Devant Mélenchon et la force du peuple, le système en auto-défense

Le meeting de Marseille et le dépassement dans les sondages de François Fillon auront été les coups de trop : brusquement le système s’est cabré et s’est mis à tenter d’enrayer par tous les moyens la montée inexorable vers le second tour de Jean-Luc Mélenchon. Toute la bonne presse est appelée à cotiser derrière ses leaders. Les uns caricaturent et salissent le candidat de la France insoumise ; les autres déforment ses propos ou s’inventent des dangers imaginaires. Revue de presse et d’estrades.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps : l’antenne était tout juste rendue après le meeting qui s’est tenu ce dimanche sur la Cannebière et qui a rassemblé 70.000 personnes que les journalistes en plateau sur BFM, mâchoires fermées, se mettaient à faire feu de tout bois contre le programme de Jean-Luc Mélenchon et de la France Insoumise. Il faut dire que le discours qui venait d’être tenu est de ceux qui marquent : une ode à la paix comme une fenêtre pour un avenir en commun. En se fédérant autour d’une idée universelle, la force du peuple se déployait sous leurs yeux.

Depuis, c’est festival. Les sondages du début de semaine ayant acté le dépassement de M. Fillon par Jean-Luc Mélenchon et le resserrement avec M. Macron et Mme Le Pen qui rend toute prédiction aléatoire, le système a vu la menace et craint de perdre la maîtrise de la décision. Alors il jette toutes ses forces dans la bataille. Voyez Le Figaro de ce mercredi 12 avril avec en Une ce titre délicat : « Mélenchon, le délirant projet du Chavez français ». Avant de livrer un édito tout en retenue : « Maximilien Chavez Mélenchon », et de poursuivre avec trois articles pondérés comme l’indiquent leur titre : « Jean-Luc Mélenchon, un projet dévastateur pour la France », « Le coup de massue fiscal sans précédent de Jean-Luc Mélenchon » et « Le programme de Mélenchon, un big-bang social d’un autre temps ».  Chavez, Robespierre, Lénine, Godzilla, homme des cavernes, le Créateur, Jean-Luc Mélenchon serait donc tout cela à la fois. Une performance à dire vrai.

Le magnat de la presse et de l’armement M. Dassault, accessoirement repris de justice, ne fait pas dans la demi-mesure pour voler à la rescousse de son protégé M. Fillon. Celui-ci reprend d’ailleurs les non-arguments en cœur. Mardi 11 avril, en meeting à Marseille, celui-là, en guise d’éléments de conviction et de raison, nous livrait : « On oublie trop que Jean-Luc Mélenchon est un extrémiste. C’est un candidat d’extrême-gauche avec des raisonnements primaires, anti-impérialiste, anticapitaliste et antiaméricain ». Bon, convaincu ?

Parce que sinon M. Fillon peut en remettre une couche : « L’idée qu’une majorité de Français choisisse d’aller vers un communiste (…) je n’y crois pas un seul instant ». Ah le retour du communiste avec le couteau entre les dents, qui mange les enfants après avoir fait défiler sur les Champs-Elysées les chars de l’Armée rouge… Il fallait bien qu’après les allusions à Lénine et les hennissements « Poutine, Poutine, Poutine » on y vienne. M. Fillon ne fait d’ailleurs que copier M. Macron qui a la primeur de la médiocrité insulteuse en la matière, lui qui dès mardi 10 avril au matin sur Public-Sénat lançait à propos de Jean-Luc Mélenchon : « J’entends ses accents communistes ». Décidément, les jumeaux de la droite n’ont pas seulement le même programme, ils ont aussi la même défense. « Voyons-nous » disait le mot manuscrit que M. Macron avait fait passer à l’Assemblée à M. Fillon il y a quelques mois. La rencontre a dû avoir lieu…

