Cumul des mandats : contournements et retour en arrière ?

Pendant que les pontes des partis du système font mine de solliciter l’onction populaire pour se présenter à la présidentielle, les barons locaux eux ne font même pas semblant : ils s’empressent de verrouiller les investitures pour les élections législatives qui auront lieu dans un an. Mais les désignations dans l’entre soi des possédants de la politique révèlent avant l’heure les projets de ceux qui se voient calife à la place du calife : toujours plus de cumul, toujours plus de cooptation, et bien sûr encore moins de femmes. Passage au révélateur du Val-de-Marne. Lire la suite

Quand Veolia et ses complices ferment le robinet aux choix démocratiques

tourbillon_petit_150x100_thumbAu compte-gouttes, la réforme territoriale continue à noyer la démocratie. Non contente d’éloigner les citoyen-ne-s de la prise de décision, elle voit parallèlement les élu-e-s contribuer à soustraire la délibération au regard populaire. La bataille de l’eau l’illustre de manière tragique. Lire la suite

Les cleptomanes du Grand Paris

Tout juste installés depuis le 1er janvier 2016, il ne se passe pas une semaine sans que la Métropole du Grand Paris (MGP) et ses 11 établissements publics de territoires (EPT) – plus Paris- révèlent au grand jour la cleptomanie anti-démocratique de leurs barons. Du conseil métropolitain aux conseils de territoire, une oligarchie élective quasi exclusivement masculine a confisqué l’exercice démocratique aux autres représentants du peuple. Cette caste se répartit, au prix de cumuls multiples, les présidences et vice-présidences et les indemnités qui vont avec. Jugez plutôt. Lire la suite

La Métropole du Grand Paris : la démocratie à l’âge de pierre

ObsTribune publiée le 3 février dans Le + de l’Obs (lire ici)

La Métropole du Grand Paris (MGP) est effective depuis le 1er janvier 2016. Dotée d’un conseil métropolitain, elle est aussi découpée en 11 établissements publics de territoires (EPT) en sus de la ville de Paris. Ultime avatar de la substitution technocratique à la légitimité politique, le fait métropolitain en général et la MGP en particulier marquent un recul démocratique sans précédent. Lire la suite

Le Grand Paris post-démocratique

VallsCe vendredi 22 janvier, la première séance de l’assemblée du Grand Paris a installé 209 conseillers métropolitains. Ceux-là ont désigné en leur sein un exécutif. Avant même la séance, les 20 vice-présidences ont été négociées : huit pour les Républicains, quatre à l’UDI, quatre au PS, deux au PCF, une à Ensemble, et une à EELV. Lire la suite

La démocratie à l’épreuve de la co-gouvernance gauche-droite

mediapartTribune publiée dans Mediapart mercredi 13 janvier 2016 (lire ici)

Depuis la fin de l’année 2015, la carte de l’intercommunalité subit un grand chambardement. La loi NOTRe (loi portant nouvelle organisation territoriale de la République) oblige désormais les villes à s’inscrire dans le cadre d’un EPCI (établissement public de coopération intercommunale). Pire : le nouveau seuil de 15.000 habitants détricote aussi l’existant. Ailleurs, ce sont les métropoles qui font surgir en leur sein des formes nouvelles de regroupements communaux, comme les 12 établissements publics de territoires (EPT) du Grand Paris. Lire la suite