Faillite sanitaire

Emmanuel Macron n’a rien à envier à Donal Trump. Si le président états-uniens a pu étaler sa réussite entreprenariale depuis des années avec l’assentiment d’une presse aux ordres avant que le New-York Times ne fasse récemment état des déficits abyssaux de son empire, la politique sanitaire conduite par le président français est une faillite sans pour autant que pour l’heure les médias bien-pensants interrogent sa responsabilité.

Le 9 octobre, la France enregistrait en effet plus de 20.000 cas positifs de Covid (20.339). Sans pour autant faire plus de tests que nos voisins, la France diagnostiquait autant de contaminations que ses pays limitrophes (Espagne 5.986, Belgique 5.728, Italie 5.372, Allemagne 4.895, Suisse 1.487, Luxembourg 141). Le lendemain 10 octobre, la France de Macron devenait championne toutes catégories avec près de 27.000 cas positifs en 24h ! Le record de contaminations quotidiennes pour 100.000 habitants était pulvérisé (40,1 pour la France devant le Brésil 33 et les Etats-Unis 23,5). Au mois d’avril, Emmanuel Macron se justifiait alors en arguant que « l’épidémie nous a frappés plus tôt et plus fort qu’ailleurs ». Arguments grotesques que pas un n’avait alors relevé. Car si l’épidémie nous a frappés plus tôt, sans doute est-alors du fait des mesures nécessaires différées. Ou des alertes non entendues si l’on en croit Agnès Buzyn, alors ministre de la santé. Ou de l’absence de tests, couverte par la les mensonges désormais avérés de la ministre des armées Florence Parly, des militaires de l’Oise rentrés fin janvier de Wuhan, l’Oise où le premier décès français lié au Covid a eu lieu. Quant au fait que l’épidémie nous ait frappés plus fort, le docteur Macron spéculait sans doute sur une source française du virus. Lamentable.   

Six mois plus tard, Macron aura du mal à nous ressortir ses balivernes. Bien sûr d’autres les remplaceront mais le fait est que la puissance de la seconde vague en France comparativement aux autre pays donne à voir l’inefficacité globale de la réponse sanitaire apportée par le gouvernement. L’incurie de la politique sanitaire au printemps n’était donc pas que le fait d’un système de soins et de prévention qui avait été au préalable dépecé (ça l’était aussi !). C’est aussi la conduite de la politique du gouvernement, du maintien des municipales à une fermeture des écoles et un confinement trop tardifs, en passant par l’incapacité à dire la vérité et à se procurer en temps et en heures des masques et des tests, qui en sont responsables. Depuis ? Six mois pour rien. Il n’existait pas en septembre un lit de plus en réanimations qu’en mars. Le « tester, tracer, isoler » tant vanté par le gouvernement était dans les faits réduit à néant par l’anarchie instaurée dans les tests qui empêchait derrière tout traçage et donc tout isolement pour circonscrire la propagation de l’épidémie. En même temps, les protocoles établis étaient rendus caduques comme à l’Ecole. Tout a été renvoyé à la responsabilité individuelle, en préférant masquer la réalité comme à l’école où le ministre Blanquer a préféré casser le thermomètre en invisibilisant les cas contacts. En bons libéraux, Macron & Co adoptaient aussi vis-à-vis du virus la stratégie du laisser faire-laisser passer, bref de l’immunité collective qui n’ose dire son nom.

L’immunité collective parlons-en. L’étude de cas de Manaus au Brésil où cette stratégie a été appliquée de fait a apporté des résultats peu convaincants avec une surmortalité massive. En Suède, qui misait sur l’immunité collective, le nombre de cas repart à la hausse, notamment à Stockholm où  Anders Tegnell, responsable de la stratégie face au virus, admettait le 10 octobre « ne pas comprendre » comment cela est possible. Au CHU de Nantes comme ailleurs, on apprenait ainsi le 9 octobre que des soignants positifs et contagieux étaient pourtant maintenus à leurs postes sous couvert de préconisations ministérielles.  

La stratégie sanitaire du gouvernement est une faillite. A l’inverse des discours lénifiant du gouvernement et du silence complice des medias perroquets, les comparaisons internationales en attestent. La question n’est donc plus tant de se déchirer sur le degré de dangerosité du Covid, sur lequel nous n’avons pas de prise, que sur la mise en cause de la responsabilité des décideurs, que nous subissons. A l’heure où la société se clive à nouveau sur la perception de chacun de l’épidémie et de ses conséquences, nourrie en cela par la stratégie de séparatisme sanitaire de Macron, la responsabilité gouvernementale ne saurait plus longtemps être occultée tant elle est avérée et se prête donc à une unanimité populaire d’analyse contre elle. Pour agir sur ce qui peut l’être, il convient au plus vite de reprendre les leviers de commande.   

François Cocq  

6 commentaires sur “Faillite sanitaire

  1. yahiacirta dit :

    J’apprécie particulièrement ce billet qui est remarquable de par sa rigueur. Derrière les bluffs et les rodomontades jupitériennes, il y a la réalité toute crue du monde de la macronie au service de la grande finance.

