L’Assemblée nationale n’a pas mandat pour casser nos retraites !

Tribune que je cosigne publiée dans le Huffington Post le 15 janvier

Le 17 février, le projet de loi sur les retraites doit être examiné par l’Assemblée nationale.

En ne renonçant pas à l’examen parlementaire d’un texte qui a d’ores et déjà suscité le plus long mouvement social du dernier demi-siècle et auquel les Français s’opposent très majoritairement, le gouvernement bafoue la démocratie.

Lire la suite de la tribune sur le site du Huffington Post ici

2020, l’année du Tous ou rien

Tribune collective publiée ce 9 janvier dans Marianne

Par Flavien Chailleux, gilet jaune, fonctionnaire au sein du ministère du travail, François Cocq, essayiste, Jean-Marc Devauchelle, militant syndical SUD Santé Sociaux, Eric Drouet, gilet jaune, Charlotte Girard, maîtresse de conférences de droit public, constitutionnaliste, Manon Le Bretton, enseignante et élue rurale, Sacha Mokritzky, directeur de la communication du média Reconstruire.org, Régis Portalez, ingénieur, Manon Milcent, étudiante gilet jaune

« Je me révolte donc nous sommes ». Ainsi, en 1951, parlait Albert Camus, qui nous a quittés il y a tout juste soixante ans, dans son ouvrage L’Homme révolté. Ces mots résonnent chaque jour avec plus d’acuité dans une France minée par l’individualisation à outrance, empêtrée dans les travers tortueux et torturés du libéralisme financier de la Macronie. Depuis le 5 décembre 2019, et plus encore depuis le 17 Novembre 2018, c’est un monde nouveau qui se construit au quotidien. Mais celui-ci ne peut émerger qu’en se dotant des outils d’une lutte victorieuse, c’est-à-dire en s’affranchissant de la routine de mobilisations stériles dont se jouent désormais les pouvoirs en place. Les gilets jaunes ont mis un coup dans la fourmilière ; prenons acte que plus rien ne doit être comme avant.

Lire la suite sur le site de Marianne

17 décembre : la date pivot

Un mouvement social a ses séquences. Celui contre la réforme des retraites à la sauce Macron aussi. Et le 17 décembre apparaîtra à l’avenir comme la date pivot de celui-ci. Après la démonstration du nombre le 5 décembre, le 10 décembre était apparu comme un simple point d’étape empreint d’une forme d’attentisme. Le 17 décembre vient balayer cela en donnant à voir une force populaire joyeuse, sereine et confiante en son destin commun. C’est là une bascule qui pourrait s’avérer décisive. Lire la suite

Le temps constituant

J’ai le plaisir de vous annoncer la parution en cette fin d’année d’un ouvrage collectif, Le temps constituant, aux Editions du Borrego. Trois tables-rondes et discussions croisées autour de l’idée du processus constituant pour faire grandir une perspective refondatrice pour à nouveau faire société. Extraits. Lire la suite

Retraites : de la fin du mois au début du nous

La mobilisation du 5 décembre est sans conteste une remarquable réussite pour toutes celles et tous ceux qui en sont partie prenante, et ce grand nombre va bien-au-delà des grévistes et des manifestants. Pour autant, à ce stade, elle demeure sans réponse de la part du gouvernement Macron. Alors qu’une grève reconductible se poursuit dans plusieurs secteurs dont les transports, et à la veille d’une nouvelle journée d’action ce 10 décembre, il importe de bien comprendre quels sont les ressorts si propulsifs de ce mouvement pour ne pas perdre l’élan populaire et se briser sur le mur institutionnel derrière lequel entend se réfugier le président de la République. Lire la suite

De l’Espagne à l’Autriche, des impasses démocratiques dont se nourrit l’extrême-droite

Et de quatre ! Quatrièmes élections générales en Espagne en moins de quatre ans et une fois encore aucune majorité, fût-ce sous la forme d’une coalition, ne se dégage. L’Espagne est devenue un laboratoire grandeur nature de l’impasse démocratique qui frappe l’UE, comme en atteste le pendant autrichien intervenu au même moment. A l’heure de l’effondrement des légitimités représentatives, les peuples refusent en conscience de déléguer leur souveraineté. Pour le meilleur, peut-être, mais aussi potentiellement pour le pire si nul débouché émancipateur et refondateur ne leur est proposé. Lire la suite