L’affaire Benalla, c’est la République des fripons

Chers lectrices et lecteurs, laissez moi vous présenter pour cette nouvelle année, pour  vous et les vôtres, mes meilleurs voeux de solidarité et de fraternité, mais aussi de combat pour renverser l’ordre établi.

A celles et ceux qui parmi vous aspirent à me retrouver à l’écrit, je vous prépare pour les semaines à venir une poursuite de mon analyse sur le blocage démocratique actuel  initiée avec le livre Alerte à la souveraineté européenne ! La chimère de Macron contre la souveraineté populaire

D’ici là, je vous livre ici mon passage sur RT France le29 décembre à l’occasion de l’Acte VII des Gilets Jaunes. L’occasion de revenir sur l’affaire Benalla mais aussi sur le fait que « le grand absent de la forme représentative, c’est le peuple ! »

Agapes élyséennes et européennes

Lorsque j’ai appris la tenue de ce « dîner secret » à l’Elysée auquel Emmanuel Macron a convié mardi 20 novembre Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin, François Bayrou et autres Pierre Moscovici, je n’ai pu m’empêcher d’y voir la vérification que la grande coalition à la française se déployait désormais vers les européennes. Mais les noms des participants à ces agapes en disent un peu plus encore sur la nature du projet macroniste dont les élections européennes constituent l’un des fondements. Lire la suite

A bâtons rompus, épisode 1

Nouveau rendez-vous désormais régulier, l’émission A bâtons rompus se propose d’initier chaque semaine en une dizaine de minutes un débat que nous vous invitons à prolonger et enrichir de vos commentaires et analyses.

A bâtons rompus, épisode 1 c’est ici et maintenant.

Au programme cette semaine, Macron après l’été confronté à la vague destituante.

Benalla : la milice macroniste qui menaçait l’Assemblée

Tout s’accélère : Alexandre Benalla, le bras armé d’Emmanuel Macron, avait apprend-on un badge d’accès à l’hémicycle de l’Assemblée nationale. La milice privée de l’exécutif avait donc ses entrées dans le temple républicain du législatif. L’affaire n’ébranle plus simplement l’Etat, elle dévoile l’atteinte portée à la République. Lire la suite

Des barbouzes à l’Elysée : l’autre versant de la Caste

L’affaire Benalla & Co est bien une affaire d’état. Au regard de la gravité des faits établis, de l’immunité organisée depuis de l’Elysée et dont atteste le calendrier, des ordres dont il apparaît en conséquence qu’ils émanaient directement du Château, la gravité de l’affaire n’est pas simplement pénale, elle devient politique. Et donne dès à présent à voir un autre versant de la Caste : celui de la toute puissance qui se croit autorisée à manipuler les faits, à corrompre et à falsifier la vérité, à altérer l’idéal et le réel. Lire la suite

La vérité si il ment

Le président Macron était le 9 juillet devant le Congrès réuni à Versailles. Si j’aurai prochainement l’occasion de revenir sur un certains nombres de notions évoquées à cette occasion, notamment celle « d’état providence du XXIème siècle », et quand bien même son discours est resté à un grand niveau de généralités qui en relativise l’intérêt, j’ai cependant été écouter en détail ce qu’il disait sur l’Europe. Sur ce point, l’incantation se fait dogme et se prévaut des atours de la « vérité » révélée. Jugez plutôt. Lire la suite