Caporalisation présidentielle sur l’Assemblée

Chronique du 27 avril pour L’Heure du peuple

La mise à l’écart du député LREM Jean-Michel Clément, pour avoir osé affirmer et assumer ses convictions à l’occasion du vote sur la loi asile et immigration, en dit beaucoup sur la conception du fonctionnement des institutions, et pour tout dire de la démocratie, que se fait M. Macron. Lire la suite