La prime aux recteurs qui décoiffe Najat Vallaud-Belkacem

Pas vu pas pris croyait la ministre Najat Vallaud-Belkacem : un arrêté ministériel daté du 23 décembre 2014 a en effet augmenté de plus de 65% l’« indemnité de responsabilité » annuelle des recteurs. Bien sûr, une telle annonce choque alors qu’austérité faisant loi, les salaires des enseignants sont bloqués par le gel du point d’indice depuis 2010 et au moins jusqu’en 2017. Mais le geste de la ministre n’est ni gratuit ni anodin. Il s’inscrit dans le prolongement de la part variable de ladite prime mise en place par Luc Chatel en 2010 et sur laquelle Najat Vallaud-Belkacem s’est bien gardée de revenir. Elle intervient aussi quelques jours seulement après la divulgation de la future carte de l’éducation prioritaire qui installe les primes et salaires différenciés entre enseignants. De Chatel à Vallaud-Belkacem, c’est décidément la culture d’entreprise l’Oréal qui est toujours à la tête du ministère de l’éducation nationale. Lire la suite

Le MEDEF ou l’école aliénée

Ils auraient tort de s’en priver ! Confortés par la procession de ministres lors de son université d’été du mois d’août, le Medef lâche désormais la bride. Et devinez quoi ? Ils ont l’oreille de Matignon, de l’Elysée et d’ailleurs. 98 patrons menacent le dimanche, le gouvernement Ayrault se couche huit jours en adoubant le rapport Gallois sur la compétitivité. Laurence Parisot et Michel Pébereau charpentent l’école sauce Medef via une tribune dans Le Figaro,  le sempiternel Ayrault annonce 3 jours après qu’il faut faire découvrir l’entreprise dès le CP ! Lire la suite