Macron : l’esquive avant la chute

Hier soir, Macron  a fait son cinéma : rigide, puis larmoyant, avant de terminer dépressif. Mais la comédie tourne au drame dès lors que Macron s’enferme dans deux impasses : en prenant soin d’éviter de toucher à la répartition des richesses, Macron redistribue aux gens leur propre argent ; en esquivant la question démocratique, Macron bloque toute reconquête par le peuple de sa souveraineté. La réponse de Macron est une esquive. Plus dure sera la chute. Lire la suite