L’Etat, cet inconnu

A l’occasion de  cette émission de rentrée de Quartier Constituant, nous recevions avec ma compère Charlotte Girard et Laëtitia Riss, rédactrice en chef à Le Vent se Lève, le sociologue Christian Laval, co-auteur avec Pierre Dardot de « Dominer, enquête sur la souveraineté en occident ».

L’émission,en accès libre lors de sa première diffusion, est désormais à retrouver sur Quartier général.

Défausse

Editorial de la feuille constituante du 14 septembrehttps://www.lesconstituants.fr/

La seconde vague du Covid déferle donc sur le pays. L’appeler « rebond épidémique » comme le fait le gouvernement ne masque pas la tragédie de répétition : l’impréparation initiale a laissé place à l’inaction et à la défausse. Lire la suite

Au pays des lapins blancs

C’est la rentrée politique et, comme au Pays des Merveilles de Lewis Carroll, le temps est totalement déréglé. Les lapins blancs s’agitent frénétiquement hors du terrier par peur d’être en retard pour la présidentielle prévue pour dans … 20 mois. A l’heure de la crise sanitaire et de la dévastation économique et sociale, les gesticulations politiciennes pour le trône présidentiel se mêlent aux calculs électoralistes à courte vue. Lire la suite

Bayrou pour laisser la France en plan

Il aura fallu le covid pour que l’idée du retour d’un commissariat au Plan s’impose chez ceux qui depuis trente ans ne jurent que par l’auto-régulation du marché et sa prétendue vertu prospective et créatrice. Mais point trop n’en faut : comme souvent avec Macron, l’annonce annihile l’objet. En nommant auprès de lui en tant que Haut-Commissaire au plan le revenant récidiviste et tenant de la souveraineté européenne François Bayrou, Emmanuel Macron efface les raisons qui ont fait de la planification nécessité. Lire la suite

Héritage

Religion et politique ne font pas bon ménage et le mélange des genres est rarement dénué d’arrière-pensées. C’est ce que j’ai rappelé le 15 août après que Marine Le Pen a profité de l’Assomption pour replacer la France « sous le patronage de Notre-Dame ». Lire la suite

Avec Macron, la Vème République de tous les abus

Pour ce dernier épisode de Quartier constituant de la saison, je recevais, avec les constituants Jeannick Le Lagadec et Alphée Roche-Noël, le directeur des études de l’Institut Rousseau Benjamin Morel. L’occasion de faire le point avec lui sur l’actualité politique et d’interroger nos institutions : Macron est-il en train de pervertir la Vème République ou bénéficie-t-il d’un régime intrinsèquement pervers ?

 

Castex : un choix dangereux, idéologique et politicien

Mon regard sur l’actualité ce 5 juillet dans l’émission de Valérie Expert sur Sud Radio. Avec notamment :

– Covid et enterrement de la gestion de crise : 3’40 »

– La nomination de Castex : un choix dangereux, idéologique et politicien : 26’30 »

– Les priorités de Macron enfoncent la France : 36’45

– La monarchie présidentielle de Macron réclame les pleins pouvoirs : 44’15 »

Le clone

Emmanuel Macron a donc décidé de changer de premier ministre et de nommer Jean Castex à Matignon. Décision solitaire et personnelle. Hors de tout contexte politique. Pour des calculs purement politiciens. En installant à Matignon le clone de celui qu’il vient d’évacuer. Pour une même politique. La Vème est une lente agonie. Lire la suite

La débâcle démocratique des municipales

Infographie source Le Monde

Ces élections municipales marquent un tournant dans la vie démocratique de notre pays. L’abstention est devenue explosive et s’est en effet affirmée comme un acte politique en réponse à l’incurie politicienne qui préside aux destinées du pays. Dans ce contexte, c’est le vert-nissage qui l’emporte au sein de la minorité qui se prête encore au jeu électoral. La social-écologie ressuscite la social-démocratie, tandis que le pouvoir présidentiel et ceux qui se présentent comme ses principaux opposants subissent un échec cuisant. Lire la suite

Abstention : la gifle à Macron

Editorial de la Feuille constituante du 29 juin

60 % d’abstention pour un second tour, à enjeux, d’élections municipales ! Un niveau stratosphérique de désaveu populaire, incomparable avec tout ce qui a déjà été vu. Or si les 55% d’abstention du premier tour résultait était largement imputables au Covid, l’abstention plus importante encore pour ce second tour est une sanction directe infligée à Emmanuel Macron pour sa gestion calamiteuse de ces élections municipales. Lire la suite