La réforme territoriale revient…et doit disparaître

Couverture Hollande, la République pour cibleManuel Valls était cette semaine à Berlin. Entre une risette à Angela Merkel (« Je suis trempé du même caractère que Merkel ») et une déclaration d’amour au patronat allemand (« Oui, j’aime l’entreprise ! Ich mag die Unternehmen »), le Premier Ministre en a profité pour faire la promotion des réformes « structurantes » qu’il a engagées. Et de vanter d’abord celle qu’il appelait déjà le 2 juillet dans le journal Les Echos « la mère de toutes les batailles », la réforme territoriale. Lire la suite