Le château de cartes du renouveau macroniste

Chronique du 17 novembre pour L’heure du peuple

Voyez M. Macron. Bien que sa place dans la cabine de pilotage de la caste ait été établie de longue date, que ce soit en tant que banquier d’affaires au service des futurs premiers de cordée, ou comme secrétaire général adjoint de l’Elysée ou encore ministre de l’économie, cela ne l’a pas empêché d’incarner le renouvellement, voire le renouveau, chez un nombre suffisant de nos concitoyens pour se qualifier au premier tour de l’élection présidentielle. Lire la suite

LREM : un congrès aux airs de déjà vu

Cette fin de semaine, La République en marche (LREM) tient son premier congrès à Lyon. L’enjeu n’est pas neutre pour M. Macron. Celui-ci a en effet durant sa campagne fait de l’image renvoyée par son mouvement un marchepied vers la fonction élyséenne. Au point d’afficher encore pour slogan de son mouvement : « Tout commence par la rénovation de l’engagement politique ». Mais si la politique de M. Macron n’a été permise que parce que celui-ci a d’abord convaincu d’une forme de renouveau dans l’engagement, qu’advient-il alors de l’assise de cette politique lorsque grandit et se propage la déception sur l’implication populaire permise au sein de LREM ? Lire la suite

Le Monde, sherpa des premiers de cordée

« Président des riches », « Premiers de cordées », M. Macron est trop féru de communication politicienne pour ne pas avoir diagnostiqué le caractère abrasif des sparadraps qui lui collent désormais à la peau. Alors il réagit et cherche à s’en délester. Pour cela, il lui aura suffi de passer consigne au quotidien de révérence pour que celui-ci s’exécute : le journal Le Monde s’est immédiatement attelé à la tâche pour réhabiliter l’expression « premiers de cordée ». Et ce faisant le Président et les premiers de cordée eux-mêmes. Lire la suite

Un jour sans fin

Chronique du 10 novembre pour L’Heure du peuple

A défaut d’écrire la grande histoire, les bonimenteurs de l’immobilisme répètent sans fin la petite. L’actualité de la semaine en a malheureusement apporté une fois encore une démonstration éclairante. Lire la suite

Leur monde et le nôtre

Mon édito hebdo pour La France insoumise

Etrange semaine qui vient de s’écouler. Car les révélations des Paradise papers sont une chose. Le silence ouaté des dirigeants sur le sujet tandis que l’écoeurement populaire confine à la nausée en est une autre. Constater le hiatus, c’est regarder deux mondes que plus rien ne relie. Lire la suite

Un oeil sur la lutte (partie 2)

Chronique du vendredi 3 novembre sur L’Heure du peuple

La semaine dernière, je faisais ici le bilan de la séquence sociale qui a occupé le premier semestre du Président Macron et qui a vu ce dernier infliger un recul historique au camp du travail et des progressistes. Faire ce constat et en rester au statu quo est inopérant. Il s’agit de retrouver une efficacité qui semble perdue dans la capacité de mobilisation collective. La place respective des organisations, celle des individus, la définition et l’articulation des champs d’action et de pensée syndicale, politique, associative, ne sauraient plus longtemps demeurer un non-dit imposé à coups de charte d’Amiens car ils sont par contre tout sauf un impensé. Lire la suite