Quand M. Macron annonce le saccage de la fonction publique

Et revoilà la rémunération au mérite des fonctionnaires. Et comme de bien entendu, c’est M. Macron qui remet l’idée sur le tapis. Dans une interview publiée dans Acteurs publics, le leader d’En marche !, préconise également d’ouvrir le recrutement de la fonction publique à des cadres supérieurs de l’administration privé. Bref de faire voler en éclat ce qui définit le statut de la fonction publique, associant vulgairement celui-ci à un privilège quand il prévient au contraire contre le clientélisme et la corruption et qu’il est une garantie de l’intérêt général. Lire la suite

Après Fillon, Macron fait feu à son tour sur les fonctionnaires

macron-hysteriqueM. Macron vient de rendre public son cadrage budgétaire via une interview au journal Les Echos. A dire vrai, il devait le faire mercredi 22 février mais il était alors trop occupé dans sa tambouille électorale avec François Bayrou : pour ces deux-là, le programme est de fait second. Il est d’ailleurs curieux (et symptomatique) que le cadrage budgétaire intervienne avant le programme lui-même qu’on nous promet pour début mars s’il arrive enfin. Mais un point est acquis : les fonctionnaires et le service-public constituent les cibles privilégiées du candidat Macron avec un nouveau coup de rabot de 60 milliards (Mds) d’euros de dépense publique. Dans le détail, c’est notamment -25 Mds pour l’Etat, à nouveau – 10 Mds pour les collectivités locales et la suppression de 120.000 fonctionnaires. Entre Hollande et Fillon, M. Macron est à la croisée des chemins. Lire la suite

Fillon et le service public : quand la logique comptable cache l’acharnement politique

Le 19 décembre, l’Institut Paul Delouvrier publiait son baromètre annuel rendant compte de la satisfaction des usagers des services publics. Où il apparaît qu’une part croissante de Français refuse que soient altérées les prestations et est prête pour cela à un effort commun et partagé. Au même moment, François Fillon et les siens s’avéraient bien en peine d’expliciter leur volonté de supprimer 500.000 emplois publics sauf à mettre à terre l’édifice républicain et social issu du Conseil National de la Résistance. De Delouvrier à Fillon, l’héritage gaulliste fait décidément le grand écart. Lire la suite

Didier Migaud le consultant de choc de la Caste

MigaudPas de trêve pour Didier Migaud. Invité vendredi 9 janvier à la fac d’Assas par des think-tank libéraux, le premier président de la Cour des comptes n’a pas déçu son auditoire et a remis le couvert pour mieux passer le service public à la moulinette libérale. Où comment le PS produit des éléments du Système pour mieux alimenter le discours de la Droite. Florilège des bons maux de la Caste.  Lire la suite