Équilibre instable

On a à tort considéré que le « en-même-temps-tisme » de M. Macron n’était qu’une formule communicationnelle. Cela s’avère également être une méthode de gouvernement. Elle montre déjà aujourd’hui toutes ses limites.

Confronté au temps de la prise de décision, M. Macron s’essaie à la danse hypnotique en sautant d’un pied sur l’autre. L’abandon de l’aéroport de Notre-Dame-des Landes est aussitôt contrebalancé par les muscles bandés pour déloger les zadistes ; la sauterie des 140 PDG à Versailles et sa promesse de 2200 emplois sur cinq ans vient en contrepoint de l’annonce des 2400 suppressions de postes chez Carrefour ; l’escapade à Davos se poursuit dans la même journée par une visite dans le Puy-de-Dôme; la demande d’une réunion en urgence du conseil de sécurité de l’ONU suite à l’agression de la Turquie à Afrin se perd dans la prudence de la dénonciation de l’ambassadeur de France…Et tout à l’avenant.

Seulement voilà. Cette méthode n’imprime pas. Une telle gestion courante ne permet pas au Président de rallier à lui des forces sociales. Elle crée de part et d’autres a minima des déceptions, souvent des insatisfactions, de plus en plus des mécontentements.

Voyez Notre-Dame-des-landes. Chacun est convaincu que M. Macron a pris une décision politicienne car il s’était suffisamment exprimé au préalable sur son soutien au projet pour que l’on ne puisse pas croire qu’il a été subrepticement convaincu de l’intérêt général que représentait l’abandon. Peu importe, le projet est abandonné et c’est tant mieux. Seulement personne dans le camp des opposants au projet ne peut lui donner autre chose que quitus de cette décision tant il fut un soutien zélé du projet. Pas plus que M. Macron ne trouvera de soutien parmi les partisans de l’aéroport après son abandon. M. Macron manoeuvre mais en vain.

Le parti gouvernemental cherchera bien à expliquer que si les décisions de M. Macron suscitent de la réprobation de part et d’autres, c’est qu’elles constituent un point d’équilibre. Artifice inutile. Un point d’équilibre ne se définit pas par la négative et le rejet qu’il suscite. Il doit au contraire être une forme dynamique englobante.

L’équilibre dont se prévaut M. Macron n’existe donc que de manière communicationnelle. Dans les faits, il tasse les revendications de chacun et réduit encore la base, déjà fragile au mois de mai dernier (24%), de celles et ceux qui adhèrent à sa politique. La posture peine alors à masquer le dissensus que génère la méthode de gouvernement. L’équilibre n’est plus fragile. Il est instable.

François Cocq

Un commentaire sur “Équilibre instable

  1. pierre dit :

    Constat évident ! Néanmoins, que se passe-t-il vraiment dans la tête des gens ? A force de prendre des coups, ils encaissent et c’est comme le boxeur, acculé dans les cordes, il essaye de se protéger au mieux et ne fait pas ce qu’il faut pour se dégager de l’emprise de l’adversaire. Les élections ont lieu et dans la plupart des cas, les gens ne font pas le bon choix. Certes, la médiacratie a une grande responsabilité dans ces faits, néanmoins est-ce que le libre arbitre fonctionne encore ? Avec la débandade de Mme Le Pen et des magouilles de ce parti familial, le FN ne devrait même plus avoir un strapontin … au contraire, il reprend force et vigueur. Ce qui se passe avec la Turquie, devrait faire bouger l’Europe entière et la France devrait taper du poing sur la table. Au lieu de ça, elle demande timidement de cesser les agressions et ne décide même pas d’être présente aux négociations de paix. La politique gribouille et l’alignement systématique sur l’OTAN n’est pas une bonne chose. Nous devrions exiger, tous, comme un seul homme, que la France quitte le giron de l’OTAN. Et qu’est-ce donc cette vente d’armes à la Turquie par l’Allemagne ? Pas de réaction non plus … Nous allons vers une catastrophe annoncée et personne ne réagit vraiment. C’est inquiétant pour le moins. La « FI » se retrouve seule au parlement et les autres blablatent autour, mais ne votent pas ou s’abstiennent pour des raisons d’égo ! En 1944, lorsque le CNR a été crée, ils n’étaient pas tous du même avis non plus, mais ils avaient un but commun : sortir la France de l’ornière.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s