard était cette fois percé. L’intégralité des propos qui me sont attribués ont été inventés. Jamais je n’ai prononcé un seul des mots qui me sont prêtés.
        ——————————–
        Au lieu de colporter les rumeurs lancé par Cambadélis il est préférable de discuter avec les adhérents du PCF 😉

        J'aime

    • danielle m . dit :

      Va sur le site de Politis .fr . Un tweet de Michel Soudais l’a mis en photo , en entier . Tu pourras faire ta capture .
      Et bonne rencontre . Je suis dans la circo 13-13 . Te dis pas le patacaisse .
      Avec un seul balai ,on arrivera pas à dégager , il nous faudra plus costaud .
      Mais on est sur le pont et on lâchera rien .
      En provençal on dit : On craint degun ( personne . )

      J'aime

    • TISSOT dit :

      oui si tu donnes la mail

      J'aime

    • OUAZANA dit :

      Bonjour,

      L’article du canard scanné ici :
      https://drive.google.com/open?id=0B5cy84eeXyKabndjcjVkVFFvSms

      Sinon le mieux est d’acheter le journal du 15 février.
      Bonne lecture

      J'aime

    • Ricardo dit :

      Depuis quand la France insoumise envoi des auditeurs -observateurs pour la désignation des candidats d’un parti politique extérieur à la France insoumise ? Jamais entendu parler de ça ! C’est ou et qui t’envoie à cette réunion . Dans mon département les 10 candidats PCF ont été désignés sans aucun observateur !

      J'aime

      • prochasson dominique dit :

        Decidemment c’est difficile à comprendre, n’est ce pas ? Bon, alors , on reprend : un insoumis rejoint volontairement un groupe (et peut en changer ou le quitter ) Dans ce groupe, il peut proposer ou participer à une action . ….où bien décider seul de faire une action (pas de ligne du parti, pas d’interdit ou d’obligation ) Un insoumis peut donc aller assister seul ou à plusieurs à l’intervention du candidat non insoumis, ce n’est pas une consigne d »en haut » ! je supose qu’il n y a rien d’absolument impossible à voir dans la désignation d’un candidat pcf, non ? puisqu’il ne s’agit pas d’un membre d’un parti mais d’un citoyen qui peut, par ailleurs etre communiste (ou pas) et même militant , mais ayant choisi l’union autour d’un programme d’UNION avec des camarades unis issus d’EELV, PCF, Ensemble, …PS ? pourquoi pas, ça dépend d’eux mais aussi de tout autre sensibilité ou hors parti . C’est un Mouvement réuni par un programme co-constitué, sans rites, sans gourou (l’admiration et le respect, ce n’est pas de l’addulation, si ? ) sans sacrifices symboliques .

        J'aime

  4. Oliver dit :

    Franchement, je ne comprends absolument rien à cette direction PCF, comment ont-ils pu atterrir à ces postes?
    Les gars ont « oublié » de préparer la présidentielle, en fin de compte en se posant la question d’une candidature PCF à peine six mois avant le scrutin, ce qui les a mis dans une panade et une situation totalement improbable, soutien d’une candidature présidentielle en se positionnant en concurrence sur les listes législatives, avec un programme concocté à l’arrache… Pour ensuite engager des tractations avec les types qui se sont torchés avec leurs promesses et accords passés, ceux qui ont mené une politque ultra libérale à 180° des valeurs communistes!
    Ils sont totalement à l’ouest! Je suis bien curieux de voir comment les militants vont réagir, ça me fait vraiment penser à la CFDT et les retraites…
    Et après, on parie combien qu’ils vont relancer l’antienne: « ils ne veulent que la mort du PC »?
    Du n’importe quoi en barre!

    Aimé par 1 personne

  5. hebertfrederic dit :

    Gesticulations…

    J'aime

  6. LIBERONS LES SOCIALOS LIBERAUX

    Que certains militants socialistes soient déboussolés on peut le comprendre, tout militant est attaché à son parti (j’ai été dans ce cas) mais le militant est en général un esprit qui réfléchit, c’est plus ou moins long selon les critères de chacun, mais en regardant les positions de leurs dirigeants et élus (loi travail, loi Macron, CICE, fuite d’élus vers Macron, ……) ceux de  »GAUCHE DE CE PARTI vont devoir choisir et préciser leur choix –Soit ils soutiennent le  »gauche et droite » un djeun électron libéré des banques—Soit ils rejoignent JLM en mettant en application leur conviction socialiste, celle de Jaurès
    C’est en faisant confiance aux militants du PS et à leur capacité d’analyse de cette situation que je fais appel à eux, se faire avoir une fois (2012) (55% se sont fait baiser dont moi) mais une seconde erreur c’est de la complicité

    le PS vit aujourd’hui une fracture en son sein, il fait l’erreur de croire que les votants de la ‘Belle Alliance » ne sont pas tous des socialistes (primaire ouverte) Hamon a le tort de transformer cette élection en un vote de congrès et ainsi pouvoir dire que tous sont derrière lui, il pense ainsi être en force pour négocier ! Grisé par ce succès il en devient même arrogant et aveugle à voir son parti scindé en deux parts pratiquement égales, tous les caciques PS louchent à droite, ils louchent sur les législatives et savent que leurs députation est menacées en cas d’union du genre  »programme commun » car seront redéfinies les investitures alors que Macron n’ayant pas de sortants ce sera plus faciles pour eux de conserver leurs sinécures.
    reste le problème  »Europe », le Ps malgré 5 ans de pouvoir, après la trahison de la ratification du traité de Lisbonne, n’a pas évolué depuis (à preuve l’accord récent sur le traité transatlantique), et le flou artistique dans le programme de Hamon sur que fait-il si la renégociation échoue?? il n’a pas de plan envisageant cette éventualité (comme Hollande en 2012) . on reste dans la même politique
    une alliance dans ces condition serait un suicide pour FI, pour le PS déjà mort lui ne risque rien dans ce baiser de la mort …

    Le nœud du problème est le référendum de 2005, où la majorité des français a envoyé un message clair sur la question européenne, deux  »partis » l’on entendu: le FDG et le FN à l’époque, on les retrouvent aujourd’hui au cœur de cette lutte, bien sûr le FN ne peut porter cette action car il met lors de cette campagne met l’accent sur le tout sécuritaire et une sortie directe de l’UE.
    Hamon est coincé entre sauver le PS (ce qu’il en reste de gauche) — les défections vont être nombreuses– et lui aussi ne peut avoir une majorité parlementaire, pour verrouiller le système il lui faut faire élire un gouvernement manipulable au gré d’une politique en alternance avec le social et le libéral, donc des majorités de circonstance, Du Hollande machiavel (il a été à bonne école, n’oublions pas son passage en tant que ministre de l’ère Ayrault ). Pari risqué et intenable!!
    enfin La FI ne peut rejoindre cette  »alliance » sans renier son âme, son essence d’humanisme pour des questions de  »gros sous » et de politique politicienne qu’elle dénonce depuis d’un an avec des arguments et un avenir sensés.
    JLM détiens le sort du PS soit il le sauve en acceptant un rapprochement avec Hamon mais son mouvement met un pied dans le tombeau, soit il reste seul –battu certes — mais la FI prend le leader ship de la gauche et pour longtemps, de toute manière Hamon et le PS dans les deux cas sont  »foutus »! Hélas le PS ne s’en ai pas encore rendu compte ou si oui il a choisi le camps de socialos libéraux, mais chut , faut pas le dire .

