Loi à durée déterminée : Mandon et Macron même combat

images (14)On connaissait la loi à géométrie variable si chère à François Hollande et qu’instille le projet de loi portant nouvelle organisation territoriale de la République de la République (NOTRe). En guise de complément, on découvre la loi à durée déterminée : le 1er mai, le secrétaire d’état à la réforme de l’Etat et à la simplification Thierry Mandon proposait ainsi dans une interview au Figaro de mettre en place des « lois à durée déterminée ». La contractualisation de la loi se poursuit à marche forcée pour mieux rompre avec la volonté générale et la souveraineté populaire. Lire la suite

Cambadélis met un contrat sur la tête de la République

sans-titre (16)Invité de la matinale de France-Inter mercredi 11 mars, Jean-Christophe Cambadélis a enterré le cadre national républicain pour céder lui aussi aux sirènes de la régionalisation et de la France fédéraliste. Le premier secrétaire du Parti Socialiste a annoncé rien moins qu’une contractualisation avec les régions pour supprimer dans un avenir proche des départements ! Ce n’est donc plus la Loi républicaine qui définirait le cadre institutionnel de notre pays au regard de ce qui doit être bon partout et pour tous, ce seraient les contrats passés avec les nouvelles régions qui imposeraient leurs particularismes à la souveraineté populaire. Décidément, à force de côtoyer ses collègues acculturés du PS, il ne reste à Jean-Christophe Cambadélis plus rien de sa formation initiale… Lire la suite

Pour Hollande et Moscovici, c’est le Code Afep-Medef qui fait la Loi

French Finance Minister Moscovici and French employer's body MEDEF union leader Gattaz attend the MEDEF summer forum in Jouy-en-JosasQuand il a été rendu public le 27 novembre dernier que PSA avait provisionné 21 millions d’euros pour la retraite chapeau de Philippe Varin, Pierre Moscovici est resté bien silencieux. On comprend qu’il ait évité de faire des vagues alors même que sera discuté au Parlement les 9 et 12 décembre un « faux resserrement du contrôle des conventions règlementées » comme l’appelle Proxinvest, une agence de conseil de votes pour les actionnaires des entreprises peu suspecte de gauchisme. Lire la suite