Oui, décidément les puissances de l’argent se cabrent. Jugez plutôt dans le journal Les Echos : ceux-là inventent un danger sur les marchés financiers parce que Jean-Luc Mélenchon aurait gagné 2 %, sans même vérifier que les taux sur les emprunts à 10 ans qu’ils évoquent sont plus bas aujourd’hui qu’il y a encore quelques semaines quand le même Mélenchon ne leur faisait pas si peur. Mais c’est vrai, la peur est irrationnelle. C’est donc sans doute pour cela qu’ils titrent « Le patronat défend l’euro face à Le Pen et Mélenchon » et « Le Pen-Mélenchon : le scénario noir qui fait frémir les marchés financiers ». D’un côté la finance, de l’autre le parallèle Le Pen-Mélenchon réactivé. Diable, que de nouveautés dans cette tenaille placée dans la main de M. Gattaz ! Même le romantisme et l’ouverture à la culture que propose Jean-Luc Mélenchon ne trouvent pas grâce aux yeux de ceux-là, au point de proposer une tribune intitulée « La dangereuse poésie de Mélenchon ». Il est vrai qu’argent et poésie n’ont pas souvent fait bon ménage.

Il est jusqu’aux candidats aigris en perte de contrôle qui se laissent gagner par l’air des dominants. Ainsi, mardi 11 avril, à Villeurbanne, à la suite des incartades de son nouveau lieutenant PSisé Yannick Jadot, Benoît Hamon lançait : « On ne peut pas faire une campagne que dans des meetings, que par le rapport abstrait au peuple, césariste en quelque sorte, du tribun avec la foule qui aspire que par son seul charisme il entraîne le mouvement populaire vers les urnes ».  Avant de conclure : « Je n’ai pas d’adversaire à gauche ». Ben non, on a vu…Finalement, comme sur la Syrie, Benoît Hamon colle à la position de François Hollande, qui s’est cru tenu lui aussi de s’exprimer en ce début de semaine contre Jean-Luc Mélenchon : «Il y a des simplifications, des falsifications, qui conduisent à regarder le tribun et pas le programme ». Il serait trop facile de dire qu’avec lui on ne voyait ni l’un ni l’autre. Mais ce que révèle malgré tout cette incise dans la campagne présidentielle du monarque déchu, c’est que ses propos d’éviter un second tour Fillon-Le Pen d’il y a quelques mois n’étaient une fois encore que du cinéma puisqu’à l’heure où Jean-Luc Mélenchon vient bousculer ce jeu-là, c’est lui qu’il attaque ! A moins que ce ne soit de crainte de voir son héritier Macron sur lequel il compte pour assurer la continuité du Royaume être désarçonné par la vague populaire montante, d’où son appel au « renouvellement ».

Mais comme toujours, la palme revient au journal Le Monde. On pourrait citer Mme Besse-Desmoulières qui fait de l’archéologie pour attiser les tensions en ressortant de vieilles affaires de 2012 et produire au final un article sans contenu ; on pourrait aller voir du côté de Marie Charrel, journaliste au service économie du journal qui, le 11 avril, tenait un Chat spécial sur les questions économiques du programme L’Avenir en commun. Elle effectuait alors des raccourcis sournois, comme lorsqu’interrogée sur « l’appel de Mélenchon à une sortie de l’Europe et de l’euro » elle répondait : « Son plan Best bien celui d’une sortie des traités et une sortie de l’UE. Or une sortie de l’UE implique une sortie de l’euro », gommant ainsi toute la mécanique sans doute trop subtile pour elle du Plan A / plan B. Mais le plus drôle reste cette tribune offerte le lundi 10 avril à Serge Sur, professeur émérite de droit public à l’université Panthéon-Assas, et intitulée : « La VIe République voulue par M. Mélenchon ‘suppose ni plus ni moins un coup d’Etat’ ». Avant de développer en faisant référence pour appuyer son propos au programme…L’Humain d’abord et au Front de Gauche. Celui-là n’aura jamais qu’un quinquennat de retard et le service de la doxa de la pensée qui régit les pages « libres » du journal aura sans nul doute relu cette prose avec soin…