    Tigery le 8 février 2016 (Humeur d’humour)

    J'aime

  7. en s’associant avec le PS le PCF ne tient pas compte du vote de ses militants, de ce fait il est à l’image de ce PS en train de se suicider et de perdre son âme, ce calcul politicien signera sa mort mais donnera aussi une assise plus populaire et vraiment de gauche (toujours cette trouille du mot communiste) au mouvement de FI ….à suivre ….

    Aimé par 1 personne

    • Jean Claude Goujat dit :

      Sauf qu’il ya jamais eu de rencontre et que c’est un tuyau crevé du canard!
      Mais vous êtes tellement anticommunistes que vous êtes prêt à gober n’importe quoi,on dirait des socialistes des années 50!
      Démenti : Le Canard enchaîné de ce jour prétend relater, dans une brève information, une conversation qui aurait eu lieu entre Benoît Hamon et moi-même à propos d’un « accord législatif PC-PS ».
      Dommage, le tuyau du Canard était cette fois percé. L’intégralité des propos qui me sont attribués ont été inventés. Jamais je n’ai prononcé un seul des mots qui me sont prêtés.

      J'aime

      • Gilbert Duroux dit :

        Apprenez à lire, Laurent dément les propos tenus, mais en aucun cas la rencontre avec Hamon. On attend donc impatiemment de savoir ce que Laurent et Hamon se sont dit et quel était le motif de cette rencontre. Les militants du PCF, qui ont choisi majoritairement de soutenir la candidature de Mélenchon, ont le droit de savoir si le Premier secrétaire de leur parti n’est pas en train de leur faire un enfant dans le dos.

        J'aime

      • Ricardo dit :

        Je répète Pierre Laurent conteste les propos pas la rencontre Ils se sont donc vu pour boire un café peut être et Ils ont parlés de la couleur des rideaux ! Faut arrêter de se foutre de la gueule du monde
        les cocos !

        Aimé par 1 personne

      • Ricardo dit :

        Le communiqué si Il existe dément les propos pas la rencontre ! Alors arrête ta mauvaise fois et ton anti mélenchonisme primaire . Il se sont rencontrés et d’après toi ils ont parlés de quoi ? Comment aider Mélenchon à arriver en tête du 1er tour ? Tout le monde sait bien que les doigts du PCF brûlent de signer un accord avec le PS pour les législatives .

        Aimé par 1 personne

      • Ricardo dit :

        C’est un peu facile de traiter les gens d’anticommuniste dès qu’ils osent porter des critiques sur la stratégie du PCF ! Je n’étais
        pas anticommuniste mais je vais le devenir !

        J'aime

      • sibeles dit :

        Laurent n’a pas dit qu’il n’y a pas eu de réunion. Juste qu’il a pas utilisé tel ou tel mot… Les atermoiements du PC, sa mauvaise foi sur le terrain quant aux législatives et ses méthodes habituelles de manipulation ne passent plus. Si les dirigeants de ce parti veulent jouer aux cons, il mèneront le parti à la ruine. La FI ira devant le peuple. Nous n’avons pas de parti dont les intérêts soient supérieur au bien commun.

        Aimé par 1 personne

  8. BRETON Daniel dit :

    Cela ne me surprend pas ! il fallait bien s’en douter , le PCF joue sa survie ,et pour ce faire tous les moyens lui semblent permis . J’en suis écoeuré .Si nous pouvions les « battre » aux élections à venir . Cela sera -t-il possible ? . Quelle joie ce serait . Des blaireaux ces communistes !.
    A mon avis en homme averti -son intuition- JLM s’y était préparé . Nous ne devons rien lâcher . RESISTANCE !

    Aimé par 1 personne

    • A2M dit :

      Cet anti communisme me fait vomir. Que de victoires sociales a mettre a son compte, la sécurité sociale d Ambroise CROIZAT, a jeter ?!!!!

      J'aime

      • Ricardo dit :

        Et quoi d’autres ?

        J'aime

      • Ricardo dit :

        Ce n’est pas de l’anticommunisme c’est de la lucidité ça ne te choque pas que ton pari continue de faire les yeux doux au PS Moi ça me choque terriblement et me dégoûte profondément surtout après ce quinquennat de haute trahison envers le monde du travail . Si tu fermes les yeux c’est ton problème mais nous nous dénoncerons cette imposture tant que nous pourrons et partout où nous le pourrons !

        Aimé par 1 personne

      • Georges Bourgier dit :

        Oui à l’époque les communistes étaient du côté du peuple et des ouvriers. Aujourd’hui ils pensent surtout à sauver leurs places !

        J'aime

    • prochasson dominique dit :

      Ne crachons pas sur l’idée communiste. elle sous tend le programme des Insoumis : pensez le collectif comme solution pour une vie meilleure . les Chassaigne , Dartignolles , Laurent passeront . Le Communisme de notre siecle doit se souvenir que ce n’est pas une parole « révelée » . Marx a été important pour déblayer le terrain . Maintenant il faut se dégager de ce qui a fait (dans toutes les organisations sociales) le plus de dégat : empecher sans cesse ceux (souvent les plus grandes gueules) qui veulent sans cesse revenir à un culte d’une personne, de ses « disciples » ou même d’une entité toute puissante (parce qu’ils y trouvent une raison d’imposer leur volonté de petits chefs par ricochet) . Un parti structure….mais finit par imposer , par se scléroser, par créer des privilège de …..naissance . Eh oui, chez les communistes (voir un Laurent, quelles que soient ses qualités) . Rejoignez le Mouvement, mais n’y amenez pas votre discipline , sinon personnelle ! (ça s’appelle par exemple la VERTUE en politique. Le PCF peut et doit disparaitre, pour qu’on puisse accepter ses erreurs et n’en retenir que ce qu’il a eu de bon (tous les vertueux qui ont souffert ou sont morts de façon réellement utile à tous, pas les moutons qui allaient à l’abbatoire sur consigne de LA ligne !

      J'aime

  9. Francis Reynaud dit :

    Merci pour cette analyse.
    Ces tambouilles, pour ne pas dire « magouilles  » , sidèrent encore l’ancien membre du PCF que je suis. Mon âge m’a heureusement permis de connaitre d’autres pratiques plus claires et honnêtes dans le passé où ce Parti, celui dans lequel mon vieux militant de père a mené toutes les luttes sociales, avait une attitude plus franche, respectée et respectable.
    Les postes prévalent sur les idées pour ces apparatchiks incapables et timorés qui l’entrainent vers sa disparition.
    Quelle tristesse…
    ô tempora ! ô mores! …

    Francis

    Aimé par 1 personne

  10. Cédric dit :

    Nous verrons bien lors du vote des français ce qu’ils pensent encore de ce genre de magouilles. Personnellement, quand je vois la différence de remplissage de salles entre Hamon et JLM, il n’y a pas photo sur ce qui va se passer. La rouste au vote ne sera pas du côté habituel. Les français en ont vraiment marre de la fausse gauche sur le programme, et vrai droite sur la non-application du-dit programme.

