Défausse

Editorial de la feuille constituante du 14 septembrehttps://www.lesconstituants.fr/

La seconde vague du Covid déferle donc sur le pays. L’appeler « rebond épidémique » comme le fait le gouvernement ne masque pas la tragédie de répétition : l’impréparation initiale a laissé place à l’inaction et à la défausse.

Durant l’été, le monarque trônait sur un jet-ski, certains parmi ses affidés roucoulaient devant les objectifs plutôt que préparer une rentrée que, contre le réel, ils avaient décrétée par avance « normale » et « dans la joie ». A l’école, le protocole s’applique sauf s’il ne peut pas s’appliquer ! Concrètement, seuls les masques de protection sont imposés mais la distanciation physique est une chimère. Les arguties communicationnelles faisaient une fois encore office de politique et comme depuis l’amorce du déconfinement, les citoyens étaient renvoyés à leur responsabilité individuelle.

Si du temps a été perdu en mars, autant le fût en août. Concrètement, rien n’a été mis en place. Si le nombre de tests a bien augmenté, c’est dans le plus grand chaos, sans organisation ni priorisation, avec pour effet de retarder la détection des cas positifs. Le « Tester, Tracer, Isoler » répété comme un mantra dissolvait le traçage et l’isolement à n’avoir pas anticipé la gestion des tests.

Dépassé à Paris, le gouvernement joue la carte du localisme. Peine perdue quand celui-ci ne consiste pas à s’adapter mais à se défausser. Après les absurdes zones de port du masque par rues comme à Paris, les préfets sont désormais livrés à eux-mêmes à Bordeaux, à Marseille, en Guadeloupe ou ailleurs, au point de se plaindre sous couvert d’anonymat d’un manque patent de cadrage. Ce n’est plus la déclinaison locale d’une politique nationale républicaine mais de la débrouille à la carte pour dissoudre les responsabilités.

Même dans le champ économique le plan de 100 milliards d’euros est non seulement sous calibré, mais arrose surtout sans distinction des terres arides et des rizières : l’absence de contreparties, notamment en ce qui concerne la baisse des impôts de production, transforme pour certains l’aide en rente.

Après trois ans de tests in situ, force est de constater que les gouvernements Macron sont à chaque fois des faux négatifs. Là où la protection et la reconstruction devraient être une oeuvre collective, la macronie atomise les réponses pour mieux renvoyer sur les individus l’incurie de ses politiques. Pour  avoir, en lieu et place des inutiles volubiles, assuré la pérennité de nos biens communs au printemps et cet automne, les premiers de corvée sont tout désignés pour définir les règles de vie en société du monde à venir.

François Cocq

3 commentaires sur “Défausse

  1. sylvianepantigny dit :

    Pire que Tatcher !!! La reconstruction de tout ce qui a été dévasté sera difficile. Pourquoi avoir quitté la FI, seul mouvement avec un programme franchement engagé dans la destruction de ce système néolibéral. Vous avez fait passer vos petites querelles avant l’intérêt général. JLM n’est pas un saint, mais il est actuellement l’incarnation de la seule opposition efficace à ce régime et il a, que cela plaise ou non, la stature d’un Président, même si la 6ème république change la donne, ce que nous sommes nombreux à souhaiter.

    J'aime

  2. pierre dit :

    Alors on fait quoi ? Les « journaux d’information » comme le bien nommé « Valeurs Actuelles », « Le Point », « Le Figaro », la télé, la radio bref plus ou moins toute la média-sphère, à quelques rares exceptions près, à part de nous rendre compte quotidiennement de l’évolution du COVID, en même temps que les étapes du Tour de France, ne proposent rien d’autre que « la brosse à reluire » à appliquer sur la politique « exceptionnelle » (dans le bricolage sans doute) de ce gouvernement de pieds-nickelés.
    La gauche est dispersée, façon puzzle, pour reprendre le terme de M. Audiard et elle ne trouve aucun moyen concret de présenter une alternative crédible. Chacun veut être calife à la place du calife et nos éminents contestataires qui, par ailleurs essayent de faire avancer les choses et obtiennent même très difficilement des résultats, ce qui est très bien d’ailleurs, j’ai nommé la F.I., fait l’impasse toutefois sur des gens un peu bizarres et un peu trop proches des Frères Musulmans, des salafistes BCBG, des « indigénistes » bon teint … ce qui, de mon point de vue est tout à fait contre-productif.
    Il n’y plus vraiment l’envie de défendre vraiment la laïcité, à la lecture des « sorties » de certains, qui manquent un peu de clarté pour le moins et c’est un doux euphémisme.
    Evidemment cela ne profite pas à l’ensemble du mouvement F.I. et les apprentis sorciers, d’une certaine « gauche », tous Macron-compatibles, profitent de l’aubaine pour continuer leur oeuvre de liquidation du CNR et d’une idée républicaine : Liberté-Egalité-Fraternité.
    « En même temps », la loi de 1905 est de plus en plus mise sous le tapis et sous couvert d’islamophobie, un mot qui ne veut strictement rien dire, mais utilisé à n’importe quel propos, les radicaux de tout poil – juifs, cathos, évangélistes, musulmans … profitent pour placer leurs pions pour organiser un communautarisme mortifère.
    Au train où vont les choses, l’idée que « chacun a le droit de croire ou pas, à ce qu’il veut, dans le respect de la République et de ses institutions » devient gentiment un vague souvenir, voire une idée abstraite, hélas.
    En attendant, la planète crève de chaud et si nous continuons sur cette lancée, dans trente ans, il n’y aura plus rien et les gens suceront après les lingots d’or … comme le roi Midas, qui en est mort !
    Prenez soin de vous et bon courage à tous pour limiter les dégâts au plus vite.

    J'aime

  3. Barre G. dit :

    Bonjour. Je suis navré que vous rentriez dans la même psychose irrationnelle sur les masques. Il n’y a plus aucune épidémie (aucune seconde vague n’a jamais existé, ni pdt la grippe espagnole où la « 2nde vague » fut bactérienne – la virulence dépend d’une mutation précise du virus à un temps T, toujours réduit à une gaussienne déformée). Les cas actuels positifs ne représentent que des gens qui ont été, dans les mois passés, en contact avec le virus : elles sont bien portantes aujourd’hui, donc soit immunisées par une infection passée soit insensibles à ce virus – c’est donc une bonne nouvelle.
    Ce n’est pas parce que cette type d’analyse soit véhiculée par des sites « désignés-complotistes-d’extrême-droite » que la gauche radicale doit la balayer et prendre le contre-pied extrême ; la raison du masque est bcp plus simple : la peur est LE moyen de contrôle total d’un pouvoir autoritaire délégitimé. Je suis très déçu par ce manque d’esprit critique scientifique de toute la Gauche. Informez-vous et soyez clairvoyant.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s