Manuel Valls, de l’inanité à la vacuité

« Le Conseil constitutionnel a pu mesurer en toute indépendance l’inanité totale des arguments invoqués ». C’est en ces termes que Manuel Valls réagissait par communiqué ce vendredi 8 décembre  à la validation de son élection par le Conseil constitutionnel. A dessein. Car M. Valls cherche à réécrire l’histoire pour mieux se dédouaner et éviter d’apparaître pour ce que suggère la décision du Conseil constitutionnel : il est un tricheur.  Lire la suite