    J'aime

  11. Molinier dit :

    Il yba 1 démenti de Pierre Laurent … journalistes à 2 balles …

    J'aime

    • micmousse dit :

      Solère , Fillon , Macron , tous ont démentis

      J'aime

      • Jean Claude Goujat dit :

        Plus le mensonge est gros plus il,a des chances d’être cru disait Goebbels!Et vous êtes tous dans la lignée de ce monsieur!Monsieur Coq le plus gros menteur de la terre qui ne va même pas voir si il y a un démenti sur ce bouteillon!Voila le démenti de ce jour de Pierre Laurent!
        Démenti : Le Canard enchaîné de ce jour prétend relater, dans une brève information, une conversation qui aurait eu lieu entre Benoît Hamon et moi-même à propos d’un « accord législatif PC-PS ».
        Dommage, le tuyau du Canard était cette fois percé. L’intégralité des propos qui me sont attribués ont été inventés. Jamais je n’ai prononcé un seul des mots qui me sont prêtés.
        Ah Pierre Laurent à démenti et Coq n’est pas un menteur?comme ce n’est pas la première fois que cela se produit mon vote Mélenchon commence à s’éloigner!

        J'aime

      • Jean Claude Goujat dit :

        Mettre sur le même plan des fraudeurs fiscaux et Pierre Laurent quelle malhonnêteté intellectuelle.

        Mon vote Mélenchon s’éloigne encore plus!

        J'aime

  12. micmousse dit :

    il ne faudrait pas que Mélenchon nous contredise car lorsque il raconte cela :
    « Avec les écolos, on est tellement d’accord que c’est pitié qu’on ne soit pas ensemble. Donc bien sûr que l’on va parler »
    https://reporterre.net/Jadot-et-Melenchon-poursuivent-les-discussions
    Ah bon , on est d’accord pour baisser le pantalon pour des places ?
    Ou alors le mot écolo ne s’applique pas à ces vers qui se tortillent devant le plus offrant ? ?? :

    pour moi c’est très clair M Mélenchon , oui , je pourrais voter pour un écolo , pour un PS ou un PCF ….. seulement si ils défendent l’Avenir en commun
    je n’ai pas une mémoire de poisson rouge et jamais je ne pardonnerai les saloperies qu’ils nous ont faites , et mon refus de vote pour ces salopards ne sera qu’une anticipation à ce qu’ils s’apprêtent à nous resservir

    Les soutiens de Jean-Luc Mélenchon , ce n’est pas la peine de m’engueuler ou de m’accuser de diviser ou de quoi que ce soit , si vous ne vous êtes pas rendus compte que nos armes sont notre radicalité + notre programme , toutes les propositions qui ne peuvent être prises que dans leur globalité car elles se soutiennent ,se complètent et s’enrichissent les unes les autres , le tout sous une stratégie de ne pas magouiller avec ces vers et salopards PS de droite et bien je vous réitère ma position,
    en 2017 je vote pour l’Avenir en commun à tous les tours de toutes les élections , à défaut je m’abstiens

    cette phrase , c’est bien Mélenchon qui est cité
    je veux croire qu’il y a une part d’ironie et de langue de bois , que Mélenchon soit obligé de discuter , pour ainsi faire mousser le Jadot et si il n’a pas ses 500 signatures , de donner prétexte à ses soutiens de voter pour la Fi et également de couper l’herbe sous les pieds de Hamon mais il ne faut s’attendre à des accords car ils seront aussitôt vus comme des magouilles de comptoir et alors adieu à NOS voix

    merci de te faire le rapporteur auprès de Mélenchon que nous exigeons l’Avenir en commun sans aucune magouille de coin de table

    J'aime

    • Insoumis indépendat dit :

      Ne t’inquiète pas il en sortira rien(exemple : Duflot, Cosse, Mammère, Hamon j’rai voir Mélenchon…) je te parie que les discussions avec Hamon , Jadot n’existent que pour nous la faire à l’envers! se sont des carriéristes et ne pensent qu’a leurs places et celles de leurs amis. Ils font du bruit dans les médias et après ils te balancent à la figure  » on ne peut pas discuter avec Mélenchon, il est trop borné et il veut partir seul » et le vice est joué! C’est leur ruse. Reste à éclairer le peuple et ignorer ces blaireaux, ras lc!!!!

      Aimé par 1 personne

  13. Hervy Patrick dit :

    Cher Francois,
    Je suis étonné qu’un des portes parole d un candidat à la presidentielle ( que par ailleurs je soutiens) n ai pas plus de discernement dans mes posts qu’il produit sur son blog. En effet la politique ne se fixe pas en action – réaction à un article paru quelque soit son origine sans prendre plus de soin à en vérifier les sources. C est d autant plus choquant alors que tres vite, Pierre Laurent a fait un démenti et qu’il n n’en est pas fait état ici. Elu à Champigny, tu es toi même candidat pour la FI sur la 2 eme Circonscription du Val de Marne ( Choisy-Orly- Creteil). Je m’interroge sur cette posture d’un candidat à l’élection législative pour Ce que tu revendique étre la gauche en voulant « casser du PCF. J ai quelques doutes du coup sur l appartenance qui viserait à trouver des ennemis de classe partout , y compris à la gauche de la gauche. Je pensais partager des valeurs et des batailles communes pour l’intérêt général et le peuple des citoyens travailleurs. Je ne lis dans ton post que haine et division là où il convient de rassembler pour gagner. Une prochaine fois vérifie tes sources avant de publier.
    Patrick Hervy Maire Adjoint PCF Choisy le Roi.

    J'aime

    • BRETON Daniel dit :

      « Je ne lis dans ton post que haine…… etc etc ….. » . Patrick Hervy Maire adjoint….. Cher Monsieur le Maire Adjoint tu voudrais nous faire pleurer que tu ne t’y prendrais pas autrement . Les pauvres communistes, sincéres ! , non arrivistes ! défendant seulement la lutte des classes -pas les places – qui n’ont jamais magouillé (petits arrangements au avec le PS pour des circonscriptions …. pour des postes d’adjoints ….) non jamais ! la main sur le coeur , jamais!.
      Quelle rigolade . J’ai quitté ce parti pour des raisons simples son rôle 1er = rabatteur de voix pour le PS , dés le 1er tour, mais obligatoirement pour le 2eme . Votre survie ne tient qu’a cela . Je ne crois pas être un démago , chacun d’entre nous ne peut l’ignorer, le constate .
      Alors si Laurent contrairement à ce que dit le Canard n’a pas participé à cette soi disant entrevue en catimini il n’est pas loin de le faire ,je ne doute pas qu’il le fasse . Cher Monsieur le Maire Adjoint il n’y a pas besoin d’être devin , c’est devenu un mode de fonctionnement ches les communistes . Comment crois tu que ton parti puisse protéger ses quelques députés (Chassaigne…. ) sinon en pratiquant de la sorte ? . Le PCF n’existe plus .Il est cuit . Alors je sais! , je connais ! le leitmotiv classique attribué en réponse , l’ argument majeur irréfutable , le seul qui vaille , « anti communiste primaire ».