Ne jetons pas tout. Si les porte-plumes du système et leurs candidats d’apparat en oublient qui ils sont sensés combattre et préfèrent essayer d’organiser la défaite de Jean-Luc Mélenchon plutôt que la confrontation avec Mme Le Pen, il reste des journalistes qui font leur travail. Ainsi, La Tribune, journal d’obédience bien peu marxiste, vient de publier un article détaillé sur le programme économique de Jean-Luc Mélenchon, restant dans le factuel et le précis et reconnaissant sa cohérence sans se prononcer sur le fond ni dans un sens ni dans l’autre.

Tout cela prend décidément chaque jour un peu plus des airs de 2005, quand le peuple avait voté NON au Traité constitutionnel européen contre toute la Caste médiatico-politique rassemblée. A l’époque, en quelques semaines, la peur avait changé de camp et l’allégresse aussi. Incapable de juguler la force du peuple qui lui est étrangère, la Caste mouline à vide pour s’auto-convaincre que l’inéluctable ne peut pas arriver. Et pourtant si. Ce printemps, les bourgeons du 23 avril feront les fleurs du 7 mai.

36 commentaires sur “Devant Mélenchon et la force du peuple, le système en auto-défense

  1. Sindbad dit :

    Voir aussi le charmant édito de Charles Consigny pour Le Point, tout en nuance et en reflexion.

    J'aime

  2. Noëlle NM dit :

    « Chavez, Robespierre, Lénine, Godzilla, homme des cavernes, le Créateur, Jean-Luc Mélenchon serait donc tout cela à la fois… » Excellent, même si il manque Castro et Poutine 😉

    J'aime

  3. maxime dit :

    La France Insoumise est une France de la maîtrise !!
    Tout en cohérence, notre population se réveille, se ressoude et ça, ça fait du bien !
    Let’s go 23 avril, on arrive

    J'aime

  4. maxime dit :

    La France Insoumise est une France de la maîtrise !!
    Tout en cohérence, notre population se réveille, se reparle, se ressoude et ça, ça fait du bien !
    Let’s go 23 avril, on arrive

    J'aime

  5. Klem Klem dit :

    Et vous pouvez rajouter l’article libération de Nicolas Appelt « Syrie : la tache de Mélenchon » qui tord complètement l’interview du JT de france 2 du vendredi 7 avril… C’est fascinant, et quand on relit Leys et Orwell c’est inquiétant pour la suite…

    J'aime

  6. C’était attendu et inévitable. Tant qu’ILS ont pu, ils nous ont méprisé et ignoré. Maintenant, ils nous craignent et canardent. Cela peut fonctionner, mais pas forcément : souvenons-nous de 2005 : TOUT le système était pour le OUI, et le NON a gagné. Macron, à lui seul, c’est le camp du OUI en 2005…

    Aimé par 1 personne

  7. danielle m . dit :

    Hollande ,repoussoir en chef ,monte aussi au créneau !
    On ne pouvait rêver meilleure publicité .
    Il travaille en loucedé pour Jean-Luc ? Sinon on peut s’inquiéter pour sa santé mentale .
    Un tel aveuglement confine à l’autisme .
    Le passage de témoin entre Hollande et Jean-Luc ,ça va être quelque-chose !
    Dans les réactions des passants , on sent revenir l’optimisme et la confiance dans un avenir enfin envisageable .

    Aimé par 1 personne

  8. CLAUDE CARRON dit :

    Excellent article. Quand les bourgeois tremblent, le peuple réel en rit et revit.