    J'aime

  2. G. De la Barre dit :

    Je rappelle qu’un test ne sert à rien quand la personne est saine : son éventuelle positivité ne montrera qu’un contact passé qui a juste laissé des traces d’ARN, surtout quand le CT (nombre d’amplifications) du PCR est > à 30, ce qui en l’occurrence est une bonne nouvelle – ça s’appelle l’immunité acquise (quand 99% de la population sera positive au Covid, on sera tous totalement immunisé). La contagiosité virale d’un asymptomatique, càd en phase de maladie débutante, ne dure que les 3-4 jours avant les déclenchements des graves symptômes ; ce qui statistiquement, sur les 6 mois de présence du covid, se résume à epsilon.
    Et même en Suède (voyez les données – https://www.lasuedeenkit.se/wp-content/uploads/2020/10/stat-corona-9-oktober.jpg – au lieu de colporter les médisances honteuses des médias mainstreams), à part le nombre des tests positifs augmentant en proportionnel du nombre de tests, tout est calme dans les hôpitaux. Le seul graphe pertinent – et encore, vu qu’on meurt le plus souvent AVEC (co-mortalité) que PAR le virus (tempête des cytokines) – est le nombre de décès par millions d’habitants : https://ourworldindata.org/coronavirus-data-explorer?zoomToSelection=true&time=2020-03-01..latest&country=FRA~DEU~SWE&region=World&deathsMetric=true&interval=smoothed&perCapita=true&smoothing=7&pickerMetric=total_deaths&pickerSort=desc

    En somme, Il est stupéfiant de voir à quel point la Gauche radicale se soit laissée emmener dans cette manipulation, et ne dénonce ce qu’il faut dénoncer : une politique mortifère mondialiste d’anxiété envers toute la population, afin de redistribuer les cartes sociales le moment venu ; càd une Stratégie du Choc ultralibérale à la Naomi Klein, mais cette fois-ci à l’échelle mondiale ! Avec en bonus un vaccin obligatoire, inutile et très dangereux car sans recul, à 7 milliards d’individus en cadeau à Big Pharma.
    Mais où sont les souverainistes de Gauche ?! Je suis désespéré.

    Aimé par 1 personne

  3. Michel Rambeaux dit :

    l’épidémie nous a frappés plus tôt et plus fort qu’ailleurs »
    Je n’ai ni la même analyse que Macron ni la même analyse que toi
    Tu devrais regarder les vidéos de JF Toussaint en particulier ou il démontre que cela dépend de l’âge , de la température (autour de 10° ), des causes sociales mais que le confinement n’a pas du tout d’incidence
    La faillite des tests est à retrouver sur une vidéo du Le Média ou le directeur des contrôles annonce que pas un seul instrument de test n’est correct (1/23 est acceptable)
    Et la comparaison des chiffres de tests de la même semaine (36 je crois) avec plus de 1 million de testés ( à env 30 000 de différence ) donne 6 fois plus de positifs en France
    de plus il est beaucoup moins virulent qu’en mars /avril, il faudrait étudier les conséquences du port du masque, et le catastrophique report de soins d’autres pathologies , ma femme était en hôpital privé pour une péritonite et j’ai pu constater le vides des chambres
    Il n’y a PAS de virus , il y a simplement un manque de lits qu’ils continuent à détruire et je plussoie le commentaire précédent : « Il est stupéfiant de voir à quel point la Gauche radicale se soit laissée emmener dans cette manipulation, et ne dénonce ce qu’il faut dénoncer : une politique mortifère mondialiste d’anxiété envers toute la population, afin de redistribuer les cartes sociales le moment venu ; càd une Stratégie du Choc ultralibérale à la Naomi Klein, mais cette fois-ci à l’échelle mondiale ! Avec en bonus un vaccin obligatoire, inutile et très dangereux car sans recul, à 7 milliards d’individus en cadeau à Big Pharma. »
    En France clairement c’est la Sécurité sociale qui est saccagée
    Mais SI OUI,IL FAUT » parler dangerosité « , pour prouver et contester leurs décisions dans tous les domaines , NON ce n’est pas « un clivage sur la perception » , ce gouvernement ment , et des conflits d’intérêts font que leurs décisions amènent des morts dont beaucoup auraient pu etre sauvés si on avait étudié sereinement toutes les donnés et surtout le lobbying de big pharma et de Bill Gates
    Voila , c’est bien une des premières fois ou je ne suis pas d’accord avec toi , pas d’accord avec la gauche Fi d’ailleurs qui m’apparait comme soumise au gouvernement , ou peut être une lâcheté de ne pas prendre position et pas seulement sur la gratuité des masques ou l’organisation des tests
    exemple je n’ai pas assez d’information mais j’aurais bien aimé , (il doit bien y avoir des médecins et des savants à gauche) qu’on m’explique si vraiment les chiffres ont été modifiés pour les doubler vers le 23 septembre amenant une punition pour Marseille alors que sans la rectification ( très étonnante ) on se rendait compte de la baisse de TOUS les indicateurs même ceux que Macron et Veran prennent pour nous faire peur
    Bien sur quand la dr et députée Martine Wonner argumente , il ne faut pas se laisser abuser , elle n’est plus LREM mais elle est bien de cette droite la plus pourrie qui soutient Macron , le dr Douste-Blazy est bien un ancien ministre de droite, et Raoult n’est surement pas à classer à gauche mais sur leurs demandes et démonstrations sur le COVID je suis entièrement d’accord et il aurait été sain que des gens de ‘gauche’ les aide
    Bref encore une occasion de loupée et vous continuez de faire la politique qu’ils attendent
    Je me répète mais Mélenchon reste le meilleur porteur de l’AEC , qu’il faudra bien mettre à jour mais si on y va avec ces décisions , je crois que je resterai chez moi

