Ecologie : l’hégémonie à petits pas

Rien ne sert d’avoir raison tout seul si l’on ne s’attelle pas à la tâche de contribuer à la propagation et à l’imprégnation des idées par le plus nombre. Là où l’on fait preuve de constance et de résolution, les premières grappes arrivent à maturité en cette rentrée.  En effet, après les évolutions du discours macronien en termes de géopolitique, le clan du président se voit progressivement contraint d’envisager la question écologique comme un effet de système. En atteste le constat désormais partagé par Jean Pisani-Ferry, rédacteur du programme du candidat Macron, dans le JDD : « La transition écologique doit structurer la mutation de notre modèle de développement ». De telles évolutions, fussent-elles circonstancielles, doivent être lues avec gourmandise : elles participent de la mutation du sens commun. Lire la suite