    Aimé par 1 personne

  9. RENE K. dit :

    Il vient d’y avoir une publication « Détox… ». Très utile pour contrer les orcs et les trolls. J’ai transmis à mes amis FB sans commentaire oiseux

    Aimé par 1 personne

  10. JC. D dit :

    ils paniquent!Tous aux boulot!La presse quasi unanime,relayée par les télés se déchaine.Gattaz,Dassault,Macron,rejoint par Jadot,Hamon,et,cerise sur le gateau par un donneur de leçon avisé,Hollandes soi meme.Mon choix est fait,c’est JLM.

    Aimé par 2 people

  11. pauvre2 dit :

    On ne nous dit pas tout sur cet être sulfureux qu’est Mélenchon : Il mange des enfants au petit déjeuner, puis il file dans son château des Carpates (racheté à la famille de Dracula) pour y faire des messes noires. Affreux !

    Aimé par 1 personne

  12. Toine712 dit :

    ça y est le bisounours Hollande entre dans la danse  » cette campagne sent mauvais  » , il ne sait même pas que c’est lui qui sent mauvais …. , oui la peur les envahit , bien présente …….. mais ce coup-ci plus rien n’arrêtera cette France Insoumise et cette VI ème République avec JLM en tête

    Aimé par 2 people

  13. Degorde dit :

    Vos observations sont incontestables, mais hélas il faut le reconnaître les coups les plus durs restent à venir. Il y avait aussi dans « L’iMmonde » d’hier un article fielleux d’une certaine Ducourtier. Le pire viendra de l’Obs la semaine prochaine. Mais vous avez raison les attaques de ces gens là montrent qu’ils ont les vrais chiffres et qu’ils paniquent. Je pense que Mélenchon a de solides chances d’arriver au second tour.

    Aimé par 2 people

    • CLAUDE CARRON dit :

      Quand un insoumis met un genou à terre, ce n’est ni pour prier, ni pour faire allégeance, mais seulement pour viser juste et au bon moment. A 10 jours du premier tour, nous sommes dans la dernière ligne droite et nous devons rester vigilants, combatifs et subtilement créatifs pour contrecarrer les mauvais desseins de nos adversaires, par l’humour et la pédagogie. La révolution sera citoyenne ou ne sera pas.

      Aimé par 1 personne

  14. micmousse dit :

    Je vois un énorme changement en allant faire ma ballade à pied le matin pour aller chercher le pain : à ceux que je croise , ceux avec qui je discute , ou pas , le nom de Mélenchon fait s’orner les visages d’un œil complice et d’un sourire plein d’espoir

    Aimé par 1 personne

  15. bruno chorlet dit :

    faites attention les gens mr melenchon vous à prévenu il ne sera qu’une poutre, maîtresse certes, de l’édifice . Chacun devra s’impliquer dans le renouveau parce que le boulot ne fera que commencer, ils ne lâcheront pas l’affaire aussi facilement d’ailleurs ils commencent à ruer dans les brancards. Une VIème république ne peut être envisageable qu’avec le peuple il faudra donc que celui ci soit omniprésent et actif dans tout les domaines UN ne peut rien seul des MILLIERS voir MILLIONS le peuvent et sans pessimisme aucun,
    juste de la prudence je pense que le kevlar serait de bon ton sous la veste de couvreur !!

    Aimé par 2 people

  16. Alex dit :

    Certes, et votre article est lui aussi d’une impartialité exemplaire !!

    Pourquoi vous contentez vous de critiquer les articles de tant de journaux, au lieu de défendre votre candidat ? Car oui, ne vous en déplaise, Mélenchon a bien rendu hommage à 2 reprises, aux dictateurs communistes Chavez et Castro, estimant que leur disparition était « un jour bien sombre », ou encore qu’ils avaient fait « progressé de manière considérable la démocratie » !!!
    Mais avez vous simplement jeté un oeil sur les conditions de vie des habitants de Cuba ? Vous êtes vous promené dans les ruines économique du Vénézuéla ?
    Monsieur Mélenchon, en bon professeur d’histoire, doit être au courant des millions de morts liés au communisme, grâce à ses idoles Staline ou Mao (Je suis actuellement en Chine, et la surveillance constante mêlée à l’idolâtrie aveugle imposée envers le parti sont quelque chose que je ne souhaite à aucun pays Européen !)

