Macron, de l’illusion à l’usurpation

Macron vient donc de nommer Edouard Philippe à Matignon. Qui peut croire qu’une large part, sans doute une majorité, de celles et ceux qui ont voté il y a 8 jours pour M. Macron souhaitaient se retrouver ce lundi avec un premier Ministre de droite ? Une fois encore, le sens de la consultation populaire a été détourné sitôt celle-ci achevée. La démocratie à la sauce 5ème République est devenue l’art de la tartufferie : « Votez pour moi, je suis le roi, une fois élu, vous êtes cocus ». Lire la suite

De Macron à Hollande : miroir mon beau miroir

Macron HollandeEmmanuel Macron vient de remettre sa démission du gouvernement à François Hollande. L’argutie du stratagème apparaît donc au grand jour. Macron s’en va avec la bénédiction de son géniteur pour mieux revenir au bercail. Le barouf médiatique peut se lancer sur sa candidature supposée à la présidentielle, celle-ci se fera comme lui évanescente avant que de disparaître pour faire place nette au président sortant. La société du spectacle politique tient son nouveau vaudeville. Lire la suite

Le gouvernement d’unité nationale est la réponse politicienne de ceux qui n’ont pas de réponse politique à apporter

logo (2)Jeudi 21 juillet, j’étais l’invité de Philippe David dans l’émission Seul contre tous sur Sud Radio. L’occasion pour moi de dénoncer la fausse bonne idée d’un gouvernement d’unité nationale qui regrouperait celles et ceux qui ont pareillement échoué. Un gouvernement d’unité nationale viserait aujourd’hui à rassembler la Caste quand c’est le peuple qu’il faut au contraire fédérer dans la fraternité, l’humanisme et l’universalisme républicains. Retrouver le podcast de l’émission ici : http://www.sudradio.fr/Podcasts/Seul-contre-tous/Il-faut-un-gouvernement-d-union-nationale

Pourris jusqu’à la moelle

F.Hollande-T.ThevenoudLe système est pourri et la caste de ceux qui l’alimentent l’est tout autant. On apprenait en fin d’après-midi par un communiqué de l’Elysée que Thomas Thévenoud, secrétaire d’Etat au commerce extérieur, au tourisme et aux français de l’étranger, fraîchement nommé il y a à peine 9 jours, quittait son poste « à sa demande et pour des raisons personnelles ». Pourtant, deux heures plus tard, Matignon communiquait pour indiquer qu’il s’agissait d’un problème de « conformité avec les impôts ». Thévenoud a croqué la pomme et Hollande pensait peut-être encore pouvoir couvrir l’ignominie comme il l’a fait avec Cahuzac ! Lire la suite

Remaniement : Valls affiche l’austérité dès les intitulés

VallsA l’annonce d’un nouveau gouvernement, beaucoup s’attachent aux noms égrainés par le secrétaire général de l’Elysée. Mais les intitulés des ministères sont bien souvent tout aussi explicites. La continuité affichée dans le petit personnel gouvernemental qui sert Manuel Valls ne saurait cacher l’approfondissement des politiques d’austérité qui apparaît alors, à commencer par cette affreuse résurgence sarkozyste : « ministre des comptes publics ». Etat des lieux. Lire la suite

Chez Ricoh, découvrez l’ANI en copie couleurs

Photo UD CGT 94Pour les 257 salariés de Ricoh France, le verdict est tombé lundi 9 décembre. L’Etat a une fois encore choisi le patronat contre les salariés.  La DIRECCTE (direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) a ainsi homologué le dossier déposé unilatéralement par la direction de Ricoh alors même qu’il n’y avait pas eu d’accord majoritaire avec les délégués syndicaux. La lutte engagée chez Ricoh est exemplaire en ce qu’elle est l’une des premières déclinaisons concrètes de l’ANI (Accord national interprofessionnel) adopté en janvier dernier et effectif depuis le mois de juin. Mais les salariés et leurs syndicats refusent de capituler devant leur direction et l’Etat qui se sont lancés, grâce à l’ANI, dans une tartufferie dont les salariés sont tenus à l’écart. Retour sur six mois de lutte. Lire la suite