      Aimé par 1 personne

      • Vincentdb dit :

        Pas anti communisme primaire, bêtise ordinaire, camarade. Quand à F. Coq, il ne plante pas sa stature de futur député en agissant de la sorte, (pas de vérification). Laurent a bu le café avec, Hamon et balance des banalités donc traitrise !? Votre texte pue le sectarisme car l’heure n’est pas à pinailler pour telle ou telle circonscription. Je ne suis pas PC, mais ma voix pour F. Coq s’éloigne. Dommage. Finalement, vous ne valez pas mieux que ceux que vous dénoncez. Lamentable.

        J'aime

      • Hervy patrick dit :

        Je ne vois toujours pas d acvord avec le PS mais rien non plus du côté des insoumis. Il faudra changer la boule 🎱 monsieur le voyant …

        J'aime

    • Ricardo dit :

      Tu peux aligner tes titres tu ne nous impressionnera pas , Le plus important est de savoir si cette rencontre a eu lieu ou pas et pour l’instant le démenti porte sur les propos pas sur la rencontre (secrète en plus) et d’après toi Mr le maire adjoint PCF de Choisy le Roi Ils ont parler de quoi ? De la couleur de la moquette !

      J'aime

    • Gilbert Duroux dit :

      M. Hervy, qu’est allé faire Pierre Laurent auprès de Benoît Hamon ? Les militants du PCF ont choisi de soutenir la candidature de Jean-Luc Mélenchon, c’est tout de même fort de café que leur premier secrétaire rencontre de manière discrète le concurrent de Mélenchon et ne dise rien de ce qu’il est allé faire auprès de lui. C’est un geste politique étonnant, voire incongru. On a le droit de savoir.

      J'aime

  14. CHARLES Hervé dit :

    Démenti : Le Canard enchaîné de ce jour prétend relater, dans une brève information, une conversation qui aurait eu lieu entre Benoît Hamon et moi-même à propos d’un « accord législatif PC-PS ».
    Dommage, le tuyau du Canard était cette fois percé. L’intégralité des propos qui me sont attribués ont été inventés. Jamais je n’ai prononcé un seul des mots qui me sont prêtés. P.Laurent

    J'aime

  15. Mario dit :

    Quel démentit de Pierre Laurent?

    Rien sur le site de l’Huma et rien sur le site du PCF.

    J'aime

  16. Gay Wilfried dit :

    A noter que cette « info » (d’où peut-elle bien venir ? Cherchez bien…) est d’autant plus aberrante qu’il n’y a JAMAIS eu, sous la 5ème République, « d’accord PS-PCF » pour les Législatives. Les sièges des députés PCF ont toujours été conquis, de haute lutte, face à la droite et à des candidats présentés par le PS, qui n’a pas l’habitude de faire de « cadeau » aux communistes !

    J'aime

    • Gilbert Duroux dit :

      C’est n’importe quoi, ce que vous dites. C’est relativement nouveau que le PS décide de mettre quasiment systématiquement un candidat en face d’un député sortant PCF. C’est d’ailleurs comme ça que le PS a peu à peu conquis des circonscriptions dans ce qu’on appelait « la ceinture rouge ».

      J'aime

      • JESTIN Yves dit :

        Qu’on se souvienne des dernières élections régionales: stratégie du PCF à géométrie variable, FdG pur et dur ici, alliance PC-PS là. Avant la FI j’avais l’habitude de dire « je suis communiste, pas par enthousiasme pour les meilleurs mais par résignation pour ceux que je persiste à considérer comme les moins mauvais »

        J'aime

    • Ricardo dit :

      😂😂😂😂😂😂Excellent ! c’est du 5ème degrés ?

      J'aime

  17. Gilbert Duroux dit :

    À la gamelle, les camarades ! Pierre Laurent peut faire tous les démentis qu’il veut. Gérard Filoche a publié dans les commentaires d’un de ses billets de blog un texte signé par 430 communistes, dont l’inénarrable André Chassaigne, le Robert Hue du Massif Central, qui me semble bien être un début de lâchage de Mélenchon. M’est avis que c’est la première salve et que d’autres initiatives suivront. Voici ce texte qui évoque la « situation nouvelle » que constituerait la désignation de Hamon comme candidat du PS :
    http://www.filoche.net/2017/02/14/oui-il-faut-et-il-y-aura-un-gouvernement-hamon-jadot-laurent-melenchon/#comments

    Cet appel a réuni en 3 jours 430 premiers signataires, parmi lesquels 36 membres du Conseil National et secrétaires fédéraux, de nombreux responsables départementaux et locaux, plusieurs parlementaires, des élus territoriaux, des syndicalistes, des militant-e-s de tout le pays.
    Cet appel, en rassemblant largement les communistes, peut contribuer à faire bouger la situation. Il est ouvert à toutes celles et ceux qui souhaiteront s’y joindre pour réussir.
    Fraternellement,

