Le Monde, sherpa des premiers de cordée

« Président des riches », « Premiers de cordées », M. Macron est trop féru de communication politicienne pour ne pas avoir diagnostiqué le caractère abrasif des sparadraps qui lui collent désormais à la peau. Alors il réagit et cherche à s’en délester. Pour cela, il lui aura suffi de passer consigne au quotidien de révérence pour que celui-ci s’exécute : le journal Le Monde s’est immédiatement attelé à la tâche pour réhabiliter l’expression « premiers de cordée ». Et ce faisant le Président et les premiers de cordée eux-mêmes.

« Je ne sais pas ce que veut dire avoir une politique pour les riches » déclarait M. Macron mardi 14 novembre à Tourcoing, ne cachant pas qu’il s’agit là d’une formule à laquelle  il veut « tordre le cou ». Dont acte. Le jour-même, Le Monde publiait non pas un mais deux articles labellisant de nouveaux « premiers de cordée ».

Dans le premier, le sociologue Renaud Epstein considère que « dans les quartiers populaires comme ailleurs, la vision d’Emmanuel Macron privilégie les « premiers de cordée » pour tirer les autres vers le haut. » Les premiers de cordée ne sont plus simplement les riches comme au soir de l’interview télévisée de M. Macron mais ceux qui portent « des initiatives et des réussites individuelles ». Alors bien sûr le sociologue atténue le propos, considérant que cela « fait l’impasse sur les mécanismes structurels à l’origine de l’exclusion sociale et politique dans ces quartiers ». Mais de cela le journal n’en a cure : le titre qui synthétise l’entretien est : « Dans les quartiers populaires comme ailleurs, Macron privilégie les premiers de cordée ». Belle falsification qui vise à donner un caractère inclusif et populaire à l’expression « premiers de cordée » dans laquelle chacun serait finalement appelé à se retrouver.

Et puisqu’il s’agit d’une commande de grande ampleur, Le Monde ne lésine pas sur les moyens et produit donc un deuxième article le jour même. Cette fois, c’est un député de LREM, un « provincial », bonhomme nous dit-on : « Ses » montagnes des Hautes-Alpes, où il a été pendant vingt-huit ans maire de L’Argentière-la-Bessée, à l’entrée du parc national des Ecrins. Quelque 2 300 habitants et un thermomètre qui peut descendre en dessous de zéro dès le mois de septembre. Son arbre généalogique italo-suisse allemand, qui le fait « se sentir plus européen que français ». Et les multiples moyens de transport qu’il lui faut employer pour rallier la capitale, surtout en cette période ultra-chargée d’examen du premier budget de l’ère Macron. « Exceptionnellement, je suis autorisé à prendre l’avion », raconte-t-il dans un rire de petit garçon qui secoue ses épaules. » Et puis très près des préoccupations quotidienne des gens n’en doutez pas : « Joël, c’était le collègue boute-en-train, qu’on entendait surtout sur ses marottes : les PTT, les trains, les services publics en général ».Voilà donc le rapporteur du budget de M. Macron, ce gentil député tellement à l’image du pays et éloigné du parisianisme nous dit-on, estampillé lui-aussi « premier de cordée ». Quoi de mieux pour soustraire à la pression populaire les riches à qui profitent d’abord ce budget?

Le stratagème utilisé par Le Monde est grossier : à défaut de pouvoir évacuer le terme et encore moins l’idée du président des riches qui servirait les premiers de cordée, il s’agit de requalifier les termes mêmes.  L’empressement mis pas le journal à la tâche est finalement à la hauteur de l’inquiétude qui a gagné M. Macron. Être le président des riches est une chose, c’est une qualification de politique économique. Être aussi celui des premiers de cordée, c’est devenir le dépositaire d’un ordre -ou plutôt d’un désordre- social revendiqué. Et finalement, entre le commanditaire, l’Elysée, et l’exécutant, Le Monde, les deux sont pareillement complices de la forfaiture.

2 commentaires sur “Le Monde, sherpa des premiers de cordée

  1. henthouarn dit :

    MACRON n’est rien (souligné « rien ») et il s’imagine que les Puissants vont le considérer comme un des leurs

    J'aime

  2. Ricardo dit :

    Premier de cordée pff … il est d’un ridicule le petit marquis Macron !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s