Pharaon et grand-prêtre : Tout-en-Macron

De Tanis ou Thèbes à Versailles, l’histoire balbutie. Balayé Jupiter. Rarement discours présidentiel devant la représentation nationale avait à ce point tenu des oripeaux de l’antique. Et ce qui se voulait être le discours sur l’état de l’union de Pharaon a plus ressemblé aux prophéties du grand-prêtre adressées à ses fidèles, à coups de jugements lapidaires, menaces et autres mises à l’index. La puissance du règne de Pharaon et l’ésotérisme au service de sa réalisation matérielle : Tout-en-Macron. Lire la suite

Hamon à contretemps

Benoît Hamon vient de quitter le PS pour mieux lancer son mouvement du 1er juillet. Que ne l’a-t-il pas fait plus tôt ? La présidentielle en eût été changée. Que ne le fait-il pas plus tard ? La refondation politique n’interfèrerait pas avec la mobilisation sociale. A agir de la sorte à contretemps, Benoît Hamon en est réduit à susciter un tsunami dans un verre d’eau. Lire la suite

Les 500 familles : les chiffres de l’accaparement

Pas de longue dissertation aujourd’hui mais quelques chiffres que je voudrais figer pour que nous les ayons demain à l’esprit. Challenge vient en effet de rendre son palmarès annuel des 500 plus grosses fortunes de France. Par delà le ridicule des sommes qui sont sans commun rapport avec la réalité matérielle, c’est leur évolution qui donne à voir la progression de l’accaparement de la richesse produite, nourrie par une économie virtuelle financiarisée faite de phénomènes de bourse au détriment des acteurs de l’économie réelle. Lire la suite

Législatives : quand Macron recycle les ministres de Hollande

Plus les investitures de la République En marche ! s’affinent et plus la résurgence des gouvernements Hollande prend forme. La liste des circonscriptions sur lesquelles le mouvement de M. Macron n’investit pas de candidat laisse ainsi apparaître que la majorité des ministres du quinquennat Hollande qui se représente se voit protégée. Les coupables du quinquennat précédent sont donc recyclés. Le renouvellement annoncé par M. Macron est donc d’abord affaire de continuité. Lire la suite