Macron : l’esquive avant la chute

Hier soir, Macron  a fait son cinéma : rigide, puis larmoyant, avant de terminer dépressif. Mais la comédie tourne au drame dès lors que Macron s’enferme dans deux impasses : en prenant soin d’éviter de toucher à la répartition des richesses, Macron redistribue aux gens leur propre argent ; en esquivant la question démocratique, Macron bloque toute reconquête par le peuple de sa souveraineté. La réponse de Macron est une esquive. Plus dure sera la chute.

Macron a fait mine de faire des propositions dans l’ordre social. Patatras ! L’illusion n’aura duré que quelques minutes, le temps pour les gens de s’apercevoir que les 100 € en plus pour les gens touchant le SMIC ne recouvre en réalité que des annonces déjà effectuées et qui seront au mieux avancées dans le temps : ce n’est en effet pas le SMIC qui sera augmenté, sinon de l’augmentation légale (20€) et d’ailleurs sans « coup de pouce »,  mais la prime d’activité qui elle devrait bénéficier dès le début de l’année des annonces prévues pour avril 2019 (30€) et octobre 2020 et 2021 (20€ + 20€).

Surtout, Macron redistribue aux gens leur propre argent : en renonçant à l’augmentation du SMIC, il fait prendre à l’Etat la part de rémunération qu’il refuse de demander aux entreprises. Ce faisant, il organise un transfert en vase clos de l’impôt citoyen et des cotisations sociales vers le traitement des salariés. Le peuple va s’auto-payer sans que la plus-value soit elle mise à contribution. Par contre il n’y a pas de problème en sens inverse pour que Macron soustraie au collectif la part socialisée ou fiscalisée qui devrait y revenir sur les heures supplémentaires. Non seulement Macron fait du Sarkozy, mais il pousse le cynisme jusqu’à s’attaquer au bien commun par les deux bouts.

Pendant ce temps, la finance tremble devant les fausses déclarations de bonnes intentions. Macron dit vouloir lutter contre la fraude et l’exil fiscal ? Mascarade, quand au même moment l’Exit Tax est supprimée par le gouvernement ! Aucune annonce concrète mais des espoirs ingénus.

Répartition des richesses et sens commun sont les deux impasses de Macron. D’autant que la deuxième rejoint la voie sans issue démocratique dans laquelle Macron s’est enfermé. La crise du consentement a mis à jour l’affaissement de légitimité dont est victime le pouvoir. A refuser de voir le hiatus qui existe désormais entre la légitimité de l’élection et la non-reconnaissance de celle-ci une fois le scrutin passé, Macron cherche à éviter de poser la question de la réinscription de la souveraineté populaire dans une forme institutionnelle acceptable et acceptée. En restant volontairement dans le flou sur ces questions, Macron montre qu’il n’a que trop compris que la demande sociale a basculé dans l’ordre démocratique. Les gens, en affirmant une volonté générale de se réinstaller collectivement en tant que citoyens, sentent qu’ils peuvent enfin réenclencher la marche avant des conquêtes sociales.

Macron a sciemment esquivé le cœur des revendications des Gilets Jaunes : la répartition des richesses et la reconquête populaire de la souveraineté. Il a organisé une réponse, injuste et insuffisante de clientèle, sans comprendre que l’âme collective de la Nation française avait resurgi avec fracas. Ni les plus directement concernés, ni les oubliés du discours élyséen comme les fonctionnaires, ne peuvent dès lors s’en satisfaire. Il y a fort à parier que pour le grand nombre le compte n’y soit pas. Il sera dès lors difficile pour Macron d’échapper à la chute.

 François Cocq

3 commentaires sur “Macron : l’esquive avant la chute

  1. Clotilde Barbier dit :

    Une telle incompétence est-elle encore supportable?
    N’importe quel employé de n’importe quelle entreprise serait viré illico presto s’il commettait des erreurs aussi basiques dans son travail. Le « président » de la République agit comme un lâche, sans aucune vision á long terme de l’avenir du pays. Il se montre comme un rat effarouché qui voit son pillage interrompu et c’est une image bien indigne!
    Après avoir traité le peuple français de tous les noms d’oiseaux trouvés dans son agenda d’énarque arrogant et ainsi montré son mépris envers eux de par le monde – ce qui est pire encore- , et ainsi montré qu’il dirigeait un troupeau de bestiaux lents et « réfractaires », a-t-il encore une légitimité quelle qu’elle soit? La donne politique a changé, on assiste á la fin d’une société, á la fin d’un pillage impuni depuis trop longtemps et au lieu de représenter la « modernité » á laquelle il prétendait, macron devient ringard, poussif, d’un autre siècle. Un vulgaire Baron Danglars promis á une triste fin puisqu’il vient d’être démasqué.
    Alexandre Dumas a bercé notre Histoire de vengeances merveilleuses et nous voilà tous devenus des Monte-Cristo!
    Ce petit baron de la finance va chercher á utiliser toutes les vieilles ficelles pourries de la dictature, la violence inouïe, la répression, mais cela ne le rendra jamais plus « légitime », déjà qu’il ne l’était pas vraiment puisque la grotesque farce des élections présidentielles transformées en chantage immonde prend fin.
    La peste ou le choléra?
    Ni l’un ni l’autre!
    Le rideau tombe, les masques doivent tomber aussi !
    La FI aurait dû gagner cette élection puisque toutes les revendications portées par les GJ se trouvent dans l’Avenir en Commun mais le pouvoir de l’argent a balayé les espoirs …Les actions néfastes,iniques du gouvernement ont porté un grave préjudice à notre mouvement et au lieu d’une transition solidaire que nous aurions pu vivre dans la paix, nous traversons une tempête sans capitaine à bord pour pouvoir porter la colère des « gens ».
    Les GJ sont notre espoir de changement , mais ils ne veulent pas de leader…Ils ont probablement raison vues toutes les trahisons dans l’Histoire, mais ce mouvement qui semble se porter seul, pourra-t-il continuer á se porter seul sans être mis en danger dans une escalade de violence. ?
    Je regrette que la FI n’ait pas pu porter son projet au delá des 7 millions de français qui ont vu en elle un futur bien plus réconfortant, je regrette que vous ne soyez que 17 pour le défendre becs et ongles en face d’abrutis incultes, je regrette que la FI ne puisse pas récolter les fruits de son travail dans cette révolte car si elle essaie de le faire on la traitera de nouveau mal et elle en souffrira…
    Curage á vous qui êtes au coeur de la vraie politique, au coeur de la vie des citoyens, les seuls qui comprennent ce qu’ils font á l’Assemblée!,

    Aimé par 1 personne

  2. 15ansdemafia dit :

    Macron s’est mis tout le monde à dos, même les réseaux issus de Foccart. Ce que BENALLA a d’ailleurs compris, expliquant son séjour au Tchad. Les français les plus honnêtes comme les plus malhonnêtes veulent sa tête. C’est quand même exceptionnel pour un Président de la République qui avait la prétention de réunir les français par une politique nouvelle. C’est son nouveau monde qui n’a pas compris qu’il ne pouvait pas critiquer ce qu’il qualifie « d’ancien monde ». https://15ansdemafia.wordpress.com/

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s