La loi Carle des langues régionales

brochure_france_eclateLe projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (NOTRe) ne se contente pas de régionaliser la France dans le champ institutionnel, il accompagne également le développement des langues régionales et la prise en charge de leur enseignement par la collectivité. Ainsi, le texte adopté en première lecture par l’Assemblée nationale le 10 mars intègre un amendement présenté par le gouvernement qui permet le financement par la commune de résidence d’une scolarité à l’école primaire qui s’effectuerait hors du territoire de la commune afin de bénéficier d’un enseignement de langue régionale. En matière d’enseignement, l’adjonction du particulier au commun dès l’école primaire mériterait donc désormais une prise en charge financière par tous. Un pas de plus est effectué vers le consummérisme éducatif qui bénéficierait ainsi d’un statut dérogatoire à la carte scolaire. La brèche ouverte dans l’édifice républicain risque fort de vite devenir un gouffre. Lire la suite

La prime aux recteurs qui décoiffe Najat Vallaud-Belkacem

Pas vu pas pris croyait la ministre Najat Vallaud-Belkacem : un arrêté ministériel daté du 23 décembre 2014 a en effet augmenté de plus de 65% l’« indemnité de responsabilité » annuelle des recteurs. Bien sûr, une telle annonce choque alors qu’austérité faisant loi, les salaires des enseignants sont bloqués par le gel du point d’indice depuis 2010 et au moins jusqu’en 2017. Mais le geste de la ministre n’est ni gratuit ni anodin. Il s’inscrit dans le prolongement de la part variable de ladite prime mise en place par Luc Chatel en 2010 et sur laquelle Najat Vallaud-Belkacem s’est bien gardée de revenir. Elle intervient aussi quelques jours seulement après la divulgation de la future carte de l’éducation prioritaire qui installe les primes et salaires différenciés entre enseignants. De Chatel à Vallaud-Belkacem, c’est décidément la culture d’entreprise l’Oréal qui est toujours à la tête du ministère de l’éducation nationale. Lire la suite