    Appel PCF : SORTONS DE L’IMMOBILISME
    En choisissant de ne pas présenter de candidat(e) issu(e) de ses rangs à l’élection présidentielle, le PCF a, dans le même temps, décidé par une résolution adoptée à 94% « de continuer d’agir jusqu’au bout pour parvenir à une telle candidature commune et empêcher la victoire de la droite et de l’extrême droite. » Les communistes ont mandaté « la direction nationale et le secrétaire national du PCF pour poursuivre ces efforts… », et ont décidé que le choix « de s’engager sans attendre autour d’une candidature » (en l’occurrence celle de JL.Mélenchon) « [n’était] pas le terme de [leurs] efforts de rassemblement. »
    Deux événements politiques considérables, le discrédit de la candidature Fillon et, surtout, le résultat de la primaire socialiste avec la défaite de Valls et le succès de Benoît Hamon, créent une situation tout à fait nouvelle. Cela relance le défi et la possibilité d’un rassemblement de la gauche et des écologistes pour battre la droite et l’extrême-droite, rompre avec le social-libéralisme et sortir de l’austérité avec une candidature commune à la présidentielle, un contrat majoritaire pour les législatives et une dynamique de luttes populaires.
    Lâcher l’exigence d’une candidature commune pour la présidentielle rendrait impossible un succès de la gauche pour cette échéance et donc peu crédible l’idée de majorité de gauche pour les législatives.
    Ne pas relever ce défi serait prendre la responsabilité de laisser la voie libre à la droite et à l’extrême-droite. Face à une situation aussi lourde de conséquences, l’immobilisme n’est plus de mise.
    Il faut sortir du blocage actuel à gauche et cesser d’opposer réalisme, efficacité et radicalité, de privilégier les éléments de division au détriment des possibilités de convergence.
    Le Parti Communiste peut beaucoup y aider : il avance en effet des propositions précises fortes d’une cohérence associant l’énoncé d’objectifs sociaux audacieux à la conquête de pouvoirs par les salariés et les citoyens sur l’utilisation de l’argent des entreprises, des banques, de l’État et même de l’Union européenne.
    Il est encore temps de prendre une initiative marquante. Pour cela le PCF doit sortir de l’attentisme.
    Nous demandons que Pierre Laurent et le Comité Exécutif National réunissent d’urgence le Conseil national du PCF. Celui-ci pourrait décider d’appeler à une rencontre des candidats et des forces politiques de la gauche anti-austérité, et lancer une pétition nationale unitaire pour que soit construite, autour de quelques grands axes, une plate-forme commune pour lutter contre les marchés financiers et répondre aux attentes populaires. Cela concernerait particulièrement l’emploi, le travail, les salaires, l’écologie, la protection sociale et les services publics, la démocratie, l’entreprise, les banques et l’Europe.
    Les 430 premiers signataires :
    Albéro Florïnda 75, Allain Joël 67, Ancona Albert 66 , Angelini Claire, Assante Pierre 13, Auckenthaler Isabel 91, Averty Claude 49, Baché Alain 40, Bailanger Stéphane 33, Balensi Rodolphe 92, Bardos Jean-Louis 92, Barrier Michel 76, Basset Jean-Pierre 26, Bassino Dante 75, Bastide Daniel 07, Battais Boris 49, Bauer Stéphane 95, Bavencove Pascal 62, Beaupin Patrice 89, Bédrines Evelyne 75, Bédrines Julie 94, Bellal Amar 75, Belot Monique 78, Ben Dominique 59, Benoist Lydie 91, Berland Claude 13, Bernard Gilbert 17, Bernard-Cordomi Françoise 31, Bernardi Jean-Marie 83, Bertu Patrick 44, Beuvain Laurent 80, Bézard Jacques 17, Bianco Michel 13, Bidart Hélène 75, Bidault Jean-Paul 03, Billard Claude 45, Bize Thibault 25, Blanstier Véronique 31, Blasco Dany 47, Boccara Frédéric 92, Boccara Paul 94, Bolla Alain 83, Bonneau Béatrice 75, Bonnet Christian 44, Bontemps Gilles 44, Borchini André 02, Borelly Dominique 92, Bouchez Alain 47, Boudet Pierre 35, Boulet Claire 58, Bourdellon Jean-Baptiste 54, Bourgeois René 54, Boussinot Annette 47, Bouvier Alain 92, Bouvier Françoise 92, Bouvier Guy 49, Bouy Claude 83, Bréchard Maurice 86, Brenon Patricia 29, Brones Alexis, Brugerolles Julien 63, Bulcourt Michel 30, Buteau Alexandre 91, Caillaud Jean-Jacques 36, Cailloux Gisèle 92, Cailloux Jean-Louis 92, Canezin François 31, Carpels Yves 92, Carretero Jean-Michel 13, Carvalho Patrice 02, Caugant Franck 94, Cauvin Jean-Claude 04, Ceruti Michel 47, Chaffaud Gisèle 94, Chaffaud Guy 94, Chalk Stephen 04, Chambon Jean 69, Chapet Claude 93, Charfe Claudine 92, Charles Corinne 94, Charroux Gaby 13, Chassaigne André 63, Chavanat Ana 37, Chazottes Jena-Claude 31, Cheikh Fethi 10, Chenau Auguste 44, Cheneau Yannick 44, Chenuet Gérard 92, Cialdella Maurice 68, Cirera Daniel 93, Clet Emile 83, Clootens Bernard 77, Contant Brigitte 94, Cossange Nicolas 34, Couvez Eric 44, Couvez Florence 44, Cresta Anne 94, Cukierman Georges 94, Dammerey Jean-Claude 52, Daspre Pierre 83, Daudin Vincent 78, De Andrade Roger 56, Debû Raphael 69, Delbos Gilles 94, Delécolle Alain 49, Dème Danielle, Denis Philippe 44, Depoil Jean-Claude 03, Deschamps Lucien 94, Desloges Roland 94, Didier Evelyne 54, Dieudonné Jean-Michel 54, Digny Sylvie 07, Dimicoli Yves 75, Dissès Jean-Claude 64, Donnat Yvan 13, Dirringer Jean-François 77, Doulaud Thierry 91, Dubourgnoux Eric 63, Ducarouge Gilbert 43, Duclos Dan 75, Durand Daniel 42, Durand Denis 75, Durand Jean-Louis 86, Durand Jean-Marc 26, Durand-Drouhin Marianne 75, Durdux Jean-Claude 51, Durieux Victorien 54, Duterte Jean 51, Ernoult Daniel 72, Ernoult Gilles 49, Ernoult Michèle 72, Ernoux Alain 92, Escanès Claudine 51, Faccini Alain 35, Fagault Alexandre, Fagault Julien, Fargier Bruno 07, Farré Roland 74, Faucon Pierre 87, Feix Claude (Sénégal), Filhol Barbara 94, Forest Pierrette 13, Fornaciari