De Capet à Hollande, le Roi est mort, vive le Roi

Hollande Capet« Le Roi est mort, vive le Roi ». A l’occasion de ses vœux aux acteurs de l’économie ce 21 janvier, François Hollande ressuscite Louis Capet : le Président dit de la République vient en effet d’annoncer que sa politique par ordonnances serait renouvelée tous les six mois ! Bref, il pérennise le gouvernement par ordonnances et il fait de l’exception une règle. Mépris du Parlement, atteinte à la démocratie représentative, restauration de l’Ancien Régime. Et dire qu’il y a 221 ans c’est au règne des tyrans que la République mettait fin.  Lire la suite

Les ordonnances de Diafoirus Hollande

DiafoirusLe costume présidentiel de la Vème République moribonde sied de mieux en mieux à François Hollande. Surtout sa parure monarchique. En annonçant cette semaine qu’au nom de la sempiternelle compétitivité, il ferait légiférer le gouvernement par ordonnances sur des normes administratives relatives aux entreprises ou qui touchent au domaine de l’urbanisme, le Président de la République foule aux pieds la représentation nationale et le peuple avec elle. Décidément les seules ruptures qui vaillent pour François Hollande, ce sont celles avec l’héritage et les traditions de la gauche depuis deux siècles. Lire la suite

Au pied François !

ChienMardi 18 décembre, François Hollande se rendra au dîner organisé par l’un des plus puissants lobbys patronaux français, l’AFEP (Association française des entreprises privées). Il aura donc suffi d’à peine un mois et demi pour que les patrons des 98 entreprises adhérentes (parmi lesquelles Total, Sanofi, LVMH ou L’Oréal, Pages Jaunes, JCDecaux ou Seb) obtiennent non seulement gain de cause sur la majorité des revendications qu’ils avaient exprimées fin octobre dans leur appel pour un « pacte de croissance et d’emploi » relayé par le Journal du Dimanche, mais aussi pour que le Président de la République accoure devant eux après le coup de sifflet. Lire la suite

Du mépris des lois, par François Hollande

« La loi s’applique pour tous dans le respect de la liberté de conscience ». Ainsi s’exprimait François Hollande hier lors de son intervention devant l’association des maires de France (AMF) réunie en congrès. Que cette sentence s’applique aux maires qui doivent officier pour le mariage pour tous ne doit pas masquer la gravité et la dangerosité des propos du chef de l’Etat. Lire la suite