Leur monde et le nôtre

Mon édito hebdo pour La France insoumise

Etrange semaine qui vient de s’écouler. Car les révélations des Paradise papers sont une chose. Le silence ouaté des dirigeants sur le sujet tandis que l’écoeurement populaire confine à la nausée en est une autre. Constater le hiatus, c’est regarder deux mondes que plus rien ne relie.

Si Jean-Luc Mélenchon et La France insoumise ont réagi dès les premières heures en mettant sur la table des propositions concrètes et immédiatement applicables pour couper court à l’évasion fiscale, ils furent bien seuls. Il ne s’est guère trouvé dans les sphères du pouvoir que le ministre de l’économie et des finances M. Le Maire, et le commissaire européen aux affaires économiques et à la fiscalité M. Moscovici, lui-même ancien ministre de l’économie et des finances de François Hollande, pour aborder le sujet. Mais l’indignation théâtrale du premier n’est pas crédible au regard de ses engagements passés et présents pour valoriser « l’optimisation fiscale » ; le maintien du verrou de Bercy durant l’été alors qu’il était ministre en est le dernier avatar en date. Le second quant à lui ne craint pas le grotesque lorsqu’il feint sur Twitter de découvrir le phénomène et son ampleur : « Les révélations sont vertigineuses. Le monde opaque de l’évasion fiscale apparaît soudain au grand jour. »

Sinon ? Rien ou si peu. M.Macron et son premier ministre ont été durant toute la semaine aux abonnés absents. Pendant ce temps, les révélations passaient et déjà la poussière retombe. Nike, Total, Bernard Arnault, Xavier Niel, Jean-Jacques Annaud et les autres ont mangé leur pain noir durant une semaine, ils peuvent retourner vaquer à leurs occupations.

Les détourneurs professionnels d’attention ont bien cherché à nous vendre que « l’optimisation fiscale » serait légale et poserait donc davantage un problème de morale. Méfions-nous tout d’abord, comme nous y invite le doyen du pôle financier du tribunal de Paris le juge Van Ruymbeke, que l’épisode ne soit pas utilisé pour entériner l’idée que « l’optimisation fiscale » relève automatiquement d’un caractère légal. Mais quand bien même ? Là où la morale est individuelle, les Paradise papers ont donné à voir un phénomène systémique qui impacte donc la sphère de l’autorité politique.  L’évasion fiscale organisée ne se contente pas de spolier la société toute entière. Elle fragilise la communauté des citoyens en remettant en cause le consentement du grand nombre à l’impôt dès lors que les premiers de cordée peuvent allègrement s’y soustraire, refusant en cela le contrat social, tout en recevant le satisfecit de l’Elysée. Par l’inertie et l’inaction et désormais le silence qu’ils manifestent, les exécutifs français et européens laissent dériver ce doute du consentement vers la représentation politique et donc vers le politique lui-même en tant que rapport aux affaires publiques.

Il y a aujourd’hui deux mondes qui marchent côte à côte, celui des premiers de cordée et le nôtre. Quant aux représentants, pour beaucoup –trop- d’entre eux, ils ont choisi d’être ceux des premiers de cordée, basculant avec eux dans le monde qui va avec.

François Cocq

3 commentaires sur “Leur monde et le nôtre

  1. henthouarn dit :

    L’optimisation fiscale est légale? C’est la PREUVE que les lois correspondantes doivent être AMENDEES, ou ABROGEES et remplacées. Et rompons le silence assourdissant des « élites » sur ce sujet.

    J'aime

  2. pierre dit :

    En discutant avec certaines personnes, leurs réactions sont désespérantes : « Il y a toujours eu des riches et des pauvres », « si j’étais à leur place, je ferais pareil », « mais on ne peut rien y faire » … Peu de ces gens n’ont sans doute lu La Boëtie ou même Zola, plus proche de notre époque.
    La machine a été bien rodée, bien huilée, pour que le programme de la F.I. ne puisse être expliqué et surtout compris par une partie de nos chers compatriotes, qui devraient être en mesure de s’opposer de toute leur force à cette mise en coupe réglée de leurs vies.
    Au deuxième tour des présidentielles, tout a été fait pour que l’entreprise familiale Le Pen, se retrouve en situation de challenger au poste présidentiel. Aujourd’hui la chasse au « Meluche » continue de plus belle. Il ne se passe pas un jour sans qu’une « affaire » soit annoncée. Raquel Garrido qui quitte le bateau. Elle s’en est expliqué, mais rien n’y fait. Pourtant, son explication était facile à comprendre, même par le béotien le plus néophyte … Je ne sais qui a dit « quand on veut tuer son chien, on prétend qu’il est atteint de la rage », mais cet acharnement médiatique fait quand même des dégâts ! Quand J.L.M. dit que Macron a pour le moment le point, les spécialistes de la médiacratie annoncent que J.L. Mélenchon admet d’avoir perdu … Et les moutons suivent en bêlant leur bourreau. 1500 scientifiques annoncent la catastrophe à venir, mais ce que l’on retient dans les infos c’est que l’équipe de France de Rugby a perdu le match contre les All Blacks. Sur la 5, dans l’émission « C’est à vous », on s’extasie devant les dessins naïfs de Cantona qui, sans détours, déclare qu’il vit au Portugal … personne ne lui pose la question si le climat fiscal de son nouveau pays d’adoption est plus favorable à sa créativité.
    Alors, au milieu de tout ce cloaque, nous essayons d’avancer … c’est difficile, mais il arrivera bien un jour où les gens comprendront que nous n’avions pas tout à fait tort et qu’un changement, cette fois dans le bon sens, est possible.

    J'aime

  3. jean-Claude santana dit :

    Bravo pour cette vérité : « Là où la morale est individuelle, les Paradise papers ont donné à voir un phénomène systémique qui impacte donc la sphère de l’autorité politique ». A quand un mouvement citoyen de résistance active au paiement de l’impôt pour contraindre le législateur à prendre de sérieuses mesures pour lutter contre l’évasion et la fraude fiscale ? Cette démarche, qui peut être individuelle et/ou collective, appartient à la traditionnelle résistance envers l’État en Angleterre. Théorisée par l’Américain Thoreau [6][6] HenryD.THOREAU,« Resistance to civil government »,… en 1848, elle a été pratiquée bien avant en Angleterre, notamment par les Quakers, qui refusaient de payer la dîme puis l’impôt, lors de la campagne pour l’abolition de la traite (obtenue en 1807) et de l’esclavage (en 1833):en tant que personne morale, l’individu proteste contre la loi injuste de son gouvernement, et refuse de payer l’impôt. Et si la France Insoumise prenait cette initiative ?

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s