Municipales : la fuite en avant

Emmanuel Macron et son gouvernement s’apprêtent à rendre leur verdict quant à la tenue du second tour des municipales au mois de juin. En l’état actuel des connaissances et des perspectives de déconfinement, le maintien de celui-ci à cette date apparaîtrait comme un énième épisode de la fuite en avant qui vise à occulter la dramatique faute initiale du maintien du 1er tour le 15 mars dernier. Lire la suite

De la santé publique au salut public

Pour ce 8ème épisode de Quartier constituant, nous recevions Frédéric Pierre, docteur en science politique, sociologue, chargé de recherche au CNRS, et spécialiste des questions de santé. L’occasion d’une analyse sans concession de la destruction programmée de notre système sanitaire, mais l’occasion aussi de penser le retour de l’utilité sociale comme un élément constituant et d’agrégation populaire.

Réhabiliter les travailleurs pour refonder le peuple

Tribune également publiée sur le site de Reconstruire.

Ce 1er mai, le muguet restera confiné. Loin des défilés, la journée internationale des travailleurs n’en trouvera pas moins un écho retentissant à l’heure où s’effondrent les constructions économiques et les représentations sociales qui structuraient l’ordre ancien. L’activité de celles et ceux qui font au quotidien tourner le pays est enfin réhabilitée. Alors que la France et le monde affrontent un virus qui joue le rôle d’un grand révélateur, les “premiers de corvée” sont aussi indispensables que les “premiers de cordée” sont inutiles. Lire la suite

Macron confisque la refondation

Ma réaction au discours d’Emmanuel Macron dans une tribune à retrouver sur GG, le média libre.

L’intervention du chef de l’Etat était attendue. Pourtant très vite, l’assoupissement gagnait jusqu’aux plus attentifs. Même rhétorique guerrière qu’il y a trois semaines, même stratification de la société en lignes de front, même aveux d’impuissance : pour un peu on aurait cru à une rediffusion !

Lire la suite sur le site de QG

La légitimité de Macron en question

Ma tribune dans Marianne le lundi 13 avril.

La crise de légitimité couve depuis trop longtemps pour que l’incurie paroxystique de l’impolitique gouvernementale et de système, entendre par impolitique ce qui est contraire à une politique d’intérêt général, ne se traduise pas quasi instantanément en sortie de confinement par un ultime effondrement du consentement.

Retrouvez la suite sur le site de Marianne en cliquant ici.

Le déconfinement est aussi politique

Tribune publiée sur le Huffington Post samedi 11 avril avec Sacha Mokritzky avec qui je viens de sortir Retraites, impasses et perspectives, Vers le mouvement populaire, livre augmenté du chapitre Coronavirus, Solder les comptes (Editions du Borrego)

À « ceux qui ne sont rien » et qui font tenir le pays: rendez-vous à l’heure du déconfinement. Il serait en effet naïf de croire qu’Emmanuel Macron et son gouvernement ne poursuivrons pas leur cynique agenda politique. Nous devrons solder les comptes et jeter les bases d’une autre société.

Lire la suite sur le Huffington Post

 

Les médias, adversaires ou acteurs du mouvement populaire ?

Pour ce septième épisode de Quartier constituant sur QG, avec mon amie Charlotte Girard nous recevions Edwy Plenel, directeur de la rédaction de Mediapart et auteur du livre La sauvegarde du peuple.

L’occasion de l’interroger sur la place et le rôle des médias non pas dans la séquence destituante lorsqu’il s’agit de mettre à jour des effets de système, pas même lorsqu’une 6ème République sera advenue, mais bien au coeur du processus constituant que nous voyons actuellement se dessiner.

Les médias peuvent-ils s’abriter derrière une objectivité supposée (hum…) doivent-ils prendre parti, le parti du peuple ?

Echange (et émissions précédentes) à retrouver ci-dessous ou sur le site de Quartier général.

Macron et le gouvernement savaient

Pour Quartier Général, je retrace la genèse du maintien irresponsable des municipales par Emmanuel Macron et Edouard Philippe.

En révélant le 17 mars 2020 dans « Le Monde » le cynisme gouvernemental Agnès Buzyn a jeté un pavé dans la mare. Mais, la mare avait déjà débordé. Le maintien des élections municipales était en effet apparu aux yeux de tous comme une tentative absurde et criminelle de manipulation a-démocratique par le pouvoir en place. Un scandale d’Etat. Et plus encore. Car au-delà de Macron et Philippe, tous les responsables politiques, guidés d’abord par leurs intérêts partisans, ont cotisé pour le maintien de cette élection. La caste politicienne est responsable d’atteinte à la sûreté du peuple. Macron, lui, est coupable et devra le moment venu être châtié pour cela.

Lire la suite sur le site de Quartier général.

L’heure des comptes viendra

Billet que j’ai publié le 17 mars dans Marianne au lendemain de l’intervention télévisée du chef de l’Etat

Lundi soir, Emmanuel Macron a donc parlé. Après que son Premier ministre a pris la parole 48h avant. Après que Macron l’avait déjà eu fait deux jours encore auparavant. La gestion de crise par le pouvoir s’apparente chaque jour un peu plus à une navigation à vue, sans cap ni décision, les mesures d’un jour contredisant celles de la veille. L’heure n’est certes pas à la polémique stérile. Mais elle n’est pas non plus à laisser les pleins pouvoirs sans droit de regard à ceux dont les choix sont sujets à caution.

Lire la suite sur le site de Marianne

 

La démocratie confinée

Mon interview à Reconstruire

Retrouvez ici mon interview à Reconstruire

Tribune publiée le dimanche 1er mars dans la revue en ligne Reconstruire

Macron a donc dégainé le 49-3.

Après la démocratie sociale ridiculisée en amont du 5 décembre, après la démocratie plébéienne méprisée et niée dans son rejet de la réforme depuis trois mois, voilà la démocratie représentative à son tour muselée par l’utilisation abusive d’un article de la Constitution de la Vème République, symbole de la toute puissance du corset institutionnel de la monarchie présidentielle. Lire la suite