Faire face au retour de l’Axe et ne pas le nourrir

La politique spectacle et la tyrannie de la communication se prêtent fort peu aux périodes de tension et d’instabilité comme celle que connaît aujourd’hui l’Europe. Le président Macron, à jouer les bravaches et les donneurs de leçon vis-à-vis de l’Italie, contribue par sa légèreté à renforcer un nouvel axe dur et potentiellement explosif au sein de l’UE. La politique du pire telle que la conçoit M. Macron porte en elle le danger comme la nuée dormante porte l’orage.

Alors que Matteo Salvini, vice-président du conseil et ministre de l’intérieur italien, bloquait malgré son appel de détresse le débarquement de l’Aquarius, navire comptant à son bord  629 migrants, dans un port italien, le président Macron fustigeait mercredi 12 juin le « cynisme » et « l’irresponsabilité » de l’Italie à l’occasion du conseil des ministres. Outre le fait que la méthode est peu élégante (ne pas dire les choses en face mais les faire transmettre par le porte-parole du gouvernement à la sortie du conseil des ministres), de telles paroles révèlent à la fois une erreur d’analyse et un manque de perspective et de compréhension de la situation européenne.

Que Salvini et la Lega aient été assimilés au M5S pour les repeindre en populistes ne saurait faire oublier que ce parti est d’abord un parti d’extrême-droite. Salvini nourrit donc bien sûr son fond de commerce avec l’Aquarius. Mais il fait aussi bien plus que cela : il met l’UE devant ses propres contradictions en la matière, et d’abord la France qui tance et fait la leçon mais qui n’a pour l’heure pas assumé sa part d’engagements : selon le programme dit de «relocalisation», initié en 2015 par la Commission Européenne pour répartir des demandeurs d’asile entre les Etats membres de l’UE, la France se devait d’accueillir 19700 migrants ayant transité parla Grèce et l’Italie. Elle n’avait assumé qu’un quart de son engagement (5000 personnes) au 31 mai dernier.

Mais au-delà, c’est bien un nouvel « Axe » politique que M. Salvini et ses compères entendent faire émerger, un axe qui prend d’autant plus racine qu’il peut se nourrir du refus et de l’opprobre macroniste. Ainsi, réunis à Berlin mercredi 13 juin, le chancelier autrichien Sebastian Kurz pouvait annoncer aux côtés de Horst Seehofer, ministre de l’intérieur allemand, vouloir développer « un axe des volontés dans la lutte contre l’immigration illégale », un « axe » passant par Berlin, Vienne et Rome, sans même compter Budapest. Le terme même « d’axe » ne saurait être anodin et fait froid dans le dos quand on sait que le gouvernement de M. Kurz comprend six ministres d’extrême-droite. Quant à M. Seehofer, en pleine campagne électorale pour les élections régionales en … Bavière, il s’est dit disposé à oeuvrer en ce sens avec ses homologues Salvini et Herbert Kickl du FPÖ ! De telles prises de position doivent d’autant moins être prises à la légère que l’Autriche prendra la présidence de l’UE à compter du 1er juillet.

La période n’est donc pas aux déclarations à l’emporte-pièces. Après que le PD a poussé le M5S dans les bras de la Lega en Italie. après que l’UE et le commissaire Günther Oettinger a renforcé cette même Lega en laissant entendre un coup d’état des marchés, il serait temps de sortir des postures qui contribuent à nourrir l’extrême-droite européenne dont on constate désormais qu’elle s’organise à l’échelle du continent. On ne brisera pas la progression des extrêmes-droites européens en insultant les nations et les peuples, mais en donnant à voir un débouché humaniste dans lequel chaque peuple pourra se reconnaître et affirmer sa souveraineté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s