De la journée des bricoles au jour de colère : histoire de la contre-révolution

Parlement deBretagneJour de colère ? Ils étaient quelques milliers à défiler ce 26 janvier à Paris à l’appel de ce que la droite peut produire de plus réactionnaire. Ils étaient quelques milliers de valets qui servaient là, plus ou moins volontairement, la cause de leurs maîtres. Coïncidence encore une fois des dates, ce mouvement se révèle en tous points similaire à celui qui, le 26 janvier 1789,  vit selon Chateaubriand[i] verser le premier sang de la Révolution à l’occasion de la Journée des bricoles. Dans ce prolongement, des bonnets rouges au Jour de colère, les tenants de l’ordre établi connaissent manifestement parfaitement leur bréviaire contre-révolutionnaire. Lire la suite