Quelle dimension constituante dans un monde en feu ?

Pour sa deuxième émission sur QG, le média libre initié par Aude Lancelin, Quartier constituant recevait Christophe Ventura, directeur de recherche à l’IRIS, pour analyser la dimension constituante des mobilisations populaires qui bourgeonnent à travers le monde. Aux côtés de mon amie Charlotte Girard et de Sacha Mokritzky de la revue en ligne Reconstruire. Au menu le Chili, l’Algérie, l’Europe et bien sûr la France alors que se profilent le 5 décembre et suivants, pour tirer le fil d’Ariane de soulèvements qui revendiquent dans un même élan la justice sociale et la reprise en main populaire de la décision politique. Bonne émission à tous !

La matrice du 5 décembre et suivants

Le 5 décembre, une marée populaire s’apprête à faire face à Macron. Les appels à la grève qui se multiplient ne témoignent en effet qu’imparfaitement de l’ampleur de la mobilisation qui se lève dans tous les secteurs de la société. La nature du corps social qui rentre dans l’action change. Et cela change dès lors l’objet de la mobilisation et donc les perspectives qui en découlent. Lire la suite

Le consensus a-t-il un avenir ?

Avec Les Constituants, j’ai inauguré un partenariat nouveau avec la chaîne Quartier général lancée par Aude Lancelin : tous les mois, une émission de débats et d’échanges autour d’une problématique liée au processus constituant.

Ce mois-ci : « Des sociétés en état de siège : le consensus a-t-il un avenir ? », avec pour invité Thomas Branthôme, maître de conférence en histoire du droit à Paris Descartes, co-auteur avec Jacques de Saint Victor d’une Histoire de la République en France

Lire la suite

Réflexions estivales

Je viens de prendre connaissance avec beaucoup d’intérêt de l’entretien fleuve qu’ĺñigo Errejón a accordé début juillet au Vent se Lève lors de son passage à Paris pour leur université d’été. Le bref échange que nous avions pu avoir à l’occasion de sa conférence n’avait pas permis de dépasser les spécificités des approches nationales respectives quand bien même j’avais la conviction que nous tendions vers une même évolution dans l’analyse. Les précisions qu’ĺñigo apporte dans cette interview ouvrent une réflexion qui fait écho à mes propres intuitions. Je voudrais donc m’y arrêter, ce qui me donnera pareillement l’occasion de répondre sur le fond aux amis qui s’interrogent sur le bien-fondé de la centralité du processus constituant qu’avec d’autres je revendique. Lire la suite

Face à la crise démocratique, c’est au peuple de tracer un chemin

Tribune collective de gilets jaunes, lanceurs d’alerte, militants politiques, syndicaux et associatifs qui appellent, par delà la politique politicienne et sa réduction au champ institutionnel, à ce que le peuple se refonde à travers un large processus constituant.

De samedi en samedi, le mouvement des Gilets jaunes se donne à voir. Mais faute d’arriver à se renouveler, il perd, au moins en apparence, sa capacité à bousculer l’ordre établi. Car entre-temps, les élections européennes ont joué le rôle d’anesthésiant démocratique. Elles ont démontré l’incapacité institutionnelle à proposer un débouché politique à l’aspiration populaire exprimée depuis le 17 novembre dernier. L’impératif démocratique reste sans réponse. Lire la suite

ADP : le référendum vers un horizon démocratique

Je participais hier soir à la soirée de lancement de la mobilisation citoyenne pour obtenir un référendum contre la privatisation d’aéroport de Paris. Cette tâche décisive qui débutera ce jeudi 13 juin doit nous occuper pour les 9 mois à venir. Et pour la mener à bon port, il nous faut, comme en 2005 à l’époque du Traité constitutionnel européen, initier partout une campagne qui s’adresse au citoyen qui est en chacun de nous. C’est par la force de la raison que nous pourrons propager une dynamique populaire qui dessinera demain un tableau démocratique où l’intérêt général aura recommencé à faire valoir ses droits. Que la campagne commence ! Lire la suite