Les oppositions les plus bêtes (et inutiles) du monde

A l’époque où la division de la sphère politique entre gauche et droite était encore pertinente, chaque séquence électorale voyait ressurgir en alternance l’expression initiale que l’on doit à Guy Mollet de « la droite la plus bête du monde », ou son pendant inversé de « la gauche la plus bête du monde ». Il n’est donc finalement pas si surprenant que cela qu’à l’heure où les notions de gauche et de droite sont insuffisantes à englober l’ensemble du champ politique, nous en soyons tout simplement réduits à subir conjointement « les oppositions les plus bêtes du monde ». Mais plus encore, et c’est bien plus grave car du fait de la crise sanitaire cela va bien au-delà des seuls enjeux électoraux, les oppositions les plus inutiles du monde.

La gestion de la crise sanitaire par Emmanuel Macron est une gabegie, un effondrement et un drame. Aux choix de raison et éclairés, Macron a privilégié l’aventure personnelle. Le pouvoir exécutif faisant défaut, on aurait pu penser que les oppositions se saisiraient de l’occasion pour faire œuvre d’utilité publique et nationale : proposer lorsque c’était encore possible une stratégie zéro-covid, mettre en débat une évolution de la stratégie vaccinale, préparer le confinement à venir en créant les conditions pour maintenir les écoles ouvertes… Las. Après avoir été tétanisées pendant des semaines après le choix du monarque élyséen de laisser-aller la pandémie le 29 janvier, les voilà qui, à contretemps, dénoncent le pari présidentiel quand il faudrait lutter contre l’épidémie, et plus encore se perdent dans des débats internes à l’approche d’échéances électoralistes.

Les oppositions viennent de se livrer à un week-end indigne. La droite, toute à la présidentielle, a consacré son énergie à ériger un front anti Bertrand mais pro primaire. Et tous les grands barons de se positionner sur ce qui est pour eux l’urgence du moment ! Pour barrer la route à Macron, ceux-là, plutôt que combattre sa politique et proposer une alternative, commencent par se chercher un chef. De la pure tambouille interne servie aux Français dont même les électeurs encore attachés à la droite se désintéressent dans la période. A gauche, les voilà pareillement obnubilés par la présidentielle en train de se renvoyer le mistigri de l’Unitéééé à coup de soutien ou non à l’Unef ou à coup de positionnement exigé sur les réunions non-mixtes. S’en est suivi ce lundi une séquence pathétique où les ronds de jambes des uns (Jadot, Faure) ne cèdent en rien aux demandes de « pacte de non-agression » soumises à la sulfateuse par les autres (Mélenchon). Tous cotisent aux polémiques ineptes qui leur permettent d’exister puisqu’ils ont renoncé à faire œuvre utile pour le pays sur le plan sanitaire. Qu’importe dès lors pour eux que celles-ci se posent sur un terrain idéologique d’extrême-droite défini par Macron. Les caniches vont chercher les balles qu’il leur envoie et se dressent sur leurs pattes arrière pour feindre de montrer les dents quand ils se contentent de faire les beaux.      

Si ces oppositions sont devenues à ce point inutiles c’est qu’elles ne s’opposent plus contre le pouvoir en place mais entre elles et mêmes en leur sein. Leur seule grille de lecture est devenue institutionnelle et même pour tout dire exclusivement électoraliste. Or justement elles apparaissent plus que jamais incapables de répondre aux besoins et aux nécessités de 2022, enfermées qu’elles sont dans la resucée de 2017. Macron s’en délecte et si solution il doit y avoir pour barrer la route au duopole qu’il forme avec Mme Le Pen et dont ne veulent pas 70% des Français, celle-ci ne pourra émerger qu’en extériorité à ce glacis idéologique et politique pour porter l’étendard de la refondation populaire et de la reconstruction du pays.     

Parce que la gauche et la droite ne suffisent plus à retranscrire l’aspiration populaire dans sa complexité, les oppositions qui se sont maintenues dans ce cadre ou qui y ont fait retour s’y enferment et font dès lors preuve d’incapacité à l’action. Elles sont devenues à leur tour, et désormais conjointement, les oppositions les plus bêtes et les plus inutiles du monde.

François Cocq  

2 commentaires sur “Les oppositions les plus bêtes (et inutiles) du monde

  1. Jean Paul MAÏS dit :

    J’espère François que ce n’est pas une inextinguible rancune qui te fait parler ainsi ?
    Tu sais comme moi que les groupes de la vraie gauche sont riquiqui. Que peuvent-ils proposer face à une cohorte de godillots qui ne sont là que pour bloquer le fonctionnement démocratique et … empocher au passage une confortable récompense ?
    Cela dit, je confirme que le spectacle offert par les partis de gauche est affligeant,
    des loosers assumés !

    J'aime

  2. Labarre G. dit :

    Oui, les oppositions sont lamentables. Oui le néolibéralisme a détruit les lits.
    Mais il faudrait avant tout balayer devant sa porte : ne rentrez pas dans le jeu de la surenchère « facho-sanitaire ». Ne mettez pas le doigt dans l’engrenage des « plus de confi-masko-PCR-vaccins » :
    Non les confinements ne servent à rien (cf. courbes des mesures vs. malades du 1er confinement dans tous les pays). Non les masques sont inutiles (à part pour se protéger des postillons des tuberculeux covidiens). Non une PCR positive ne veut strictement rien dire si le CT est supérieur à 33 (càd 95% des cas). Non les personnes asymptomatiques ne sont pas contagieuses, sauf p-ê dans les 3 à 5 jours avant le déclenchement des symptômes (c’est-à-dire une personne ad vitae aeternam asymptomatique n’est d’aucun danger – son masque porté tout le temps sera un nid de ses propres miasmes pulmonaires). Et pire encore, les thérapies géniques à ARNm, appelés par 99% des gens des « vaccins », sont plus un crime contre l’humanité qu’autre chose (cf. plus de 200 décès en France post-vaccination, cela promet pour les futures maladies chroniques qui arriveront dans les mois et années prochaines). Les coronavirus mutent tous les 3-5 mois, et muteront encore plus via les recombinaisons d’ARN (cf. Christian VELOT au Criigen).

    SVP, ne répétez pas la propagande médiatico-medico-macronienne (càd 99% des interventions qu’on entend et répète comme un perroquet sans aucun recul). La première des choses à faire est la prophylaxie (vit.D + zinc), puis surtout le TRAITEMENT des malades !! (par IVERMECTINE + un antibio macrolide type azithromycine/clarithromycine). Macron et ses amis techno-mondialistes ont 3 longueurs d’avance sur vous, la Gauche radicale, et toute l’opposition. Ne laissez pas le champ du bon sens au seul souverainiste qui a compris tout ça (F. Philippot). La Droite et la Gauche n’existent plus ! C’est les Mondialistes (95%) vs. les Souverainistes (5%), rien d’autre ne compte en ce moment crucial pour la survie de la Démocratie.
    Changez de stratégie !! Où sont les syndicats d’enseignants dans la rue pour arrêter le massacre contre nos enfants ?!!
    (désolé de m’emporter, mais toute la Gauche radicale me désespère, et vous aussi)

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s