Un Président ne devrait pas faire ça

En annonçant mardi 10 octobre qu’il ferait reconnaître officiellement par la France l’hymne et le drapeau européen lors du prochain Conseil européen des 19 et 20 octobre prochains, M. Macron a fait le choix de sacrifier le rassemblement du peuple au nom d’un coup d’éclat médiatique dont il espère tirer avantage. Disons le tout net, ce n’est pas une saine façon de faire.

Un Président ne devrait pas faire ça. Il ne peut pas prendre le peuple en otage pour créer une polémique politicienne et tenter de jouer les fiers à bras en ciblant Jean-Luc Mélenchon. C’est pourtant ce qu’a fait le Président de la République, justifiant sa décision comme un écho à la proposition de loi de la France Insoumise de faire retirer le drapeau européen de l’Assemblée nationale : « Au moment où certains en France ont des débats où on se rétrécit et voudraient enlever le drapeau européen, je veux vous dire que lors du prochain Conseil européen, j’affirmerai officiellement que la France reconnaît le statut de l’hymne européen et du drapeau européen, ce qui ne permettra pas à certains d’enlever le drapeau européen de l’hémicycle français ou de tout autre lieu ».

Un Président ne devrait pas faire ça. Il ne peut pas prendre le peuple en otage en imposant le fait du Prince et en contrevenant à la volonté populaire. M. Macron parle pour lui à défaut de parler pour la France : « JE veux vous dire que J’affirmerai ». Si la France, comme 12 autres états, n’a pas fait sien le drapeau et l’hymne européens en signant la déclaration annexe au Traité de Lisbonne qui est nécessaire à cela, c’est que ce traité lui-même est un coup de force démocratique contre les peuples et notamment contre le peuple Français qui deux ans et demi plus tôt, en 2005, avait rejeté avec force le traité constitutionnel (TCE) dont le traité de Lisbonne n’est que la resucée. Il était ainsi des limites que Sarkozy ne se permettait pas de franchir mais dont que M. Macron s’affranchit allègrement.

Un Président ne devrait pas faire ça. Il ne peut pas prendre le peuple en otage à chaque sortie à l’étranger. Après le pays « irréformable » lâché en Roumanie, après les « fainéants » lancé à Athènes, c’est depuis Francfort qu’il se croit autorisé à faire des annonces qui concernent notre pays. Le minimum de respect pour respecter la dignité des Françaises et les Français ferait c’est d’abord à eux que devrait s’adresser le Président lorsqu’il entend leur imposer un drapeau et d’un hymne qu’ils sont sensés reconnaître.

Un Président ne devrait pas faire ça. Il ne peut pas prendre le peuple en otage en tranchant de manière brutale et unilatérale des points de dissension qui traversent la société française toute entière. M. Macron ne peut s’exonérer du 1er tour de la présidentielle et faire mine de penser que ses 66% du 2nd tour valent adhésion à ses idées, notamment sur l’Europe. C’est une bien mauvaise manière que d’instrumentaliser sens du vote et de vouloir tordre le bras sur ce sujet à une majorité de Français-es.

Un Président ne devrait pas faire ça. Il ne peut pas prendre le peuple en otage et le jeter plus avant dans les griffes de l’Europe à l’heure où le vieux continent est secoué par les contradictions révélées par la crise catalane sur le modèle d’Europe des régions. A jouer aux apprentis sorciers en jouant partout la carte de régions technocratiques pour contourner la souveraineté populaire, l’UE a instillé le poison de la fragmentation des états nation dont elle a pourtant besoin pour décliner un cadre règlementaire favorable à ses visées économiques. C’est pourtant vers plus d’intégration et de reconnaissance que nous dirige M. Macron.

Un Président ne devrait pas faire ça. Il ne peut pas prendre le peuple en otage au nom du coup d’éclat permanent. Parce qu’il est le Président de la France, il a un devoir de rassemblement. Au lieu de cela, il choisit l’un des sujets les plus clivant pour effectuer des annonces médiatiques à courte-vue qui sacrifient à la fois des symboles qui inscrivent notre histoire commune dans le temps long, mais aussi la souveraineté populaire qui devrait permettre au pays d’exercer son présent démocratique.

