Emplois non pourvus : Pourvu qu’ Hollande se taise !

Jeudi 20 juin, François Hollande prenait la parole pour ouvrir la deuxième «conférence sociale » de son quinquennat. On s’attendait à ce qu’il pose les jalons de la contre-réforme des retraites à venir. Pire. Le Président a fait un numéro de prestidigitateur pour allumer un contrefeu qui met le feu à la plaine. Il s’est servi du prétexte des emplois non-pourvus pour dérouler son bréviaire libéral et insulter les salariés, caresser la tête des patrons, proposer de faire payer le peuple à la place des entreprises, et donner à ces dernières la main sur les contenus des formations.   Lire la suite