    Pourquoi ne vous êtes vous pas penché sur son programme économique ? Faire de la France un pays d’assisté en injectant des centaines de milliards (qu’il faudra bien rembourser un jour, mais à quoi bon essayer de réduire les 2000 milliards de dette quand on peut encore l’augmenter ?!), est-ce vraiment la solution ?
    Taxer les entreprises qui font vivre la France et les grands patrons sans qui des milliers de postes n’existeraient pas est sûrement une bonne réponse, et ne conduira certainement pas à une délocalisation vers nos voisins européens (Saviez vous par exemple que les pertes dues à l’émigration économique, à cause des taxes imposées, sont largement supérieures aux revenus de ces même taxes ?!)…
    Une fois la France vidée de ses patrons, tous passés par la guillotine que Monsieur Mélenchon, dans sa glorieuse « Révolution », doit fantasmer de réinstaller sur la place de la république, qui donc s’occupera de rembourser les 200 milliards utilisés pour payer tous les nouveaux fonctionnaires ? Les entreprises privées, devant les impôts qui leurs seront imposés pour financer tout ce programme, n’auront d’autre choix que de mettre la clé à la porte, or, près de la moitié des actifs travaille actuellement dans une TPE/PME ! Que faire de ces 49% de travailleurs dont l’entreprise ne pourra plus supporter les charges ?!

    Voilà les réponses auxquelles vous auriez répondu, si au lieu de garder vos œillères, vous aviez mené un travail de journaliste pour explique en quoi le « programme » de votre candidat est pertinent… Mais bon courage pour cela, je vous concède qu’il est plus facile pour vous de vous cacher derrière vos « Regardez comme les méchant journaux veulent nous décrédibiliser, nous qui sommes si gentils… » !

    Je doute que mon commentaire soit publié, la censure est, après tout, le principe fondateur du communisme !

    J'aime

    • Alex dit :

      Excusez moi pour les fautes d’orthographe, je n’ai pas pris le temps de me relire sous l’effarement dans lequel votre article m’avait plongé…
      Et ayant fait un tour sur votre site, où je vois par exemple que vous défendez le « grand » Robespierre, vous allez probablement me répondre que Chavez et Castro ont fait prospérer leurs pays et que l’URSS, la Chine et la Corée du Nord étaient/sont des havres de paix, cela me parait aussi absurde que si Madame Le Pen défendait Hitler pour l’économie qu’il a relancé en Allemagne, ou qu’elle dise que grâce à Mussolini, l’Italie a développé sa diplomatie à travers le monde…
      Mais étrangement, admirer un dictateur d’extrême gauche n’a pas la même valeur qu’un dictateur d’extrême droite… La raison voudrait pourtant qu’à partir d’un seuil de morts ou de suppression de liberté, la même logique s’applique d’un coté comme de l’autre ! Pourtant, Monsieur Mélenchon peut se permettre ce genre de sortie sans choquer, alors que la moindre allusion de la part de la droite se voit pointée de toute part…

      Aimé par 1 personne

      • Lionel dit :

        Alex,
        Vos fautes d’orthographes ne sont rien en comparaison de vos délires fantasmatiques qui vous font paraitre semblable à une folle hystérique.
        Reprenez-vous, très cher, et un peu de tenue : nous sommes en public !

