ADP : la bataille du nombre

Je vais un instant troquer ici la casquette du politiste pour celle de l’enseignant de mathématiques que je suis le reste du temps. Rassurez-vous pour autant, il sera question du référendum concernant ADP. Mais je crois utile que tous les arguments, y compris comptables, soit utilisés à côté des arguments de fond auxquels je renvois (https://referendum-adp.fr/) pour faire grossir la mobilisation.

Chacun a pu mesurer à quel point le pouvoir faisait tout pour compliquer la tâche de celles et ceux qui, par leur signature, veulent pouvoir s’exprimer sur la privatisation d’ADP : bugs structurels du site, formulaires complexes et mal ficelés, radiations arbitraires de citoyens…Il n’y a bien que Castaner pour assurer que tout se passe pour le mieux. Sans doute s’est-il trop habitué à la dissimulation et à la falsification…

Mais ce n’est pas tout. Je reviens donc sur la bataille des chiffres (des nombres pour être plus exact) à laquelle le gouvernement a cherché à se soustraire pour tenter d’invisibiliser le référendum. Pour ce faire, le gouvernement a même fait le choix de masquer le compteur ! Ce n’est pas un hasard. En soustrayant le nombre de signataires à la vue des Français, la bande à Macron cherche à faire disparaître le nombre. Le nombre car la force populaire est là : dans le nombre qui, depuis Spinoza, fait de la démocratie le seul régime conforme à la République. Un petit groupe use et abuse de la puissance de l’Etat qui se fait coercitive lorsqu’elle est accaparée par une clique ; nous avons le nombre.

Du nombre, parlons en justement. Puisque le gouvernement verrouille, il a bien fallu forcer les serrures. Certains s’y sont attelés , algorithmes à l’appui, pour pouvoir annoncer 125.000 signataires dès le premier jour et malgré les contraintes techniques. Nous en sommes désormais à plus de 360.000 demandes de référendum enregistrées. Un nombre en soi déjà très élevé. Mais puisque la barre légale avait été fixée à plus de 4,7 millions de signatures (10% du corps électoral) pour dissuader le peuple de venir interférer dans les affaires que la représentation prétend gérer à elle seule, tournons-nous donc vers cet horizon.

Aujourd’hui, 7,69 % des signatures requises ont été obtenues. Et le rythme ne faiblit pas avec une moyenne située autour de 1000 signatures à l’heure. Mais je vous propose de faire d’une pierre deux coups : non seulement signons, mais faisons signer et devenons ainsi actrices et acteurs du processus pour donner à voir non seulement une volonté collective mais déjà commencer à faire émerger un intérêt général. Ainsi, aujourd’hui, pour atteindre la barre fixée, chaque signataire devrait inciter et/ou convaincre 13 personnes autour de lui de signer. Imaginez que si nous commencions demain par faire ce travail pour 1 personne de notre entourage, dans la famille, chez les amis ou au travail, cette tâche qui nous implique individuellement mais qui s’inscrit dans une volonté collective ramènerait le nombre de personne à convaincre non pas à 12 mais à à peine plus de 6. Car en effet, chaque nouvelle personne deviendrait elle-même un relais de cette tâche. La surface des gens inscrits dans cette même dynamique aurait grossie et l’implication dans la société avec elle !

Voilà pourquoi la demande d’un référendum contre la privatisation d’ADP s’inscrit dans un processus constituant d’un peuple qui redéfinit ce qu’il considère relever d’un bien commun en termes de service public et de souveraineté, et qui s’agrège autour de cette construction refondatrice. J’invite donc chacun dès demain à s’acquitter de cette tâche de faire signer une personne de son entourage pour créer une chaîne citoyenne qui rompe les chaînes du carcan démocratique.

Nous sommes le nombre. En nous refondant en tant que peuple nous portons une volonté générale, celle qui traduit un intérêt général humain et qui porte en elle le goût du bonheur bientôt retrouvé.

Pour signer c’est ici : https://www.referendum.interieur.gouv.fr/soutien/etape-1

Un commentaire sur “ADP : la bataille du nombre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s