Les médias, adversaires ou acteurs du mouvement populaire ?

Pour ce septième épisode de Quartier constituant sur QG, avec mon amie Charlotte Girard nous recevions Edwy Plenel, directeur de la rédaction de Mediapart et auteur du livre La sauvegarde du peuple.

L’occasion de l’interroger sur la place et le rôle des médias non pas dans la séquence destituante lorsqu’il s’agit de mettre à jour des effets de système, pas même lorsqu’une 6ème République sera advenue, mais bien au coeur du processus constituant que nous voyons actuellement se dessiner.

Les médias peuvent-ils s’abriter derrière une objectivité supposée (hum…) doivent-ils prendre parti, le parti du peuple ?

Echange (et émissions précédentes) à retrouver ci-dessous ou sur le site de Quartier général.

Macron et le gouvernement savaient

Pour Quartier Général, je retrace la genèse du maintien irresponsable des municipales par Emmanuel Macron et Edouard Philippe.

En révélant le 17 mars 2020 dans « Le Monde » le cynisme gouvernemental Agnès Buzyn a jeté un pavé dans la mare. Mais, la mare avait déjà débordé. Le maintien des élections municipales était en effet apparu aux yeux de tous comme une tentative absurde et criminelle de manipulation a-démocratique par le pouvoir en place. Un scandale d’Etat. Et plus encore. Car au-delà de Macron et Philippe, tous les responsables politiques, guidés d’abord par leurs intérêts partisans, ont cotisé pour le maintien de cette élection. La caste politicienne est responsable d’atteinte à la sûreté du peuple. Macron, lui, est coupable et devra le moment venu être châtié pour cela.

Lire la suite sur le site de Quartier général.

L’heure des comptes viendra

Billet que j’ai publié le 17 mars dans Marianne au lendemain de l’intervention télévisée du chef de l’Etat

Lundi soir, Emmanuel Macron a donc parlé. Après que son Premier ministre a pris la parole 48h avant. Après que Macron l’avait déjà eu fait deux jours encore auparavant. La gestion de crise par le pouvoir s’apparente chaque jour un peu plus à une navigation à vue, sans cap ni décision, les mesures d’un jour contredisant celles de la veille. L’heure n’est certes pas à la polémique stérile. Mais elle n’est pas non plus à laisser les pleins pouvoirs sans droit de regard à ceux dont les choix sont sujets à caution.

Lire la suite sur le site de Marianne

 

La démocratie confinée

Mon interview à Reconstruire

Retrouvez ici mon interview à Reconstruire

Tribune publiée le dimanche 1er mars dans la revue en ligne Reconstruire

Macron a donc dégainé le 49-3.

Après la démocratie sociale ridiculisée en amont du 5 décembre, après la démocratie plébéienne méprisée et niée dans son rejet de la réforme depuis trois mois, voilà la démocratie représentative à son tour muselée par l’utilisation abusive d’un article de la Constitution de la Vème République, symbole de la toute puissance du corset institutionnel de la monarchie présidentielle. Lire la suite

Macron est-il du côté du droit ?

Dans cette cinquième livraison de Quartier constituant sur Quartier général, retour sur la mobilisation contre la réforme des retraites avec l’avocate Caroline Mécary et réflexions sur le rapport de macron à l’état de droit