Leçons partielles de gauche

ObsTribune publiée sur Le Plus de l’Obs le 15 mars (ici)

S’il faut se garder de donner à des élections partielles la valeur d’une élection générale, de telles confrontations avec les électrices et les électeurs n’en sont pas moins riches d’enseignements. C’est d’autant plus le cas quand comme aujourd’hui elles sont surdéterminées par des considérations de politique nationale qui laissent finalement peu de place aux évolutions locales. Les 3 partielles dont le premier tour a eu lieu ce dimanche 13 mars dans la 2ème circonscription des Yvelines, dans la 2ème circonscription de l’Aisne et dans la 10ème circonscription du Nord, donnent ainsi une lecture avancée d’un phénomène en dynamique : la perte de centralité du PS au sein d’une gauche évanescente. Lire la suite

Entre les lignes: chronique du 8 octobre

argentLes infos totalement indispensables du jour pour le cas où vous les auriez loupées…

  • Carvounas dynamite les élections de parents d’élèves : A force de magouilles, c’est le système qui explose. Le sénateur-maire socialiste d’Alfortville Luc Carvounas, par ailleurs directeur de campagne de Claude Bartolone pour les régionales, ne souffre pas la contestation dans sa ville. Après avoir privatisé le périscolaire en 2014, il a été contraint par la mobilisation d’associations de parents d’élèves et d’associations locales à repousser d’un an la fin de la gratuité qu’il avait pourtant programmée pour cette rentrée. C’en était trop pour l’édile que de voir la piétaille du bas peuple se révolter. Il a donc cousu de fil blanc une nouvelle liste de parents d’élèves à sa main.

Lire la suite

Avec Luc Carvounas, vogue la galère vers les régionales

Carvounas VallsA contre-courant. En 2011, dans sa volonté de conquête du Val-de-Marne, le premier fédéral du PS94 Luc Carvounas avait voulu faire rendre-gorge au Front de Gauche en s’opposant systématiquement aux candidats de la gauche radicale. Echec patent. En 2015, le même, plombé par la politique gouvernementale de son mentor Manuel Valls mais adepte du grand écart, en appelle cette fois à « l’union de la gauche », laquelle devrait selon lui se matérialiser lors des élections régionales à venir. Le scrutin départemental vient pourtant de faire la démonstration inverse : c’est par la mise à distance du PS que le Front de Gauche a su conserver le département alors même le parti solférinien subit dans ce département comme ailleurs un échec retentissant. Mais que diable irions-nous donc faire dans cette galère ? Lire la suite

Faire plier la démocratie : Valls récidive !

Pour mieux endormir la démocratie, Manuel Valls tue l’accès à l’information et organise l’abstention. Il y a tout juste un an, Manuel Valls ministre de l’intérieur avait tenté de supprimer pour les élections européennes de 2014 l’envoi papier de la propagande électorale (voir ici). A l’occasion du budget 2015 et dans la perspective des élections départementales et régionales de l’an prochain, Manuel Valls Premier ministre récidive. Lire la suite

Sénatoriales : le PS de désastres en déroutes

logo-fd-grisLa gauche avait pris le Sénat sous Sarkozy. Elle est terrassée sous Hollande.

Le PS s’effondre désormais même chez ses propres élu-e-s. La spirale infernale entraîne avec elle toute la gauche au fond.

Et pendant ce temps, le Front national surfe sur l’écume. Lire la suite

Elections en décembre, le cadeau empoisonné de Hollande

Hollande NoelStéphane Le Foll, porte-parole du gouvernement, vient d’annoncer à la sortie du Conseil des ministres qui étudiait les deux projets de loi sur la réforme territoriale, que les élections régionales et départementales étaient reportées à décembre 2015. Prévues en mars 2014, puis mars 2015, puis novembre 2015 et finalement décembre 2015, ces reports successifs sont tout sauf anodins. Ils convergent vers une autre date fatidique qui éclaire le dessein gouvernemental : le 1er janvier 2016, date de mise en place des métropoles. Lire la suite