La débâcle démocratique des municipales

Infographie source Le Monde

Ces élections municipales marquent un tournant dans la vie démocratique de notre pays. L’abstention est devenue explosive et s’est en effet affirmée comme un acte politique en réponse à l’incurie politicienne qui préside aux destinées du pays. Dans ce contexte, c’est le vert-nissage qui l’emporte au sein de la minorité qui se prête encore au jeu électoral. La social-écologie ressuscite la social-démocratie, tandis que le pouvoir présidentiel et ceux qui se présentent comme ses principaux opposants subissent un échec cuisant. Lire la suite

Macron consacre le fait minoritaire

Un quart des maires élus avec plus de 50% d’abstention, plus de 500 d’entre-eux qui n’ont recueilli qu’autour de 15% du corps électoral ! Alors que se profile le second tour des municipales pour justifier le maintien du premier qui avait été absurdement imposé, l’ampleur du désastre démocratique constaté à cette occasion se révèle par les chiffres. Lire la suite

Du TCE au Covid, l’agonie de l’UE

A l’occasion des 15 ans du Non au Traité constitutionnel européen, c’est double dose.

D’abord une tribune collective publiée ce jour dans Marianne qui, à l’heure où certains profitent du retour sur le devant de la scène de la souveraineté pour en faire une identité propre par laquelle ils se définissent, et où à l’inverse d’autres la corsètent dans une souveraineté européenne technocratique, rappelle que la souveraineté est un levier puissant si elle est populaire, permanente et qu’elle garantit l’indépendance stratégique. Lire la tribune ici.

Et en complément le 8ème épisode de Quartier constituant diffusé sur QG où nous avons eu le plaisir d’échanger avec l’essayiste et spécialiste des questions européennes Coralie Delaume.

Les fous du stade

Les Charlots gouvernent tant l’incohérence touche au burlesque. La saison de Ligue 1 de football est ainsi arrêtée depuis le 28 avril sur décision du 1er ministre. Pourquoi pas. Sauf que les semaines passant, cette décision si précipitée se révèle prendre à contre-pied les propres injonctions de l’exécutif sur la reprise du travail, de l’école, des transports…, et aller à contre-sens de ce qui ce fait dans les autres championnats européens. L’arrêt de la saison par le 1er ministre n’était donc pas anodin mais bien politique. Lire la suite

Discussion

Lenny Benbara, fondateur et responsable du développement du média d’opinion Le Vent se lève, vient de publier sur ce site une contribution importante au débat public. Non seulement il s’essaie à « mettre au jour ce qui se joue dans l’extraordinaire crise devant nous », mais, après avoir dressé le champ des possibles, il échafaude une réponse politique et, contrairement à beaucoup, fait l’effort de donner les axes de sa déclinaison concrète. Je ne saurais donc trop en conseiller la lecture. Parce qu’une telle réflexion est stimulante et nourrissante, je vais me permettre d’y apporter quelques commentaires dont j’espère qu’ils serviront à pousser plus loin la pensée commune. Lire la suite

Politique sanitaire de l’offre : le crash test

Le coronavirus joue le rôle de grand révélateur. Si l’impréparation, la désorganisation et même la pénurie sautent aux yeux de tous et produisent d’ores et déjà des effets terribles en termes de santé publique, elles ont aussi un effet rebond : elles conduisent à des choix politiques contraires à l’intérêt général. Une politique sanitaire de l’offre s’emboîte dans la toute puissante mais absurde politique économique de l’offre imposée au service public ces dernières années. Se met ainsi en place en pleine crise sanitaire un système qui consiste à décider non pas en fonction de ce qui devrait être fait, pas même de ce qui pourrait l’être en fonction de l’existant, mais de ce qui peut être pratiqué pour occulter les choix désastreux dont on meurt aujourd’hui. Lire la suite

Macron et la mise en danger de la vie d’autrui

Emmanuel Macron a donc livré le verdict du Prince : les écoles vont fermer mais les élections municipales seront maintenues. Pour le reste, du bla-bla, et aucune mesure concrète à même d’aider nos dévoués soignants à faire face à la tâche immense qui les attend. L’incohérence et l’irresponsabilité dominent plus que jamais au plus haut sommet de l’Etat. Lire la suite

Vers le mouvement populaire

Avec mon ami Sacha Mokritzky, jeune et brillant rédacteur en chef de la revue en ligne Reconstruire, nous avons tenu un récit jour après jour du mouvement contre la réforme des retraites. Nous avons cherché à tirer à chaud un bilan de cette expérience en analysant les impasses d’un mouvement qui s’est enfermé dans les vieilles grilles de lecture syndicales et qui s’est refusé à assumer sa dimension populaire, dont nous pensons qu’elle est la seule à même de rompre avec la spirale de l’échec. Lire la suite

De quoi le 49-3 est-il le nom ?

Mon édito pour la feuille constituante du 24 février 2020

Voici quelques semaines, le gouvernement laissait entendre qu’il réfléchissait à utiliser   de l’article 49 alinéa 3 de la constitution pour faire passer sa réforme des retraites. A l’époque, il s’agissait surtout d’un artifice de communication pour paraître plus démocrate en n’y ayant finalement pas recours.. Mais, depuis, l’obstruction parlementaire de LFI et le PCF conduit le gouvernement à envisager sérieusement l’usage du 49-3 pour avaliser le texte. Lire la suite

L’Assemblée nationale n’a pas mandat pour casser nos retraites !

Tribune que je cosigne publiée dans le Huffington Post le 15 janvier

Le 17 février, le projet de loi sur les retraites doit être examiné par l’Assemblée nationale.

En ne renonçant pas à l’examen parlementaire d’un texte qui a d’ores et déjà suscité le plus long mouvement social du dernier demi-siècle et auquel les Français s’opposent très majoritairement, le gouvernement bafoue la démocratie.

Lire la suite de la tribune sur le site du Huffington Post ici