Restaurer le consentement à l’autorité publique par la vertu républicaine

J’étais mercredi 3 janvier l’invité de l’émission Conversations sur i24news. L’occasion de revenir sur les agressions de deux membres des forces de l’ordre à Champigny mais aussi sur les tâches qui attendent La France Insoumise en 2018.

La vidéo à retrouver ici

Transition énergétique : sans volonté politique la parole n’est rien

77 % des Français estiment que le gouvernement communique plus qu’il ne mène d’actions concrètes. Tel est le résultat sans appel de l’enquête réalisée fin novembre par Harris interactive sur le rapport qu’entretien la population vis-à-vis des politiques énergétiques : beaucoup de paroles, peu d’actes. Lire la suite

Quand Veolia et ses complices ferment le robinet aux choix démocratiques

tourbillon_petit_150x100_thumbAu compte-gouttes, la réforme territoriale continue à noyer la démocratie. Non contente d’éloigner les citoyen-ne-s de la prise de décision, elle voit parallèlement les élu-e-s contribuer à soustraire la délibération au regard populaire. La bataille de l’eau l’illustre de manière tragique. Lire la suite

A Champigny, le Fn s’en prend aux syndicats

Chien de gardeAu fur et à mesure que passent les conseils municipaux, les élu-e-s frontistes de Champigny-sur-Marne prennent de l’assurance et reviennent à leurs fondamentaux : le mépris pour les plus fragiles et la haine de classe. Illustration lors du Conseil municipal du mercredi 17 décembre au cours duquel le Front National a dénoncé les logements sociaux de la ville avant de s’en prendre violemment aux syndicats et à leurs représentations locales. Il n’y a décidément bien qu’en campagne électorale que le FN essaie de faire croire qu’il se situe du côté des salariés et du peuple !  Lire la suite

Pendant que le PS soustrait, le Front de Gauche additionne

sans-titre (4)Jusqu’à présent, le parti solférinien soustrayait des idées à la gauche. Le voilà qui désormais y soustrait des voix. Le Val-de-Marne, bastion communiste livré aux assauts de la bande à Luc Carvounas, 1er fédéral et secrétaire national aux relations extérieures du PS, vaut toutes les règles à calcul. Ses enseignements portent d’ailleurs au-delà des rives de la Seine et de la Marne : la démonstration par les chiffres du recul infligé à la Gauche par le parti socialiste trouve son pendant dans la résistance dynamique que permet d’opposer le Front de Gauche et l’alternative nouvelle à gauche qu’il a permis de faire émerger par son ouverture à des recompositions élargies.

Lire la suite