Devant l’ARF, Valls abandonne l’égalité aux régions et la soumet à Bruxelles

Manuel Valls clôturait vendredi 10 octobre le Congrès de l’Association des Régions de France (ARF) à Toulouse. Et il ne s’est pas contenté d’offrir aux régions toute l’autonomie que réclamaient leurs barons socialistes. Le Premier Ministre a carrément érigé les régions en nouvelle clé de voûte de ce qu’il n’est plus convenable d’appeler la République. Manuel Valls leur cède ainsi la responsabilité d’assurer l’égalité entre les territoires. Pire, il assujettit celle-ci aux fonds octroyés par Bruxelles. Parce qu’il broie la République entre l’Europe et les régions, Valls est le bourreau de Marianne. Lire la suite

Pour la « France fédérale », Hollande lâche ses fauves sur la République

Source gallica.bnf.frFrançois Hollande a lâché ses fauves sur la République : Huchon, Lebranchu, Rousset, c’est à celui qui arrachera le premier le plus grand morceau de Marianne. Les vieux girondins décomplexés s’en donnent à cœur joie et croient tenir le temps de la revanche, eux qui, en bons libéraux, n’ont jamais digéré l’affront de 1793 et la mise en place d’une République Une et indivisible. Le premier appelle à un « Etat fédéral », la deuxième abandonne la décentralisation pour la « régionalisation », le troisième tire les ficelles de « l’adaptation des lois ». En deux semaines, Hollande et sa meute ont tenté de défaire ce que deux siècles de construction avaient patiemment réussi à forger. Lire la suite