Bruno 79, Fort José 20 A , Fort Martine 20A, Fortin Dimitri 94, Foulard-Regnart Monique 51, Fourmy Daniel 31, Frajerman Laurent 75, Franco Jean-Robert 75, Frau Gérard 13, Fredon René 83, Gabay Pascal 75, Galano Jean-Michel 75, Galaup Jean-Pierre 91, Gama Jean-Michel 91, Garcia Benoit 33, Gardes Richard 26, Garzon Pierre 94, Gaulon Alain 94, Georjon Louis 43, Gérardin Yves 54, Gillet-Colard Claude 94, Giraudou Jean-Louis 94, Glaudel Annie 92, Glaudel Sylviane 92, Glemet Alain 83, Gobert Marie-Jeanne 14, Goby Nelly 21, Gosselin Bertrand 54, Goulmot Cédric 92, Gourmelen C. 57, Grand Jacky 63, Gras Richard 43, Gratigny Christian 76, Grégoire Jean-Christophe 30, Grevoul Roger 30, Grosgeorge Gilles 94, Grosgeorge Odile 94, Grzyb Monique 30, Gueye Mireille 92, Guezenec Mireille 22 , Guiard Jacques 17, Guichard Daniel 77, Guichet Nathalie 66, Guignon-Cauvin Odile 04, Guilbert Alain 19, Guionie Jean-Claude 19, Guyard Stéphane 14, Guyomarch Danielle 94, Guyomarch Pierre 94, Guyon Thierry 47, Hager Jean 94, Hapiot Jean-Paul 59, Hardy Dominique 76, Hart Yvan 77, Hassomeris Georges 69, Hatzig Patrick 54, Havraneck Jack 77, Heams Thomas 75, Hénin Jacky 80, Huet Yvon 75, Hurpeau Claudine 92, Hussein-Zaidi Navid 78, Huttl Paul 83, Ivorra Pierre 83, Jacquart François 07, Jan Colette 91, Janvier Alain 77, Jlalji Brahim 17, Joly Pascal 94, Josse Dominique 51, Josse Yann 51, Kaczmarek Marie Stéphanie 80, Kahane Jean-Pierre 91, Kamenka Patrick 75, Kermainguie Nathalie 38, Khayi Nadine 31, Kissous Robert 34, Kotlicki Marie-Jo, Kouchner Jean 34, Lacaze Pierre 31, Lacombe Eliane 92, Lacombe Jean 92, Lafaurie Anne 94, Laïdi Michel 44, Lambert Xavier 31, Lambrechts Alain 13, Lamirand Bernard 60, Langlais Jean-Marc 17, Langlois Dominique 76, Lanta Paule 64, Latché-Henrion Johanna 54, Latinus Roger 91, Lattuada Cédric 51, Laveron Jean-Claude 11, Le Bournault Elisabeth 07, Lebreton Pascale 92, Le Duff Jean 35, Lefebvre Fabienne 94, Lejeune Sylviane 91, Lelarge Brigitte 94, Lelarge Jacky 94, Lelièvre Isabelle 49, Lemesle Michèle 29, Le Reste Didier 75, Leroux Jean-Pierre 75, Le Roux Bernard 94, Le Roux Jocelyne 94, Levi-Cyferman Annie 54, Lucas Yvette 66, Maaza Lionel 77, Magniadas Jean 75, Maia Pédro 44, Mairal Jean-Claude 03, Malaval Gisèle 10, Malberg Henri 75, Maly Roger 59, Mansouri Guilani Nasser 75, Mansouri Mitra 75, Marchand Claude 45, Marchand Gérard 27, Marchand Laurent 13, Marchand Nicolas 94, Marchand Sylvie 27, Marconis Monique 31, Marmorat Bernadette 51, Marques Morlot Frédéric 75, Martin-Darmon Michèle 24, Mati Georges 75, Mati Juliette 75, Mattera Gérard 52, Maurice André 44, Maurice Bernard 54, Michel Michel 55, Michel Sandrine 34, Millien Serge 91, Mills Catherine 75, Miquel Pierre 63, Mirande Jean-Jacques 47, Mirande Monique 47, Miron Romain 54, Misslin Dominique 94, Misto Umberto 54, Mitrovic Gordana 51, Moal Anne 93, Moinet Jérôme 75, Monnini Eric 54, Monteil Raymond 95, Moreau Philippe 29, Moreigne Marc 75, Moretto Richard 09, Morin Alain 91, Morin Geneviève 91, Morisseau Mireille 91, Morvan Gregory 91, Morvan Jean-Pierre 91, Muller Luc 93, Muret Sylvie 92, Musset Maryvonne 54, Nardot Marie-France 47, Nalewajek Philippe 59, Nassiet Jean-Marc (Mayotte), Nicolaon Florence 92, Niéto Didier 30, Odent Bruno 75, Olivier Hervé 77, Pagano Alain 49, Pallières Augustin 75, Parmentier Aline 68, Pasquier Nicole 94, Patis Laurence 51, Périllat-Bottonet Franck 94, Perrier Roland 91, Perrin Morand 54, Petit Jean-Claude 92, Pettex Camille 75, Pettex Nora 75, Piazza Violette 75, Picart Sophie 84, Picquet Christian 31, Pierné Thierry 55,Piganiol Christian 15, Pinero Maïté 93, Ploteau Georges 35, Poirson Christian 54, Poivey Thierry 94, Polidor Didier 76, Ponticaccia Eugène 34, Porcheron Jean-Jacques 94, Poulain Nadine 33, Pourre Fabienne 94, Prat Sébastien 15, Primet Jean-Paul 94, Primet Raphaelle 75, Pytkowicz Pauline 75, Quiles Renaud 34, Quiniou Yvon 85, Quintin Yvon 59, Raach Jean-Louis 58, Raf Zou 78, Rainero Piero 29, Rauch Frédéric 47, Raymond Jean 06, Rech Céline 49, Recoquillon Denis 94, Regnart Claude 02, Renard Denis 92, Réolid Vincent 92, Reverte Philippe 91, Richard Pascale, Riou Claire 92, Rioux Pierre 44, Rivoalan Jacquy 35, Robineau Catherine 92, Romian Hélène 93, Roume Jean-Pierre 15, Roussel Dominique 13, Rovei Gisèle 11, Rovei Jacques 11, Salecroix Robin 44, Saliba Evelyne 75, Saliba Roger 75, Salkowsky Gérard 77, Salomon Jean-Claude 44, Salomon Jocelyne 44, Salomon Nicolas, Salles Maurice 32, Sancéré Mélanie 94, Sancéré Pascal 34, Sanchez Marie-Françoise 66, Sanchez Richard 66, Santamaria Michèle 20 A, Satgé Dominique 31, Sauvage Marie 64, Schiavi Claude 89, Sciandra Jean-Luc 77, Sciandra Marie-Ange 77, Scibor Frédéric 64, Schmaus Guy 92, Servant Jean-Pierre 94, Simon Martine 02, Sinteff Marie-Christine 57, Smague Daniel 59, Somdecoste-Lespoune Nelly 64, Sommeiller Liliane 03, Soret Martine 78, Spire Arnaud 75, Spizak Pierrick 54, Sturaro Michel 92, Tartivel Laurette 94, Téaldi Jean-François 06, Ternant Evelyne 25, Thin Georges 03, Thomas Jacques 94, Thoré Reine 35, Thuillier Maximilien 51,, Tilmont Nina 44, Tirlicien Robert 54, Tord Franca 34, Touil Yvon 94, Tournebise Alain 75, Touvron Denise 17, Touvron Thierry 17, Triché Joë 10, Trillaud Francis 38, Troadec Rémi 44, Tupin Michel 94, Tupin René 95, Turmeau Jérôme 44, Valeyre-Pernet Francine 38, Vandenweghe Jean-Paul 59, Vatel Dominique 51, Venel Gérard 13, Veste Roger 62, Vialle Frédéric 87, Vieu-Charier Catherine 75, Villalba Pascal 40, Villemont Philippe 76, Villemont Sandrine 76, Vinet Serge 94, Virlouvet Francis 75, Vuillaume Michel 74, Wagnez Michel 34, Wannepain Maurice 59, Witt Lauranne 54, Yanelli Danielle 03, Yilmaz Bora 54, Zaidner Jeannine 94, Zaidner Marcel 94, Zajdner Françoise 30

