Leur primaire et les autres

CambadélisJean-Christophe Cambadélis les a essorés. Tous. En faisant adopter par le conseil national du PS réuni le 18 juin l’organisation d’une primaire dans le cadre de « La belle alliance populaire », le premier secrétaire du PS a réglé en un tour de main la dissidence supposée des frondeurs, fait taire les atermoiements de Montebourg, isolé le PCF et achevé EELV. Pour avoir mis le doigt dans la primaire, les voilà tous renvoyés au rang d’idiots utiles du  PS. Lire la suite

Qui goûte à la primaire doit avaler Hollande

Hollande primaireA lire les commentateurs, la primaire à gauche serait enterrée. Le conseil national du PS et le conseil fédéral d’Europe Ecologie-Les Verts qui se sont tenus ce week-end la maintiennent pourtant bien vivante. Pire, leurs petits calculs de croquemorts ouvrent la voie pour qu’un mort-vivant, François Hollande, en prenne le leadership. Lire la suite