2020, l’année du Tous ou rien

Tribune collective publiée ce 9 janvier dans Marianne

Par Flavien Chailleux, gilet jaune, fonctionnaire au sein du ministère du travail, François Cocq, essayiste, Jean-Marc Devauchelle, militant syndical SUD Santé Sociaux, Eric Drouet, gilet jaune, Charlotte Girard, maîtresse de conférences de droit public, constitutionnaliste, Manon Le Bretton, enseignante et élue rurale, Sacha Mokritzky, directeur de la communication du média Reconstruire.org, Régis Portalez, ingénieur, Manon Milcent, étudiante gilet jaune

« Je me révolte donc nous sommes ». Ainsi, en 1951, parlait Albert Camus, qui nous a quittés il y a tout juste soixante ans, dans son ouvrage L’Homme révolté. Ces mots résonnent chaque jour avec plus d’acuité dans une France minée par l’individualisation à outrance, empêtrée dans les travers tortueux et torturés du libéralisme financier de la Macronie. Depuis le 5 décembre 2019, et plus encore depuis le 17 Novembre 2018, c’est un monde nouveau qui se construit au quotidien. Mais celui-ci ne peut émerger qu’en se dotant des outils d’une lutte victorieuse, c’est-à-dire en s’affranchissant de la routine de mobilisations stériles dont se jouent désormais les pouvoirs en place. Les gilets jaunes ont mis un coup dans la fourmilière ; prenons acte que plus rien ne doit être comme avant.

Lire la suite sur le site de Marianne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s