        Aimé par 1 personne

      • LuluF dit :

        Haha félicitations Lionel pour ce commentaire constructif à l’image de ce site !
        Heureusement que tu ne pointe pas les délires de Bruno avec sa poutre ou de micmouse avec les gens qui rayonnent dès que le nom de Mélenchon est cité 😂
        Tu devrais copier ton commentaire sur tous les autres, ça montrerait ton ouverture d’esprit et à quel point tu arrives à développer un contre avis 😉

        J'aime

    • CLAUDE CARRON dit :

      Anticommunisme primaire et mauvaise foi libérale (qui n’a de libéral que le droit des uns à voler tous les autres), vous êtes le type même du réac affairiste que nous avons à combattre. Votre exil va être pénible…

      J'aime

      • LuluF dit :

        Claude tu m’a l’air quand même carrément plus réac qu’Alex dans tes propos, mais critiquer le communisme fait forcément de toi un reac ? Je pensais plutôt que c’etait l’inverse, mais cette réaction est caractéristique des extrêmes, tu montres en un message la haine en toi (« combattre » -> toujours cette notion de guerre contre les autres plutôt que d’essayer de faire avancer les choses, « exil » -> tiens, c’est vrai que tous les régimes extrêmes ont tendance à exiler ou enfermer leurs opposants, « primaire » -> réponse sans arguments à un commentaire bien fourni, devine qui a l’air primaire…)

        J'aime

      • CLAUDE CARRON dit :

        Lulu. C’est bien une réaction de neutron servant la soupe à la clique au pouvoir depuis 30 ans, par balancier interposé entre fausse gauche et vraie droite. Que dire d’autre à ce genre de fadaise qui fait du résistant un vilain guerrier, voir un « terroriste » comme les nommaient ceux qui raisonnaient comme vous (toi et l’autre réac) sous la férule du brave maréchal ayant fait don de sa personne ?… Je comprends que JLM et la FI vous dérangent avec notre programme : « l’avenir en commun ». Le commun vous file des boutons et vous n’êtes pas près de faire la guerre à la misère et la résistance à la connerie, puisque,apparemment c’est votre fond de pensée, c’elle du libéralisme si destructeur. Nous sommes là pour nous en occuper et vous pouvez y venir, pas de problème.

        J'aime

    • Léo dit :

      C’est bien beau de chiffrer les morts durant un régime communiste, quelqu’un a prit la peine de chiffrer ceux liés au capitalisme? Cela devrait vous étonner. La république de Chine n’a depuis bien longtemps de communiste plus que le nom. Qui plus-est, je doute que la censure et la surveillance généralisée ne soit prônée dans le manifeste du parti communiste de Karl Marx, évitez d’épingler les dérives d’un régime précis à un modèle économique et social, essayez de faire preuve de bonne foi. En parlant de bonne foi, au lieu de rester bloqué sur vos cours d’économie ultra-libérale, la réponse à vos questions quant au financement se trouve dans une vidéo de chiffrage du programme, disponible gratuitement en ligne. Si vous avez le temps de publier un commentaire ici, vous aurez surement le temps d y jeter un coup d’œil, ça vous évitera de poser des questions sans avoir chercher la réponse

      J'aime

      • LuluF dit :

        Citez moi un seul régime ou cela a fonctionné plutôt… Dans les exemples où cela a conduit à un désastre, on retrouve les exemples d’Alex, Chine, Corée, les pays américains, l’URSS… Ça fait plus d’un exemple…
        Et la présentation du programme éco ne suffit pas, encore faut il l’avis d’expert derrière pour le soutenir, ici il je s’agit que d’une utopie économique sans fondement, mais qui est belle sur le papier 🙂

        J'aime

  17. Chris P dit :

    Très bonne reprise des principaux thèmes. Sur la géopolitique je recommande cet excellent billet sorti d’un très bon Tonneau: https://blogs.mediapart.fr/olivier-tonneau/blog/120417/melenchon-poutine-castro-chavez-la-guerre-froide-pour-les-nuls

    Aimé par 1 personne

  18. mallaret dit :

    « Vox Populi vox Dei » plus que jamais

    Aimé par 1 personne

  19. […] risque de connaitre le même sort que son homologue américain, Bernie Sanders. La récente levée de boucliers du système politico médiatique peut parvenir à mettre un terme à sa progression. Les recettes […]

    J'aime

  20. Croa dit :

    Que fait Marie Charrel à son Chat ?
    On lui envoi la SPA ?