    J'aime

  4. Dominique dit :

    Vous aussi vous êtes une faillite! Et l’opposition française en est une elle aussi. C’est désolant que seul Philippot ait gardé un peu de bon sens…
    Vous ne voyez même pas qu’il n’y a plus de morts et que tout cela est fini depuis juillet…
    Vous ne voyez même pas que les conséquences annexes des mesures délirantes qui ont été prises seront mille fois pires que le virus…
    Vous ne voyez même pas que la Suède s’en est globalement bien mieux sortie en ne faisant rien de tout ce qu’on nous a forcés à faire..
    Vous ne voyez rien et vous renchérissez sur des mesures destructrices et liberticides.
    Avec des opposants comme vous, Macron peut dormir tranquille… Quel Gâchis !
    Il faut lire France soir qui est un journal indépendant et Covid-info et écouter le prof Raoult, Toussaint, etc…

    J'aime

  5. G. De la Barre dit :

    c’est même plus grave que ça. Toute l’opposition à Macron, qu’elle soit à droite ou à gauche, a un BOULEVARD pour le combattre et s’attirer la sympathie du PEUPLE sur cette affaire du covid (et donc les futures voix, notamment les millions abstentionnistes de type GJ). Mais personne, mise à part une courageuse députée médecin LREM (le comble !), n’ose dénoncer ce délire collectif de fausse épidémie. Voyez les chiffres : +3% de décès entre 2019 et 2020, soit la variation classique d’une année sur l’autre, et ce malgré un confinement printanier des plus mortifères (cf. les autres pays qui ne l’ont pas appliqué, notamment l’Afrique à qui on prévoyait une hécatombe fautes de systèmes de santé, la Suède, le Vietnam …).
    Quand j’entends JLM faire de la surenchère sur les mesures prises (2nde vague pas assez anticipée, masques pas assez nombreux…), quand je lis l’éditorial de l’Huma sur le couvre-feu, je suis a-c-c-a-b-l-é. Mais personne ne regarde les interventions des Pr. Perrone, Toussaint, Toubiana, les vidéos de l’IHU dont Raoult mais pas que … ? Ce sont des EXPERTS en épidémie, qui prennent leur courage à 2 mains (l’épée de Damoclès de l’Ordre pétainiste des Médecins plane sur tous les anti-conformistes de la sainte voix des « Autorités Sanitaires »), et expliquent patiemment, méthodologiquement, avec des chiffres, la trame de cette blague macabre.

    La Gauche Radicale commet aujourd’hui l’erreur IMPARDONNABLE de ne pas s’intéresser au sujet, et de ne suivre que l’ornière tragiquement aveugle qu’est « la santé avant l’économie ». Or ici ne s’affrontent pas la santé vs. économie, mais la survie même de la Démocratie. Car du Chaos économique totalement précipité par les élites mondialistes ne peut que sortir la Bête de l’Evènement, comme dirait notre président illuminé au Financial Times. Càd une remise à zéro d’une économie mondiale à terre, sous les auspices d’une nouvelle ère ultra-libérale, électronique (traçage, caméras, identités et monnaies numériques … -> contrôle des masses), techno-autoritaire, et forcément sans frontières.
    Les seuls souverainistes qui commencent à analyser cela sont les contributeurs du Front Populaire d’Onfray (encore que, ce dernier est tout aussi dogmatique sur les vaccins – dont il a aucune connaissance à part ses cours à l’école élémentaire dont il se targue – que peut l’être JLM sur l’union illusoire de la gauche).

    Car où est le blocage ? J’ai vite compris que toute la Gauche a peur d’être traitée de l’innommable épithète : être « complotiste », l’injure suprême forcément taguée d’extrême-droite par tous les médias mainstreams. Or la politique actuelle EST un complot permanent par définition – des promesses électoraux jamais tenues aux huis clos avec les lobbyistes de Bruxelles. Ce blocage intellectuel est votre verrou, et celui de 95% des gens qui ne veulent voir la vérité autre que celle des médias de tous bords (« l’épidémie mortelle est donc forcément vraie si du Figaro à l’Huma c’est relayé »). Oui, comme dit au-dessus, les seuls média qui osent publier d’autres sons de cloches sont France Soir (et un peu Sud Radio). Oui, commencez à lire leurs articles (i.e. http://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/bilan-de-la-politique-sanitaire-francaise-erreur-reelle-et-catastrophe-annoncee ) pour sortir de ce piège dans lequel tout le monde s’est précipité.
    Avant que tout ne soit trop tard.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s