Education nationale : le ministère de la magouille

logo_MENESRCoup sur coup, deux révélations viennent aujourd’hui entacher la belle histoire que content les ministres successifs de la rue de Grenelle. C’est d’abord le journal le Monde qui dans son édition datée du 6 novembre (lire ici) fait le décompte des comptes des postes réellement créés depuis l’arrivée de François Hollande : 3 856 postes de titulaires quand, dans le même temps et à coups de stagiaires, le gouvernement annonce 31 627 embauches depuis 2012vqui ne visent en réalité qu’à compenser les départs en retraite. Les menteurs sont des tricheurs qui bidouillent les chiffres pour tenir les « promesses ». Celle des 14 000 postes en primaire inscrits dans la loi d’orientation Peillon de 2013, ou les 60 000 postes de feu le candidat Hollande. Lire la suite

Fonds d’amorçage pour le périscolaire : Valls recule pour mieux sauter

Le 30 octobre, le Parlement sera saisi de l’article 55 du projet de loi de finances pour 2015. A travers celui-ci, le gouvernement Valls s’apprêtait à liquider l’essentiel du fonds d’amorçage pour la réforme des rythmes scolaires. Mais voilà, Manuel Valls peut jouer les gros bras, la saignée ne passe pas. Mardi 28 octobre, à l’occasion d’une intervention au Sénat sur la réforme territoriale, le Premier Ministre a été contraint d’annoncer que son gouvernement acceptait l’amendement du groupe CRC visant à revenir sur cette mesure. Un recul certes. Mais comme les poches des collectivités ont été au préalablement vidées, c’est reculer pour mieux sauter. Et c’est surtout avouer que réforme territoriale et rythmes scolaires participent d’un même mouvement : la territorialisation de l’éducation contre la République. Lire la suite