    J'aime

    • ALAIN92220 dit :

      Nous le savons tous, Benoît Hamon sera prisonnier de l’appareil du PS, les éléphants « pour prendre une désignation polémique ».
      Par exemple il s’oppose dans sa campagne au CETA.
      – Cet accord doit être ratifié par les parlements nationaux.
      – Alors pourquoi dans les deux mois qui nous reste, ne propose-t-il pas officiellement de réunir le parlement sur ce sujet et de voter contre le CETA.
      – Allo, oui, mon petit doigt me dit que le vote au parlement français a déjà eu lieu, tiens, tiens, ?
      – Si ça, ce n’est pas une démonstration d’une promesse de campagne qui ne pourra jamais être tenue.
      – Allo, oui, mon petit doigt me demande si nous sommes en 2012 ou 2017, je le rassure nous sommes en 2017, il (le petit doigt) doit commencer un Alzheimer précoce.
      – Les recettes de 2012 sont belles et bien périmées, obsolètes, poubelles ces vieilles recettes.

      J'aime

    • Ricardo dit :

      Ouais ! Ils vont à la soupe en quelque sorte . Le PCF a toujours des formules alambiquées pour expliquer les choses. Pourquoi ne disent Ils pas clairement qu’ils préfèrent Hamon à Mélenchon . Les soutiens communistes de Mélenchon sont déjà en campagne depuis des mois donc les états d’âme des Chassaigne et consorts ça commence sérieusement à nous pomper l’air et je reste poli !

      Aimé par 1 personne

    • micmousse dit :

      Nous avons appris à connaitre de la mauvaise fois et de l’anti-mélenchonisme de personnages comme M Guionie ou Mme Digny , nous connaissons également les positions uniquement pour son parti de M Chassaigne et le combat uniquement pour sa pomme de M Picquet , j’en connais d’autres du 54 de cette liste ou il y aurait beaucoup à dire ,mais savez-vous que MM Hatzig Patrick et Tirlicien Robert , responsables PCF du 54 , Meurthe et Moselle étaient dès le 1er tour des élections régionales 2015 sur les listes du PS de droite Masseret ?

      J'aime

  18. Qui trahit qui ?
    S’ il est exact que le PG compte présenter des candidats contre des élus PCF sortants, il semble tout à fait légitime que le PCF puisse défendre sa dizaine de députés sortants, non ?

    J'aime

    • Gilbert Duroux dit :

      Les insoumis et le PCF ont dit, chacun de leur côté, qu’ils présenteraient des candidats dans toutes les circonscriptions. C’est évident qu’il va y avoir des discussions pour se partager les circonscriptions. Ce qui n’a rien à voir avec le fait d’aller à la gamelle avec les socialistes comme certains au PCF envisagent de le faire. Il faut rappeler que le Front de gauche a été créé pour passer devant le PS, qui a dérivé à droite. C’est bien le PCF qui a fait exploser le Front de gauche en s’alliant, lors des élections locales, tantôt avec le PS (y compris avec des socialistes supportant la ligne gouvernementale), tantôt avec le PG, et toujours avec l’étiquette Front de gauche, ce qui a rendu cette étiquette illisible. On a même vu, comme à Paris, des candidats alliés au PS se présenter avec l’étiquette Front de gauche contre d’autres candidats Front de gauche. Il serait temps d’arrêter cette farce. Si le PCF veut servir de roue de secours au PS en échange de quelques plaçous, grand bien lui fasse, mais on n’est pas obligé de le suivre dans ses combines d’un autre temps et qui plus est inefficaces, car les militants de base n’en peuvent plus des trahisons.

      Aimé par 1 personne

    • Ricardo dit :

      Il faut se tenir informer ! Le PG ne présente aucun candidat c’est la France insoumise qui présente des candidats . Personne ne conteste au PCF son choix de présenter des candidats c’est le contraire c’est le PCF qui conteste que la France insoumise présente des candidats face à Chassaigne Dartigolles Et Censi (3 cas ) Et pour 3 cas ils font un pataquès pour justifier leur trahison et leurs alliance avec le PS ça ne lui portera pas chance !

      J'aime

    • Ricardo dit :

      Il s’y prend bien mal pour défendre ses députés, Il les envoie au casse- pipe avec Le PS !

      J'aime

  19. Lunesoleil dit :

    Une question, ques-ce que le PCF a fait pour les travailleurs depuis 40ans ?
    A ma connaissance une petite manifestation tous les 10ans?
    La france insoumise n’est que la réponse a ce qui ce n’a pas été fait durant toutes ces années.
    hamon ne fait pas le poids face à melenchon, le PS à perdu de sa légitimité, plus jamais je ne voterais ce parti qui ne représente plus la gauche …

    J'aime

  20. Pascal de Nice dit :

    Attention à la campagne d’intox à laquelle nous allons assister et des propos attribués aux uns ou aux autres.
    Rappelez-vous de la phrase de mélenchon sur les communistes, inventée par le Lab d’Europe 1.
    Cela d’autant plus que les circos que nous pouvons regagner à Gennevilliers ou à St Denis ont été « piquées » en 2012 au PCF par les actuels directeur de Campagne et ou porte parole d’Hamon…Ceci expliquant sans doute ce « tuyau percé » du Canard… Evitons donc de sur-réagir car sinon nous allons finir comme des toupies…

    J'aime

  21. Gilbert Duroux dit :

    Le journal Le Monde ne s’y trompe pas, qui titre, à propos de l’appel des communistes : « Des élus et des dirigeants communistes contre Mélenchon ».
    On apprend, dans l’article du Monde, qu’Olivier Dartigoles, le porte-flingue de Laurent, et Pierre Laurent lui-même, vont entrer dans la danse :
    http://www.lemonde.fr/election-presidentielle-2017/article/2017/02/16/des-elus-et-des-dirigeants-communistes-contre-melenchon_5080648_4854003.html

    J'aime

  22. Ricardo dit :

    @B.R quel aveu ! donc Pierre Laurent conteste les propos tenues et non sa rencontre secrète avec Hamon et d’après vous Ils ont parlés de quoi ? de la couleur du papier peint ou de la moquette !

    Aimé par 1 personne

  23. leon dit :

    d’accord pour l’union a partir du moment que melenchon en est le leader, la vie ce n’est pas cela, il faut faire des compromis (pas de compromission) j’entends les réserves qu’il fait, en 2005 dans la formidable campagne du non de gauche aucune personne lui a fait le reproche de son fort engagement pour le oui au traité de Maastricht du tournant de 83 et de son long passé de dirigeant socialiste( ce n’est un reproche mais un fait) de ce fait il n’est pas plus légitime ou pas moins que Hamon Jadot voir laurent de représenter la gauche

    J'aime

    • Gilbert Duroux dit :

      L’unité pour l’unité, sans se donner les moyens de gouverner, ça n’a aucun intérêt, ça ne peut que donner des discours du Bourget. S’il doit y avoir une candidature unitaire à gauche, c’est quand même bien Mélenchon le plus légitime pour l’incarner. Certes, c’est la ligne anti-Valls qui a gagné la primaire à gauche. Là dessus, on est tous d’accord. Or, Benoît Hamon est toujours minoritaire au sein du parti socialiste et le PS (sans même attendre le résultat de la primaire !!!) a déjà investi ses candidats aux législatives : Valls, El Khomri, Le Roux, Le Guen, Touraine, Le Foll, bref la majorité des sortants, sans que Hamon puisse (ou veuille ?) s’y opposer.
      Vous pensez sérieusement que Benoît Hamon peut décider de la suppression de la loi El Khomri avec ces députés là ? Bref, Hamon est prisonnier de l’appareil PS. Pour tourner le dos à la politique Hollande-Valls-Macron, c’est donc bien Mélenchon qui a les mains libres, pas Hamon.