    J'aime

  21. CLAUDE CARRON dit :

    MELENCHON fait peur : Le canard enchaîné de ce jour, dans la rubrique : « vite dit » en dernière page, indique que ce n’est pas encore la grande pétoche de 81 où les douaniers coinçaient quelques de français dorés sur tranche soucieux d’aller planquer leurs économies en Suisse, mais que çà commence, selon le Parisien qui explique : « Inquiets d’un duel Lepen Mélenchon, des épargnants fortunés se rassurent en plaçant leur argent sur des contrats d’assurance vie : « Grand Duché », dont le ticket d’entrée pour ces placements tout à fait légaux, est de 50 000 euros. Ils en enregistreraient plusieurs dizaines de clients par jour… Conclusion du Canard : « les affaires reprennent ». Au fait, à combien était chiffré le niveau de fortune minimum pour monter dans les chaloupes du Titanic ? Ils doivent encore craindre les chars russes sur les champs Elysées. Hihihihi.

    J'aime

  22. Brulard.marc dit :

    Les médias à l’occasion des sondages, ont fait de la désinformation publique en vue des présidentielles 2017. ils ont insidieusement contribués à propulser ce qu’ils appellent un OVNI, au profit de leurs Poulains mondialistes.
    Tout est prétexte à faire peur aux gens, à les égarer, les laisser dans l’ignorance pour au final pouvoir mieux les animer. Comme si en 10 années de pression et dépression des différents gouvernements, le pire n’était pas déjà à l’œuvre.
    Le constat de leurs sondages convergents ne trompe pas ! ils revendiquent ce calquage, comme étant la preuve de la qualité de leur travail ! Ils mettent en place leur va-tout et vont de nouveau forcer la main des électeurs : il suffisait pour cela de les écouter après le dépouillement des urnes, se lancer dans des débats Duhamelien interminables et ridicules, ou chacun y va de son avis éclairé.
    Le système a clairement senti la menace d’un véritable changement et jette toute son indélicatesse à la face des électeurs.
    Mieux, ils demandent à JLM de copiner avec ceux dont il a toujours combattu les idéaux, de peur que ses soutiens, c’est bien connu, ne basculent au FN. (Quelle incroyable maladresse ! Ils n’ont vraiment peur de rien et surtout pas du ridicule.). Les soutiens LFI n’ont pas vocation à élire E.M.A ni le front national.

    À vouloir a tout prix,trop jouer avec le feu, les conservateurs ont fini par se brûler les ailes.

    Nous en avons marre d’être pris en otage par cette classe de politiciens véreux ,dont les maitres possèdent les médias et dans l ‘ombre instiguent le pouvoir. Être humaniste, aujourd’hui fait figure de terrorisme, de populiste comme ils disent…. Mais Populiste, c’est avant tout l’expression de la vie et des tendances populaires. Comment accepter ces politiques qui ne respecte pas la vie, et notre bien le plus cher, notre chez nous, notre planète à tous.

    La démocratie est le régime politique dans lequel le pouvoir est détenu ou contrôlé par le peuple (principe de souveraineté), sans qu’il y ait de distinctions dues à la naissance, la richesse, la compétence… (principe d’égalité).

    Lorsque les mots perdent leur sens, les gens perdent leur liberté. Confucius

    Aimé par 1 personne

  23. Brulard.marc dit :

    Alors que pendant des années ils se sont tous murés dans un silence convenu à des fins élitistes, voici que pointent à grand renfort d’invitations télévisées sous label « Informations » les vieilles casseroles politiques mondialistes, conservatrices et leurs dictas répressifs de l’idéologie.

    On aura tout vu, et à tout voir, le vote du « moins mauvais » ne pourra en en aucun cas se révéler être un refuge et encore moins un choix salvateur !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s