Et Valls supprima la taxe à 75%

Manuel Valls ne dit pas seulement aux entreprises qu’il les aime dans toutes les langues, il leur donne aussi des gages. Et rendu à ce niveau d’effusions, ce n’est plus de l’amour, c’est de l’asservissement. Ainsi, lundi 6 octobre, paradant devant le parterre des banquiers à la City de Londres, Manuel Valls ne s’est pas contenté de son absurde mais désormais traditionnel : « My gouvernement is pro business ». Il a joint pour une fois les actes à la parole. Lire la suite

Ayrault « ne cède pas à la rue » ; A la droite et au Medef si !

Ayrault Europe 1Il aura suffi d’une interview le 13 février sur Europe 1 pour que Jean-Marc Ayrault mette à nues les raisons véritables de l’abandon en rase campagne de la loi sur la famille. Lorsqu’il affirme très sérieusement à propos de la mobilisation des taxis : « Je ne cède pas à la rue », il faut donner au Premier Ministre acte de ses propos. Mais c’est donc que ce sont d’autres raisons « impérieuses » qui ont présidé à donner gain de cause il y a tout juste 10 jours aux forces réactionnaires de la « Manif pour tous » qui avaient la veille battu le pavé.  Lire la suite

Hollande : le renoncement comme arme de recomposition

Hollande Voeux 2013Lundi 3 février, en début de soirée, le gouvernement annonçait le report sine die du projet de loi sur la famille qui n’était pourtant pas encore rédigé. La veille, fidèle à leur héritage, les droites avaient défilé. Et Hollande a cédé. Pourquoi cet « abandon en rase campagne » selon les termes du député écologique Noël Mamère ? Ce nouveau renoncement de François Hollande, parce que justement il s’inscrit dans une trop longue série de replis, ne saurait être vu comme une simple méthode de « gouvernance ». Il traduit au contraire les gages que le Président de la République entend donner à une partie du centre et de la droite pour concrétiser la recomposition vers laquelle convergent tous les trahisons qu’il inflige à la Gauche. Lire la suite

De la journée des bricoles au jour de colère : histoire de la contre-révolution

Parlement deBretagneJour de colère ? Ils étaient quelques milliers à défiler ce 26 janvier à Paris à l’appel de ce que la droite peut produire de plus réactionnaire. Ils étaient quelques milliers de valets qui servaient là, plus ou moins volontairement, la cause de leurs maîtres. Coïncidence encore une fois des dates, ce mouvement se révèle en tous points similaire à celui qui, le 26 janvier 1789,  vit selon Chateaubriand[i] verser le premier sang de la Révolution à l’occasion de la Journée des bricoles. Dans ce prolongement, des bonnets rouges au Jour de colère, les tenants de l’ordre établi connaissent manifestement parfaitement leur bréviaire contre-révolutionnaire. Lire la suite

Du Bourget à la politique de l’offre : Putain, deux ans !

sans-titre (2)Comme souvent le calendrier fait foi. C’est bien le 21 janvier que François Hollande lancera officiellement son « pacte de responsabilité » par une réunion ministérielle immédiatement suivie de ses vœux aux « acteurs de l’économie et de l’emploi ». Encore un concours de risette en perspective entre le Président de la République et le Medef. Le lendemain, c’est conseil ministériel sur la décentralisation et le 23 janvier conseil stratégique de la dépense publique. Voilà comment François Hollande entend célébrer le deuxième anniversaire du discours du Bourget : par la mise en œuvre dans tous les champs des atrocités énoncées lors de sa conférence de presse du 14 janvier. « Mon véritable adversaire, c’est la finance » ? Mon oeil ! Lire la suite

Et un dernier cadeau au Medef avant de finir 2013…

.affiche-parti-de-gauche-Dimanche-20-_1__mL’année 2013 avait débuté par le vote de l’ANI qui fracasse le code du travail. Elle s’était poursuivie avec la contre-réforme des retraites. Dans un ultime pied de nez aux salariés pour 2013, le Premier Ministre vient d’autoriser par décret l’ouverture le dimanche des enseignes de bricolage. Dès aujourd’hui et pour 18 mois, les « établissements de commerce de détail du bricolage [seront inscrits] sur la liste des catégories d’établissements pouvant déroger au droit au repos dominical ». Lire la suite

Avec les PV, la décentralisation de la taxe continue

PVLe gouvernement vient, au détour du projet de loi sur la décentralisation, de faire passer la dépénalisation du stationnement. Les maires fixeraient désormais le prix du stationnement…et de l’amende. Pire, ils pourraient confier la tâche de verbalisation … à de simples agents assermentés et donc à des sociétés privées. Lire la suite

En marche pour la Révolution fiscale

Agaureps-ProméthéeLa révolte fiscale gronde. Elle est dans notre Histoire l’étincelle des révolutions. Elle est pourtant exploitée par les forces réactionnaires et les tenants de l’ordre établi. Ils y voient une occasion supplémentaire de conforter les avantages que le gouvernement leur cède consciencieusement semaine après semaine.  Racisme, xénophobie, stigmatisation, rejet de l’autre et règne du chacun pour soi ayant été installés comme toile de fond du débat public, cette révolte fiscale aiguise aussi les appétits des forces fascisantes. Elles aspirent à l’émergence d’un ordre nouveau aux inégalités exacerbées.  Lire la suite

Les pickpockets du Medef

French Finance Minister Moscovici and French employer's body MEDEF union leader Gattaz attend the MEDEF summer forum in Jouy-en-Josas« Ne pas reprendre d’une main ce qu’on leur a donné de l’autre », mais par contre redonner d’une main ce qu’on a fait mine de leur prendre de l’autre. Voilà résumée en une phrase et par la voix du Président de la République l’attitude du gouvernement à l’égard du patronat. Lire la suite

Les solfériniens, des paroles et des actes

solferiniens[1]Le 6 mai 2012 a marqué une nouvelle étape dans le déferlement de la lame de fond idéologique engendrée par le basculement du parti socialiste en parti solférinien. Les douze premiers mois d’activité gouvernementale autour de François Hollande nous ont offert un large panel de ces renoncements du verbe qui ont ouvert la porte à la déconstruction par les actes. Le pacte de responsabilité énoncé en de début d’année, et ses déclinaisons dans l’ordre social et démocratique pour renier la République jusque dans ses fondements, ont trouvé là leur genèse. Je vous propose de retrouver ici ces paroles et ces actes dans cet ouvrage en téléchargement gratuit :   « Les solfériniens, des paroles et des actes » .  Bonne lecture !