      Aimé par 1 personne

    • Les autres sont aussi d’accord si ce sont eux qui mènent le bal et se repartissent l’essentiel des circonscriptions. Le programme n’est qu’un alibi. Ils ne veulent surtout ne pas perdre le pouvoir et ce qui va avec. . On le voit bien avec la nouvelle manœuvre d’une partie des apparatchiks du PCF dont la hantise est de perdre leurs places. Nous ne faisons pas non plus de reproches sur le trotskiste Piquet avalé par le PCF, les trahisons de Robert hue et sa bande (toujours en place au sein de la direction du pcf et des fédérations) nous ne faisons pas griefs aux élus du pcf dans les territoires de voter des budgets d’austérité, la privatisation de services ou la suppression d’emplois. Nous ne faisons pas griefs au PCF de s’aligner sur des positions atlantistes sur la Syrie. Nous ne faisons pas griefs des trahisons répétées lors des élections municipales et régionales, de l’ attitude viscéralement anti Mélenchon d’une partie des membres du PCF, nous ne faisons pas griefs qu’ils ne s’investissent pas dans la campagne électorale, sauf bien au contraire pour la saboter comme le démontre la pétition produite plus haut…. en voulez-vous encore ?Je partage l’analyse de François.
      Cette élection doit être l’occasion de sanctionner la politique menée depuis 5 ans. Donc sanctionner Ps libéral à la présidentielle et aux législatives. Il n’y a pas d’autre solution si nous ne voulons pas que demain un Le Pen arrive au pouvoir. Pour le moment le Ps et les Khomri, Valls … passent une confortable fin de mandat dans une sorte de « pas vu pas pris ».

      Aimé par 1 personne

  24. Hector Bravo dit :

    Cet article est démenti par Pierre Laurent lui même sur FB: https://www.facebook.com/plaurentpcf/

    Voyons ce que le canard enchaîné répondra …

    J'aime

    • Gilbert Duroux dit :

      Pierre Laurent ne dément aucunement la rencontre avec Hamon. Le parti qu’il dirige ayant voté majoritairement le soutien à Mélenchon, ce serait la moindre des choses que Laurent explique aux militants du PCF ce qu’il manigance avec le concurrent du candidat soutenu par le PCF.

      Aimé par 1 personne

    • Ricardo dit :

      Eh Hector Il nous prendrait pas pour des cons P.Laurent ! Il dément les propos pas la rencontre , Ils ont parlés de quoi ? de la couleur de la moquette
      Même si les propos ne sont pas exactement ceux du canard la rencontre à bien eu lieu !

      Aimé par 1 personne

      • FRECHE Daniel dit :

        Pierre Laurent pourrait dire à Hamon .Ecoute Hamon , tu pourrais être premier ministre et Mélenchon Président puisque à vous deux , vous dépassez Macron . Construisions un groupe majoritaire anti austérité et écologique pour soulager la souffrance de la France d’en bas .Je pense que , Pierre, Benoît, Jean-Luc , vous rendez un grand service aux citoyens de gauche de bien voter pour les futures élections .Si vous cherchez à gagner le leadership de la gauche en vous écrasant les uns et les autres , vous ne ferez que du mal à tous ceux qui souffrent actuellement et qui attendent impatiemment les solutions de vos programmes partagés même avec un plus petit dénominateur commun .

        J'aime

  25. Il est hors de question de soutenir la candidature de Hamon , un apparatchik social-traître comme les autres . La candidature Mélenchon reste la plus crédible grâce aux talents de penseur et de tribun de ce personnage . Pour ma part j’aurai préféré une candidature communiste pour contrer la démagogie sociale du FN , malheureusement une petite majorité d’adhérents du PCF a préféré Mélenchon , ce qui a priori vu sa campagne est relativement un bon choix . Pourtant il ne faut pas se faire d’illusion la grande bourgeoisie veille au grain comme à son habitude en cadenassant son système électoral à deux tours qu’elle contrôle depuis l’avènement de la 5ème république .Pour que Mélenchon triomphe il faut un mouvement social d’ampleur de la classe ouvrière et de la jeunesse qui se poursuit dans le temps pour contrer toutes les manœuvres de nos exploiteurs . La bourgeoisie ne renoncera pas au pouvoir de son plein gré et c’est une erreur de penser , comme Mélenchon , que la révolution dite citoyenne se fera grâce aux urnes . Le combat de classe sera violent et sans compromis face à une bourgeoisie et ses valets qui feront un rempart pour préserver leurs privilèges et sauver le système capitaliste moribond . Chaque militant révolutionnaire est conscient que l’adversaire fera versé le sang du peuple pour se maintenir au pouvoir . La stratégie électoraliste est voué à l’échec , malgré tous nos efforts militants sur le terrain , sans une grève générale insurrectionnelle qui chamboule tout le système bourgeois en le rendant inopérant tout de suite par la destruction de l’Etat bourgeois au profit d’une autogestion citoyenne dans toutes les entreprises . La crise est si grave qu’il ne peut y avoir de demi mesure pour changer véritablement de société . Le capitalisme dans sa phase mondialiste et essentiellement financière et spéculative n’a plus d’avenir , mais il peut perdurer encore un peu par des méthodes dictatoriales militarisées comme nous le voyons actuellement aux Etats-Unis avec Trump . Sans une forte mobilisation populaire permanente rien ne pourra se construire efficacement sur les décombres du capital avec une bourgeoisie multinationale désarmée et sans possibilité de retour au pouvoir . L’enjeu historique est là , Robespierre et les jacobins sincères , les communards , les bolchéviques en ont montré le chemin malgré leur échec momentané . D’autres comme Castro , Ho chi minh , Mao ont su en tirer les leçons pour vaincre leur bourgeoisie respective . Les français , malgré leurs divisions séculaires , sont peut-être encore une fois à l’orée d’une révolution historique qui peut être un exemple . Les semaines et les mois qui viennent le vérifieront .

    Bernard SARTON , membre de la direction du PCF d’Aubagne

    J'aime

  26. Wutharath dit :

    À l’auteur de l’article: Il faudrait revoir vos sources. La direction du PCF a, au contraire, opté pour un soutien à Jean-Luc Melenchon, de même que les militants.

    J'aime

  27. Gilbert Duroux dit :

    Seule la vérité est révolutionnaire. Décidément, stal un jour, stal toujours.

    J'aime

  28. brigetoun dit :

    un détail important d’abord, Hamon n’a investi personne et serait bien en peine de le faire…. il ne me semble pas que tenter d’établir des liens pour une action commune des députés hamonistes et communistes, avec également bien entendu les insoumis élus face au gouvernement Macron soit une forfaiture…

    J'aime

  29. Jacques Reynaud dit :

    J’aimerais connaître le rédacteur de ce sujet et d’où il détient ces sources 😤😤

    J'aime

  30. Ricardo dit :

    Le FDG n’exite plus le PCF est en voie d’extinction ( il s’est sabordé lui même )
    et le PS est éclaté façon puzzle et est En Marche vers Macron ce débat devient alors secondaire !
    La seule opposition de gauche à la politique de Macron ce sera la France Insoumise.

    J'aime

  31. JPR dit :

    Revenez un peu voir la réalité sur le terrain : FI aura 5 ou 6 élus, le PCF encore moins… Merci Mélenchon ! https://contrepointsite.wordpress.com/2017/05/15/que-cherche-donc-melenchon/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s