La commune, cellule de base de la souveraineté populaire

logo (2)J’étais ce jeudi 27 novembre l’invité de Dimitri Pavlenko dans son émission « Le grand référendum » sur Sud-Radio. Au programme : faut-il fusionner les communes ? Dans le contexte de réforme territoriale et avec la proposition de loi de communes nouvelles (voir ici), l’austérité bruxelloise se décline par un étranglement des collectivités locales et la mise à distance du peuple. Emission à ecouter ou réécouter ici : http://www.sudradio.fr/Podcasts

 

 

L’insurrection citoyenne : de l’austérité au balai

JunckerIl y a le palpable et le diffus. Et celui qui appelle à la réaction n’est pas forcément celui qu’on croit. Le palpable, c’est la violence sociale du quotidien, c’est la corde de l’austérité passée au cou du peuple. Le diffus, c’est l’ambiance ouatée qui s’alourdit chaque jour de nouvelles affaires et magouilles qui mettent aux prises les tenants de tous bords de l’oligarchie : élu-e-s, conseillers du Prince, banquiers, grands patrons, nantis. L’austérité étrangle, la corruption et les affaires révulsent. Fous ceux qui s’attaqueraient à l’un sans prendre conscience du lien systémique qui l’unit à l’autre. Lire la suite

Aux parents d’élèves de payer la facture de l’austérité

Sapin2,71 milliards d’euros de baisse des dotations de l’Etat aux communes, telle est l’annonce du ministre Sapin.

Comment ne pas penser que cela aura un impact direct sur les écoles primaires de notre pays ? En alliant territorialisation et austérité, le gouvernement se fait le fossoyeur de l’école publique. Lire la suite

L’austérité est un puits sans fond

Cour des comptesLa cour des comptes et le Haut conseil des finances publiques viennent de révéler mercredi 28 mai que les rentrées fiscales en 2013 étaient inférieures de 14,6 milliards d’euros par rapport aux prévisions du gouvernement. Lire la suite

Valls, le vote camouflet

On peut prendre le problème comme on veut, le gouvernement Valls est illégitime à mettre en oeuvre son pacte de responsaustérité. Le vote intervenu à l’Assemblée Nationale ce mardi 29 avril est un désaveu cinglant pour le Premier Ministre. Quel que soit le sens dans lequel on prenne les chiffres, nulle majorité absolue ne se dégage. Un comble pour le premier Ministre d’un Président qui il y a encore quelques semaines pouvait compter sur l’appui de 325 député-e-s (291 socialistes, 17 écologistes et 17 radicaux). Il n’en reste plus que 265 (-18 %), et encore a t-il fallu mettre un couteau sous la gorge à nombre d’entre eux pour s’assurer de leur vote. Lire la suite

Remaniement : Valls affiche l’austérité dès les intitulés

VallsA l’annonce d’un nouveau gouvernement, beaucoup s’attachent aux noms égrainés par le secrétaire général de l’Elysée. Mais les intitulés des ministères sont bien souvent tout aussi explicites. La continuité affichée dans le petit personnel gouvernemental qui sert Manuel Valls ne saurait cacher l’approfondissement des politiques d’austérité qui apparaît alors, à commencer par cette affreuse résurgence sarkozyste : « ministre des comptes publics ». Etat des lieux. Lire la suite