Sanchez, le dégagisme vide

Jusqu’où la gouvernance peut-elle s’abaisser contre la démocratie ? L’Espagne et Pedro Sanchez (PSOE), nouveau premier ministre, nous révèlent une nouvelle façon de faire : le nouveau gouvernement qui a aujourd’hui prêté serment assume la pratique du pouvoir pour mieux renoncer à son exercice. Un gouvernement monochrome est formé et affiche ostensiblement sa volonté de porter la politique de l’adversaire déchu. Ainsi, dès lors qu’elle s’affranchit de la case élection, la politique possède décidément une capacité surprenante à entretenir le statu quo. Lire la suite

Leçons espagnoles

Note pour la suite : les forces de la réaction retournent toujours à leur avantage les tentatives non matures ou dépourvues de sens commun et les thuriféraires du système en profitent alors pour frapper et tenter de porter l’estocade à l’ensemble du camp de l’humanisme radical, qu’il soit directement impliqué ou non dans le sujet. Voilà ce que m’inspire la lecture de l’éditorial de Juan Luis Cebrian, président du journal El Pais, ce samedi 28 octobre. Lire la suite

Macron nu dans ses bottes

Edito du 3 octobre pour La France Insoumise

Partout autour de nous, de l’Allemagne à l’Espagne, dans les urnes ou dans la rue, les évènements politiques de ces huit derniers jours ont mis en lumière l’étouffement démocratique qui accompagne le libéralisme économique transnational imposé comme seule politique possible. Lire la suite

Du sorpasso à gauche au sorpasso de la gauche

elections generales 2016Les élections générales espagnoles qui avaient lieu ce dimanche étaient attendues avec beaucoup d’impatience. Et si nul décalque ne saurait être appliqué, elles sont cependant riches en enseignements alors que Podemos et Izquierda unida s’étaient retrouvés ensemble dans Unidos Podemos pour tenter un sorpasso à gauche, un dépassement du PSOE. Premier tour d’horizon à chaud. Lire la suite