Non, décidément un Président ne devrait pas faire ça et devenir de la sorte un facteur de désordre, de discorde et finalement d’affaiblissement de la France.

 François Cocq

7 commentaires sur “Un Président ne devrait pas faire ça

  1. françois plet dit :

    je n’ai aucune espèce de sympathie pour le drapeau européen, mais je ne suis pas convaincu de la nécessité d’en faire un casus belli…. en tous cas pas encore….

    J'aime

  2. dolivet pierre dit :

    Et nos médiacrates, au lieu de poser des questions sur le CETA, la fermeture programmée, on ne sait quand ni comment, des 18 réacteurs nucléaires en bout de course, sur la politique dangereuse menée par nos « amis » nord-américains, les magouilles de Lafarge-Holcim avec les égorgeurs de DAESH, le glyphosate, … on essaye de noyer le poisson dans des « débats » sur la couleur des cheveux de J.L.M., les URSSAF payées ou non de Raquel Garrido, les échanges « musclés » entre les uns et les autres, ce qui est absolument fondamental dans le fonctionnement d’un pays. Quelle misère, quelle bassesse et quelle honte pour notre pays !

    J'aime

  3. Ricardo dit :

    Macron fout le bordel

    J'aime

  4. henthouarn dit :

    L’actuel drapeau européen est une transcription récente d’un dogme chrétien. L’arborer revient donc à faire subrepticement du christianisme une religion d’Etat au mépris, en France, de la laïcité. Mais les Puissants ont justement besoin du communautarisme que la religion favorise, afin de diviser les victimes de leur politique. La laïcité, quand elle n’est pas faussée, est leur bête noire car elle rassemble et émancipe. Voilà comment, à mon avis, il faut comprendre la position de Macron au sujet de ce drapeau.

    J'aime

  5. JeanLouis dit :

    Contrairement à d’autre commentaire, je ne suis pas sûr que ceux qui ont adopté ce drapeau il y a quelques années savaient clairement que c’était la « transcription d’un dogme chrétien », mais bref moi ce qui m’inquiète le plus et la question qu’il faut creuser n’est pas « un président ne devrait pas faire cela », mais est il dans les pouvoirs d’un président de faire cela tout seul sans faire de réforme constitutionnelle car le drapeau tricolore est le seul signe de la république française (article 2)

    J'aime

  6. Marco OTAZU ABRILL dit :

    Une macronade de plus pour se faire bien voir des médiacrates ou pour noyer le poisson devant le peuple à chacun de tirer ses conclusions, pour moi s’est juste de la démagogie.

    J'aime

  7. romaneyoctave dit :

    Bien sur que les soit disant pères fondateurs de l’Union européenne étaient des catholiques intégristes et qu’ils montaient leur affaire en toute connaissance des résistances à vaincre, la première d’entre elle venant de la menace communiste prônant l’athéisme d’état et la seconde la perte régulière de l’influence du vatican, même renforcée par le pacte (on dit concordat avec des curés) entre Hitler et Pacelli en 1033 et la victoire de Franco en Espagne face aux rouges. Après guerre, tous ces dirigeants catholiques ont fait profil bas un temps, sans renoncer à leur vision catholique, la victoire américaine en Europe occidentale et l’occupation de l’Allemagne donnant le temps pour remonter en toute tranquillité le grand projet Europe sous les voûtes du Vatican et abrité par les bombardiers de l’OTAN. Chaque pays ayant son drapeau et ses symboles, le drapeau bleu étoilé des curés, l’hymne allemand Ode à joie en attendant, pour fermer le ban, « Gott mit uns ».
    Ils auront cependant du fil à retordre, du fond du peuple français, gaulois ou mélangé, ressurgira un jour « Ni dieu, ni maître, vive la Sociale ».

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s