L’insurrection citoyenne : de l’austérité au balai

JunckerIl y a le palpable et le diffus. Et celui qui appelle à la réaction n’est pas forcément celui qu’on croit. Le palpable, c’est la violence sociale du quotidien, c’est la corde de l’austérité passée au cou du peuple. Le diffus, c’est l’ambiance ouatée qui s’alourdit chaque jour de nouvelles affaires et magouilles qui mettent aux prises les tenants de tous bords de l’oligarchie : élu-e-s, conseillers du Prince, banquiers, grands patrons, nantis. L’austérité étrangle, la corruption et les affaires révulsent. Fous ceux qui s’attaqueraient à l’un sans prendre conscience du lien systémique qui l’unit à l’autre. Lire la suite