Caporalisation présidentielle sur l’Assemblée

Chronique du 27 avril pour L’Heure du peuple

La mise à l’écart du député LREM Jean-Michel Clément, pour avoir osé affirmer et assumer ses convictions à l’occasion du vote sur la loi asile et immigration, en dit beaucoup sur la conception du fonctionnement des institutions, et pour tout dire de la démocratie, que se fait M. Macron. Lire la suite

Ferrand élu à la présidence du groupe LREM : les députés soumis

Ah elle est belle la nouvelle classe politique censée être incarnée par La République en marche ! (LREM). Réunis ce samedi 24 juin en « séminaire de cohésion » pour élire leur président de groupe, les 308 députés LREM se sont rangés comme un seul homme derrière Richard Ferrand comme les y avait enjoints le chef Macron : pas de candidature alternative, un vote à main levée, aucun vote contre et simplement deux abstentions ! Il y a moins d’une semaine, ceux-là ont fait campagne sur l’air du renouvellement : ils sont pourtant déjà les lampistes qui rallument la lumière sourde de l’ancien monde. Lire la suite

La macronite, maladie infectieuse de la démocratie

Il aura suffi d’un mois à M. Macron pour plonger le pays dans la grève civique. 57,4% au niveau national, 70 % dans certaines circonscriptions, jusqu’à 88% chez les français de l’étranger, la démocratie vire au drame quand elle se parodie. La question n’est alors pas celle de la légitimité des députés, ils sont arrivés devant leurs adversaires, mais du pouvoir qui leur est conféré. Lire la suite

Lettre ouverte à Luc Carvounas sur l’extension de la déchéance de nationalité

CarvounasMonsieur le Sénateur,

Je dois bien l’avouer, c’est un peu las que je me vois contraint de reprendre la plume pour porter réponse à la nouvelle tribune que vous co-signez avec 13 autres de vos collègues dans le Journal du dimanche de ce jour (lire ici) pour apporter votre soutien au chef de l’Etat et à son projet d’extension de déchéance de nationalité. Si je m’adresse plus spécifiquement à vous, c’est certes par proximité géographique val-de-marnaise mais surtout parce que nous entretenons de longue date et à votre corps défendant une dispute politique. J’avais ainsi déjà dû intervenir lorsque par le passé vous aviez usé de tristes provocations, que ce soit en comparant le PCF au FN (lire ici), ou lorsque  vous vous en êtes pris mesquinement au grand Robespierre en voulant salir Jean-Luc Mélenchon (lire ici). Je l’ai surtout fait lorsque vos positionnements et actions rompaient avec l’héritage, les idées et les valeurs du camp progressiste et humaniste comme par exemple lorsque vous mettez en danger l’école de la République (lire ici) ou lorsque vous stigmatisez les Rroms (lire ici). C’est dans ce même champ de dispute politique qui va bien au-delà d’une vulgaire compétition électorale que vous nous entraînez aujourd’hui avec cette tribune. Lire la suite

Le PS, bourreau de l’Universalité des droits et du peuple

allocations familialesFrançois Hollande a enfanté un monstre qui le dévore. Et pourtant il doit être indigeste. En obtenant la modulation des allocations familiales en fonction des revenus, Manuel Valls et le Parti Socialiste ont donc eu raison du Président, lequel il est vrai n’avait sur ce sujet aussi qu’une capacité de résistance limitée. C’est donc le PS, le « grand »parti de « La Gauche » qui abat aujourd’hui l’universalité des prestations familiales. L’épisode est décisif en ce qu’il révèle : le problème, ce n’est pas seulement Hollande ou Valls, c’est d’abord le PS lui-même. Lire la suite

Réforme territoriale : L’assemblée nationale contre le peuple

CARTE-REGION-SELON-HOLLANDE-La honte s’abat sur les élus de la Nation. Alors que les représentants du Sénat avaient adopté mardi 2 juillet en fin d’après-midi une motion référendaire qui visait à organiser un référendum sur la réforme territoriale actuellement proposée par le gouvernement à travers le projet de loi relatif à la délimitation des régions, aux élections régionales et départementales et modifiant le calendrier électoral, l’Assemblée nationale a trahi le peuple qui l’a élue en refusant dans la foulée la consultation populaire sur ce projet de loi Ô combien structurant pour le pays. Une honte et la négation même du mandat qui a été confié aux député-e-s! Lire la suite