Un « frondeur » nommé Chassaigne

ChassaigneA moins qu’un évènement impromptu ne vienne d’ici là faire dérailler le cours des choses, le projet de loi travail reviendra en seconde lecture devant l’Assemblée nationale dans quelques semaines. Il faudra alors faire plus que témoigner pour empêcher le projet de passer. Or à écouter André Chassaigne sur France-Info le 19 mai, force est de constater que l’enjeu du vote s’est déplacé : la perspective du rassemblement avec les frondeurs prime aujourd’hui sur le combat contre le texte. Et plutôt que d’emmener ces derniers à assumer jusqu’au bout la contradiction avec le gouvernement, voilà que c’est le président du groupe GDR à l’Assemblée qui abandonne la tranchée. Lire la suite

Loi d’orientation Peillon : il y a ceux qui baissent les armes et les autres

PeillonLa loi d’orientation scolaire poursuit ses pérégrinations parlementaires. Après avoir été votée en première lecture au Sénat vendredi 24 mai, elle arrive en deuxième lecture à l’Assemblée en début de semaine prochaine. L’enjeu est de taille car le texte, loin d’engager les ruptures attendues, réaffirme notamment la logique  qui prévalait sous Nicolas Sarkozy à savoir l’organisation du tri entre élèves par le biais du socle prétendument commun. La loi Peillon reste donc pour l’heure inacceptable. Lire la suite

Loi d’orientation scolaire : à qui gagne perd

peillon cravateCette fois c’est sûr : le mauvais brouillon de la loi dite de refondation scolaire est en passe de devenir une fort mauvaise copie. Les solfériniens aux ordres ont en effet bêlé en cadence au Sénat pour approuver ce texte dans la nuit du 24 mai. Ils se sont trouvés rejoints par les sénatrices et sénateurs d’Europe-Ecologie les Verts, mais aussi par les communistes, qui ont ainsi donné par un étonnant calcul une majorité à ce texte (176 voix contre 171). Explications. Lire la suite

André Chassaigne désorienté par la loi d’orientation scolaire

Front de GaucheLe Parti de Gauche se dissocie de l’annonce solitaire d’André Chassaigne favorable à la prochaine loi d’orientation scolaire en débat à l’assemblée nationale le 11 mars prochain : « On ne s’y opposera pas. Notre vote favorable ou d’abstention sera fonction des débats, des amendements, des avancées qu’on pourra avoir sur ce texte ». André Chassaigne va même jusqu’à présenter cette loi comme « volontariste » alors qu’elle est celle de tous les renoncements. Lire la suite