Pause et rappel

A celles et ceux qui suivent régulièrement ce blog,

Comme vous l’avez constaté, ce blog est resté muet depuis quelques jours. Mes analyses reviendront je l’espère bientôt.

Mais je dois avouer qu’un ressort s’est cassé dans mon engagement le 5 janvier après l’injure qui m’a été faite.

Le clavier me brûle désormais les doigts, sans doute parce que je ne sais pas comment parler de la situation politique sans revenir sur la falsification d’identité politique dont j’ai été victime. Or le faire nuirait à mon camp et je m’y refuse.

Mais comme il me reste deux ou trois réflexes politiques, et comme je sais que nombre de camarades s’interrogent sur le futur Traité de l’Elysée qui doit être ratifié mardi 22 janvier, je vous livre ci-dessous si cela peut être utile  l’extrait de mon livre Alerte à la souveraineté européenne ! La chimère de macron contre la souveraineté populaire (Editions du Borego, mars 2018) qui traite du sujet.

François Cocq Lire la suite

Faire face au retour de l’Axe et ne pas le nourrir

La politique spectacle et la tyrannie de la communication se prêtent fort peu aux périodes de tension et d’instabilité comme celle que connaît aujourd’hui l’Europe. Le président Macron, à jouer les bravaches et les donneurs de leçon vis-à-vis de l’Italie, contribue par sa légèreté à renforcer un nouvel axe dur et potentiellement explosif au sein de l’UE. La politique du pire telle que la conçoit M. Macron porte en elle le danger comme la nuée dormante porte l’orage. Lire la suite

Les grandes coalitions n’y suffisent plus

Après le bipartisme du pareil au même pour appliquer les politiques bruxelloises, les gouvernements de grande coalition ont pris le relais pour échapper au désaveu démocratique. Mais ils n’y suffisent déjà plus comme l’a confirmé ce week-end le vote italien. Explications en images et dans mon livre : « Alerte à la souveraineté européenne ! La chimère de Macron contre la souveraineté populaire »