Enfin un quiz citoyen pour les régionales !

nSXmTN_m_400x400Pour voter, il faut savoir sur qui on peut compter. Et repérer celles et ceux qui vous racontent des contes pour mieux les éviter. Pour éclairer les citoyen-ne-s et mettre à jour les sales pratiques de la Caste, le Parti de Gauche du Val-de-Marne vous propose un court quiz en 10 questions sur les régionales à télécharger ici. Pour ne pas voter idiot ou retrouver le goût de voter pour une liste qui rompt avec les pratiques de l’entre-soi oligarchique : Nos Vies D’abord !

Avec Luc Carvounas, vogue la galère vers les régionales

Carvounas VallsA contre-courant. En 2011, dans sa volonté de conquête du Val-de-Marne, le premier fédéral du PS94 Luc Carvounas avait voulu faire rendre-gorge au Front de Gauche en s’opposant systématiquement aux candidats de la gauche radicale. Echec patent. En 2015, le même, plombé par la politique gouvernementale de son mentor Manuel Valls mais adepte du grand écart, en appelle cette fois à « l’union de la gauche », laquelle devrait selon lui se matérialiser lors des élections régionales à venir. Le scrutin départemental vient pourtant de faire la démonstration inverse : c’est par la mise à distance du PS que le Front de Gauche a su conserver le département alors même le parti solférinien subit dans ce département comme ailleurs un échec retentissant. Mais que diable irions-nous donc faire dans cette galère ? Lire la suite

Partielle du Doubs : usurpation totale

La 5ème République est un naufrage. A eux deux, les qualifiés pour le second tour de l’élection législative partielle de la 4ème circonscription du Doubs n’ont recueilli dimanche 1er février les suffrages que 23,5 % des inscrits ! C’est pourtant entre ces deux-là que les méprisés par la Caste devront choisir dimanche prochain. Ou plutôt seront comme toujours appelés à éliminer. Peu importe que cette fois ce soit le candidat PS qui soit au second tour face au FN et non l’UMP. Ce qui importe, c’est la permanence qui s’inscrit de scrutin en scrutin : pas un des candidats, pas un, n’est légitime pour exercer le mandat qui justement n’a pas été confié par le peuple. Tel est le hiatus démocratique désormais indépassable dans le cadre de la 5ème République. Lire la suite

L’union nationale est un piège, l’union de la gauche est un leurre

Les incantations et appels à une union nationale glorifiée ont réduit en bouillie en l’espace de 8 jours le corps de pensée de ceux qui à gauche n’étaient pas assez arrimés. On avait ainsi immédiatement vu s’installer un glissement vers l’alignement réactionnaire des tenants du système. On découvre aujourd’hui l’appel à l’union de la gauche qui résulterait d’une union nationale. C’est en effet dans ce prolongement que l’ensemble des élu-e-s PCF, PS, EE-LV et Gauche Citoyenne du Conseil général du Marne appellent conjointement dans une déclaration rendue publique le 15 janvier à « se rassembler autour de la majorité de gauche du Conseil général ». Résurrection de la gauche plurielle et enterrement du Front de Gauche par la mise sous le boisseau des souffrances infligées au peuple par la politique de François Hollande sonnent le glas de la gauche tout entière. Lire la suite

Pendant que le PS soustrait, le Front de Gauche additionne

sans-titre (4)Jusqu’à présent, le parti solférinien soustrayait des idées à la gauche. Le voilà qui désormais y soustrait des voix. Le Val-de-Marne, bastion communiste livré aux assauts de la bande à Luc Carvounas, 1er fédéral et secrétaire national aux relations extérieures du PS, vaut toutes les règles à calcul. Ses enseignements portent d’ailleurs au-delà des rives de la Seine et de la Marne : la démonstration par les chiffres du recul infligé à la Gauche par le parti socialiste trouve son pendant dans la résistance dynamique que permet d’opposer le Front de Gauche et l’alternative nouvelle à gauche qu’il a permis de faire émerger par son ouverture à des recompositions élargies.

Lire la suite

Valls et Carvounas, les Laurel et Hardy de la magouille électorale

Carvounas VallsC’est donc ton frère ? S’il est un endroit où les magouilles de Manuel Valls apparaissent au grand jour, c’est bien évidemment à Alfortville chez son fidèle lieutenant Luc Carvounas. Lire la suite