Hollande valide le rejet du scolaire dans le périscolaire

L’intervention télévisée de François Hollande ronronnait. Singeant pour la énième fois une annonce nouvelle, le chef de l’État ressortait son « grand plan pour le numérique à l’école ». Sauf que, l’air de ne pas y toucher, François Hollande en profitait pour conforter un retournement décisif : l’éducation n’est plus nationale. Le Président déclarait ainsi : « Dès l’année 2015, pour la rentrée 2015-2016, déjà on va faire que dans les rythmes scolaires, on puisse apprendre ce que c’est que le codage, c’est-à-dire l’informatique, le numérique… sans qu’il n’y ait besoin d’un ordinateur ». Autrement dit Hollande rejette des savoirs qui devraient être proposés à tous dans les activités périscolaires qui elles varient au gré des collectivités et ne sont pas placées sous l’égide de l’éducation nationale. Ce n’est plus de la porosité entre temps scolaire et temps périscolaire, c’est du transfert ! Avec Hollande, l’inégalité devant l’éducation, c’est maintenant. Lire la suite