Banlieues : Macron désengage l’Etat

Tribune publiée samedi 26 mai dans le Huffington Post

Le 22 mai, le président Macron renonçait à appliquer un « plan banlieue » et appelait à « changer de méthode ». M. Macron joue les modestes. Plus encore qu’une nouvelle méthode, le chef de l’Etat a défini une nouvelle philosophie pour les banlieues : celle du règne du chacun pour soi et du désengagement assumé de l’Etat. Lire la suite

Le pacte girondin cible l’Etat

Tribune publiée dans le magazine La gazette des communes du 30 avril

Le premier ministre M. Philippe présentait le 4 avril le projet de réforme constitutionnelle. Sous couvert de continuité avec l’existant, l’exécutif entend en réalité, à travers notamment le « pacte girondin », faire muter le cadre commun qui régit la vie des Français pour le mettre en adéquation avec les visées européistes M. Macron. Lire la suite

« Au nom de la souveraineté populaire, chaque peuple libre est donc fondé à désobéir à ces traités »

Interview au journal Première Heure publiée le 23 mars. Propos recueillis par M. Hervé Guénot

PH : Vous estimez dans votre livre que le Président Macron en définissant le concept de souveraineté européenne vide de son contenu le concept de souveraineté populaire. Qu’entendez-vous par là ?

FC: La notion de souveraineté désigne ce qui est « au-dessus des autres dans son genre ». C’était au départ le souverain, le monarque. En France, dans le prolongement de Rousseau notamment, l’idée républicaine a conduit d’un côté à faire du peuple le détenteur inaliénable de la souveraineté, et de l’autre à définir la Nation en tant que corps politique, et non pas ethnique ou que sais-je encore. De là découle le primat de la souveraineté populaire et la définition du cadre dans lequel elle est la plus à même de s’exprimer, le cadre national. Lire la suite

Sur la crise du consentement à l’autorité publique

Le 9 janvier, j’étais l’invité de Francis Laloupo sur Radio Africa n°1 pour évoquer le rapport aux forces de sécurité. L’émission à retrouver ici.

Mes interventions :

  • Sur les évènements de Champigny et le consentement à l’autorité publique à 3’12 »
  • Pour une force de sécurité publique républicaine à 24’26 »
  • Sur Gérard Collomb et la politique de la ville, 38’48 »
  • Sur la restauration du consentement à l’autorité publique, où il est question des parlementaires mis en examen, des fraudeurs fiscaux et du non-lieu pour la mort de Rémi Fraisse,  à 40’40 »
  • Sur la vertu républicaine à 46’46 »

Restaurer le consentement à l’autorité publique par la vertu républicaine

J’étais mercredi 3 janvier l’invité de l’émission Conversations sur i24news. L’occasion de revenir sur les agressions de deux membres des forces de l’ordre à Champigny mais aussi sur les tâches qui attendent La France Insoumise en 2018.

La vidéo à retrouver ici