Dans les cordes

Edito du mardi 10 octobre pour La France Insoumise

Emmanuel Macron n’est certes pas KO mais il flageole. Avant même d’avoir atteint la fin de son premier semestre à l’Elysée, le voilà déjà durablement affaibli. Lire la suite

Journal de grève ordinaire sur le service public

Allez, parce qu’il ne faut pas s’habituer au traitement partisan des complices du pouvoir qui se cachent derrière un masque artificiel d’objectivité et de neutralité dites journalistiques, un petit retour sur le journal de 13h de France-Inter en ce jour de mobilisation des salariés contre la réforme du code du travail. Lire la suite

Les délices de Camba

CambadélisNonobstant sa capacité à guider des éléphants, Jean-Christophe Cambadélis n’est pas Hannibal, loin s’en faut. Mais il partage avec le général carthaginois l’abandon aux sirènes du plaisir facile et immédiat qui reste le symptôme de l’échec annoncé. Invité du Grand rendez-vous Europe1-iTélé-Le Monde dimanche 12 juin, le premier secrétaire du parti socialiste s’est laissé aller à une critique généralisée. Là de la CGT, plus loin du reste de la gauche. L’invective et le plaisir du bon mot pour se essayer de se rassurer ne servent au final qu’à se voiler la face. Chacun a le Capoue qu’il mérite. Lire la suite

Les insultes grossières de Carvounas à la CGT

Carvounas CGT« Caste gauchisée », « privilégiés », Philipe Martinez est un « permanent politique », « un Peppone de mauvaise facture » : Luc Carvounas n’avait pas de mots assez durs mardi 24 mai sur LCI (voir un extrait vidéo ici) pour essayer de discréditer la CGT et son secrétaire général. Et comme si les insultes ne suffisaient pas, Luc Carvounas s’est fait le porte-voix de la droite et du Medef en caricaturant et méprisant la lutte des salariés. Des attaques que nul ne saurait à l’avenir oublier. Arrêt sur image pour s’en souvenir.   Lire la suite

Dray et le PS : les fossoyeurs de l’unité de la gauche

12022348_393757117486918_8636800569924968650_oA l’heure où le Parti Socialiste clôt son week-end de simulacre démocratique sur le thème du rassemblement, Julien Dray reprend la pelle pour s’affirmer comme le plus grand fossoyeur de l’unité. Lire la suite

Entre les lignes: chronique du 15 octobre

nSXmTN_m_400x400

Avec le FN, la culture en friche : Le Front national rendait publique hier 14 octobre son programme pour les élections régionales en Île-de-France. Aux côtés du mis en examen Wallerand de Saint-Just, on trouvait le syndicaliste honteux (enfin ce sont surtout les syndicalistes qui ont honte de lui) et chef de file départemental du Val-de-Marne Dominique Bourse Provence qui a parait-il beaucoup planché sur le programme. Il a en réalité surtout user de la machette pour couper dans les dépenses, respect de l’orthodoxie libérale austéritaire de Bruxelles oblige parait-il. En première ligne, les arts et la culture.

Lire la suite